Universal Studios Japan (Osaka), allée vers le parc Super Nintendo World

Ce qui a changé au Japon pendant le Covid

Les inaugurations, fermetures et nouvelles pratiques

⏱ 11 minutes

En réponse à la pandémie de Covid 🦠, le Japon a totalement fermé ses frontières aux touristes étrangers pendant plus de 2 ans (et même plus de 2 ans et demie en comptant la réouverture plus franche du 11 octobre). Depuis 2020 et avec en ligne de mire, à l'époque, la tenue des 2èmes Jeux Olympiques 🏅 d'été à Tokyo, le pays a continué à se développer et la société s'est adaptée aux nouveaux gestes-barrière. Mais l'impact économique catastrophique de cette période moderne de sakoku a laissé des traces et de nombreux établissements victimes de la crise ont, hélas, fermé définitivement leurs portes.

Dans cet article, Kanpai dresse un état des lieux de ce qui a changé au Japon pendant le Corona, concernant les principales destinations touristiques ainsi que les nouvelles façons de voyager depuis la réouverture totale des frontières à l'automne 🍁 2022.

🗼 À Tokyo

Tokyo garde sa place de capitale en constante mutation avec la transformation régulière de son architecture urbaine et l'émergence de nouveaux quartiers à la mode. On peut déjà citer 3 quartiers très populaires avant 2020 pour qui l'arrêt du tourisme international a profondément changé la donne, ainsi :

  • L'attractivité d'Akihabara autour de l'électronique et des jeux vidéo 🎮 est en net recul. Des établissements mythiques sont désormais fermés, comme les salles d'arcade Sega qui ont été rachetées par GiGO mais ont vu leur nombre encore diminuer. Le quartier tend à se gentifrier en un centre d'affaires doté de grandes salles de conférence à louer, ainsi qu'en une zone résidentielle plutôt huppée du côté de Kanda. Les jeunes se sont notamment déplacés vers le quartier de Shin-Okubo : anciennement populaire et cosmopolite, il est devenu la Mecque de la culture et cuisine coréenne à Tokyo.
  • Le paysage de Harajuku s'est internationalisé au détriment des cultures de niche comme le cosplay qui le rendaient si unique et avant-gardiste. Asphyxiées par des loyers trop chers, les petites boutiques indépendantes de l'avenue Takeshita-dori ont laissé peu à peu la place à des grosses enseignes, majoritairement de cafés ou de restaurants qui obtiennent ainsi une adresse-vitrine encore populaire sur les réseaux sociaux. Par ailleurs, la structure en bois caractéristique de l'ancienne gare de Harajuku n'existe plus ; un nouveau bâtiment entièrement vitré, qui héberge entre autres un magasin Ikea, a vu le jour quelques mètres plus loin en mars 2020.
  • L'île artificielle d'Odaiba est en pleine transition depuis qu'elle a servi de lieu d'épreuves et de résidence pour les athlètes qui ont participé aux JO de 2021. Le complexe de divertissements Palette Town, apprécié pour sa grande roue, et le centre commercial Venus Fort sont fermés depuis l'été 2022 ; un nouveau projet de ré-aménagement est à l'étude pour 2025. De plus, le musée TeamLab Bordeless quitte Odaiba pour déménager courant 2023 dans le quartier plus central de Toranomon Azabudai. Ce sont les zones de Koto et d'Ariake qui ont actuellement le vent en poupe, portées depuis fin 2018 par l'ouverture du nouveau marché aux poissons de Toyosu.

Dans le centre de Tokyo, la sortie Yaesu de la gare connaît bientôt la fin de ses gros travaux de rénovation, notamment avec l'ouverture du centre commercial Tokyo Midtown Yaesu dont l'inauguration complète est prévue en 2023. Un peu plus loin, le quartier de Nihonbashi entame un profond et durable changement de paysage avec l'enfouissement de son autoroute aérienne.

    Voici ci-après une liste non exhaustive de ce qui a ouvert et fermé à Tokyo depuis 2020 :

    Observatoire Shibuya Sky (Scramble, Tokyo), plateforme en plein air Sky Stage

    Ouvertures à Tokyo

    • l'observatoire Shibuya Sky et le centre commercial Shibuya PARCO fin 2019, puis le parc suspendu Miyashita à Shibuya en 2020 ;
    • l'observatoire rénové de la tour Tokyo Tower 🗼 en 2019 puis son espace Red dédié eSport en 2022 ;
    • l'observatoire sud de la mairie de Tokyo rouvert en 2022 (celui du nord est toujours fermé) ;
    • le grand magasin Gashapon Store à Ikebukuro ;
    • les musées Art Aquarium Museum à Ginza et Small Worlds à Odaiba inaugurés en 2020 ;
    • nouveaux cafés thématiques :
      • Dawn Avatar Robot Cafe (Nihonbashi),
      • Harry Potter Cafe and Store (Akasaka),
      • Hashi Cafe Nintendo (Shibuya),
      • et Starbucks Shinjuku Gyoen au sein même du jardin national ;
    • nouvelles adresses de yokocho (rues de la soif) moderne : Shibuya Yokocho, Hobo Shinjuku Norengai (Yoyogi) pour sa dernière extension et Ryu no Miyako Inshokugai (Shinjuku) ;
    • nouveaux monde et attractions au Tokyo Disney Resort : La belle et la bête, Fantasyland Forest Theatre, The Happy Ride with Baymax et Minnie's Style Studio ;
    • le musée Kadokawa Musashino Museum et son bâtiment signé Kengo Kuma à Saitama.

    Au sud de la capitale, le port de Yokohama a bénéficié de nouvelles installations, notamment :

    • du côté de la gare JR avec une tour rénovée qui propose maintenant un agréable toit-terrasse ;
    • autour du quartier favori de Minato Mirai 21 avec le téléphérique Air Cabin, le centre commercial Hammerhead, l'usine Gundam Factory et l'observatoire de la tour de la marine remis à neuf.
    • et dans la baie de Nigishi à Mitsui Outlet Park Yokohama Bayside, le centre Uniqlo Park a vu le jour en avril 2020.

    Fermetures à Tokyo

    • les iconiques hébergements rétro-futuristes de Nakagin Capsule Tower ;
    • l'excellent magasin de produits traditionnels et d'antiquités Oriental Bazaar (Omotesando) ;
    • le complexe de bains chauds Ooedo Onsen ♨️ Monogatari (Odaiba) ;
    • restaurants mythiques définitivement fermés : Robot Restaurant (Shinjuku), Kawaii Monster Cafe (Harajuku), Kawajin (Shibamata), Chin'ya (Asakusa) ;
    • sites fermés pour rénovations majeures : musée Edo-Tokyo, musée Yebisu, observatoire Sky Circus du Sunshine 60 (Ikebukuro).

    Kinkaku-ji (Kyoto), toit doré du Pavillon d'Or en octobre 2021 (après rénovation)

    👘 À Kyoto et 🍄 à Osaka

    L'ancienne capitale impériale s'est relativement reposée pendant cette trêve touristique car elle est restée aux yeux des Japonais une destination attractive. Elle a d'ailleurs profité du tourisme domestique largement soutenu par les campagnes successives GoTo Travel, encore cet automne. Néanmoins, de nombreux petits magasins indépendants qui participaient au charme intemporel de Kyoto ont mis la clé sous la porte. Ils ont été pour partie remplacés par des enseignes de grande distribution ; une situation que l'on observe notamment au marché de Nishiki.

    On retient une inauguration : celle du centre commercial Shinpuhkan. Pour le reste, il s'agit essentiellement de rénovations de ses temples et autres sites historiques, dont les plus notables sont :

    • le toit ainsi que les façades redorés du Kinkaku-ji ;
    • le nouveau toit du bâtiment principal du Kiyomizu-dera ;
    • et les câbles électriques enterrés à Pontocho.

    Super Nintendo World (USJ, Osaka), vue sur le Royaume Champignon, la forteresse de Bowser et le Mont Kiléraide

    Osaka n'a pas subi de gros changement au niveau de son paysage. Les arcades de shopping très fréquentées ces dernières années par les touristes chinois ont vu revenir la clientèle locale pendant les 2 années de fermeture.

    Parmi les inaugurations, on retient en priorité :

    Côté fermeture, on regrette surtout les restaurants de poisson 🐟 Fugu Zuboraya, célèbres pour ses devantures ornées d'un énorme fugu et qui avaient pignon sur rue notamment à Shinsekai et à Dotombori.

    🗾 À travers le Japon

    En dehors du triptyque touristique Tokyo-Kyoto-Osaka, les autres grandes villes japonaises affichent quelques changements. Voici ci-après une liste non exhaustive de ce qui a ouvert et fermé à travers l'archipel depuis 2020 :

    Ghibli Park (Nagoya), reproduction de la scène du train avec Sans Visage (Le Voyage de Chihiro)

    Inaugurations ou rénovations complètes

    Fermetures

    • les 4 derniers cafés Gundam à Tokyo, Osaka, Fukuoka ont fermé entre janvier et mars 2022 ;
    • la tour de Kobe est en rénovation jusque courant 2023 ;
    • le donjon du château 🏯 de Nagoya est fermé jusqu'en 2028 (démantèlement puis reconstruction en bois).

    Grand magasin de Gashapon d'Ikebukuro, espace détente de la boutique

    😷 Dans la société japonaise

    La société nippone a fait évoluer quelques-unes de ses habitudes pour s'adapter aux exigences des gestes-barrières, de cette façon :

    • Le masque sanitaire 😷 est toujours largement porté par les adultes et les enfants que ce soit en intérieur, dans les transports en commun et encore en extérieur. Du gel hydroalcoolique et la possibilité de prendre sa température sont également présents à l'entrée des magasins et autres sites qui accueillent du public.
    • Le télétravail est entré dans les mœurs, notamment chez les employés de bureau, et les trains de banlieue ont vu leur fréquentation baisser nettement pendant 2 ans.
    • Le paiement sans contact s'est bien développé auprès de la population qui paye maintenant avec son smartphone et via des apps dédiées comme PayPay, Line Pay ou Rakuten Pay. La carte Suica reste toujours une indispensable pour les touristes à cet égard.
    • La vente à emporter de plats traiteur est désormais proposée par une majorité de restaurants et d'enseignes d'alimentation au Japon.
    • L'enregistrement à l'hôtel 🏨 en self check-in se montre de plus en plus répandu notamment dans les établissements des villes les plus touristiques.

    Les évènements festifs tels que les matsuri et illuminations annuels ont tous été suspendus pendant 2 ans. Ils ont repris progressivement à partir de l'été 2022, à l'image du Gion Matsuri qui s'est déroulé pour la 1ère fois comme à l'accoutumée en juillet. C'est également au début de ce même mois que l'ancien Premier Ministre du Japon Shinzo Abe (1954 - 2022) a été assassiné par balle en pleine rue, dans la ville de Nara. Même si ce fait-divers rarissime au Japon a fait la une des journaux, le coût élevé de ses funérailles nationales a peut-être encore plus marqué les esprits des Japonais, sur fond de crise économique post-pandémie et en période de guerre en Ukraine.

    Enfin, si on ne recense entre 2020 et 2022 aucun évènement climatique majeur ou tremblement de terre dévastateur, la population générale reste dans un semi-état d'alerte, particulièrement à cause des missiles nord-coréens qui pénètrent régulièrement l'espace aérien et maritime (essentiellement au nord du Japon).

    Pontocho (Kyoto), parapluies japonais éclairés en devanture d'un restaurant de grillades de viande

    🇯🇵 Voyager au Japon en 2023

    Depuis le 11 octobre 2022, les touristes étrangers peuvent donc de nouveau voyager au Japon comme avant mars 2020. Les accords bilatéraux, qui existaient avec de nombreux pays dont ceux de l'Union Européenne pour le visa tourisme, sont désormais heureusement rétablis. Néanmoins, il est toujours obligatoire de présenter, avant de monter dans l'avion ✈️, une preuve de sa triple dose de vaccination au Covid ou bien un test RT-PCR négatif de moins de 72h. Les procédures d'entrée sur le territoire nippon ont évolué et peuvent maintenant se faire en ligne en avance via l'application Visit Japan Web.

    Concernant les voyages en train :

    • Le pass national Japan Rail Pass a changé en 2022 de format définitif : plus petit, il fait maintenant la taille d'un ticket de train japonais standard avec un QR Code et l'affichage de ses dates de validité au format occidental. Toujours un incontournable pour voyager au Japon, il permet dorénavant :
      • de passer directement par les portiques pour accéder aux voies (sans besoin de le montrer à un employé de gare) ;
      • et de réserver ses trajets à la borne automatique (sans se rendre au guichet physique).
    • Une réservation est obligatoire pour les très gros bagages dans les Shinkansen Tokaido, Sanyo et Kyushu : les valises qui mesurent entre 160 et 250 cm doivent être déclarées avant de monter dans le train, pour ensuite être placées derrière la dernière rangée de sièges.

    Dans la vie quotidienne :

    • Les sacs en plastique sont payants au konbini et dans les supermarchés ; compter entre 3 (~0,02€) et 6¥ (~0,04€) l'unité selon la taille. Il est conseillé d'avoir avec soi un totebag (sac en tissu réutilisable), baptisé au Japon eco bag ou my bag. Le personnel peut ainsi vous poser la question suivante pour savoir si vous avez besoin d'un sac :
      • Fukuro hitsuyo desu ka ?
      • Fukuro irimasu ka ?
      • Fukuro gozaimasu ka ?
    • Fumer est désormais interdit dans les bars et restaurants sauf s'ils sont équipés d'une salle dédiée et les plus petits établissements peuvent choisir leur propre règle : autoriser ou non la cigarette en intérieur. L'espace accordé aux zones fumeur à l'extérieur semblent également se rétrécir à Tokyo ;
    • La réservation en avance et en ligne est de plus en plus nécessaire pour visiter un musée ou un parc d'attractions au Japon. La notion de jauge maximale par créneau horaire est toujours d'actualité pour les sites qui accueillent du public.

    Avec un cours du Yen 💴 très bas depuis 2022, le séjour une fois sur place au Japon revient moins cher pour les touristes européens ; cela vient un peu compenser l'envolée des prix des billets d'avion et leur volatilité que l'on observe depuis la reprise.

    Mis à jour le 08 décembre 2022 - What Has Changed in Japan During Covid