Gion (Kyoto), Hanamikoji-dori en juin 2020

Gion

Le quartier traditionnel au cœur de Kyoto

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Gion est l'un des quartiers historiques de Kyoto situé en son cœur, proche de l'avenue Shijo. Servant à l'origine d'escale aux visiteurs du sanctuaire Yasaka-jinja, ce district traditionnel s'avère aujourd'hui très apprécié des touristes car on peut y croiser des geiko et maiko à la nuit tombée. En journée, on apprécie l'architecture japonaise typique des anciennes maisons de ville qui s'alignent le long des rues du quartier.

Dans le cœur de Kyoto, à quelques minutes de la gare à peine en transports, Gion (prononcez "gui-on'" et non "jion") s'avère très apprécié des touristes en particulier, quelle que soit leur nationalité. Très typique et reposant, le quartier cache de nombreuses machiya (maisons citadines de style traditionnel qui se transforment souvent en établissements commerçants) dans lesquelles il est parfois difficile de pénétrer sans invitation ou sans un budget conséquent.

Gion doit son nom au grand sanctuaire attenant Yasaka-jinja qui s'appelait autrefois Gion-sha. Les pélèrins profitaient alors du quartier comme d'une aire de repos bienvenue avec ses auberges, ses restaurants et ses autres lieux de détente. Le district héberge également 2 des 5 hanamachi ("villes de fleurs"), c'est-à-dire quartiers de Geisha de Kyoto, baptisés Gion Kobu et Gion Higashi. On reconnaît d'ailleurs l'emblème de Gion sur toutes les lanternes 🏮 accrochées à l'entrée des maisons. Par ailleurs, ses rues sont célèbres pour accueillir l'un des plus grands festivals du Japon chaque été : Gion Matsuri.

Au sein même de Gion, on distingue trois allées principales, aux paysages et fonctions particuliers : Hanamikoji, Shirakawa et Pontocho. Attention : depuis le 25 octobre 2019, il est interdit de prendre des photos dans les ruelles privées du quartier, sous peine d'une amende de 10.000¥ (~71,01€).

Hanamikoji-dori, la rue des geiko et maiko

La rue Hanamikoji est la plus connue et la plus emblématique, située au cœur du quartier : entre Shijo, le théâtre de Gion Kobu Kaburenjo et le temple Kennin-ji. Sur 1 kilomètre, elle concentre une architecture traditionnelle la plus typique et arbore ainsi de nombreux restaurants et boutiques haut de gamme.

Très prisée des touristes, Hanamikoji-dori est réputée pour être le lieu de rendez-vous, à la nuit tombée, des geiko et maiko de Gion qui arpentent pendant quelques instants à pied la rue, allant de leur lieu de vie baptisé okiya à l'une des maisons de thé ochaya afin d'y effectuer leurs prestations privées.

Gion (Kyoto), le long du canal Shirakawa 3

Shirakawa, le canal bucolique

Shirakawa se caractérise par sa somptueuse balade le long du canal éponyme, avec ses restaurants dont les salles donnent directement sur la rivière et que l'on rejoint en franchissant de charmants petits ponts. Bordé de cerisiers, le cours d'eau se montre encore plus agréable à découvrir au printemps au moment de la floraison des sakura 🌸 puis à l'automne 🍁 lorsque les feuilles virent à l'orange et au rouge.

On débouche sur le minuscule sanctuaire Tatsumi-jinja qui égaye l'architecture boisée des lieux par ses couleurs vermillon et noire éclatantes. On recommande ensuite d'emprunter la rue Shinbashi-dori, en général moins fréquentée par les touristes mais tout aussi traditionnelle et magnifique. À la belle saison, elle sert régulièrement de joli décor pour des jeunes couples vêtus de kimono 👘 et en pleine séance de photos de mariage.

Pontocho, la ruelle pour sortir le soir

À l'extrémité ouest de Gion, entre Shijo-dori et Sanjo-dori, de l'autre côté de la rivière Kamo-gawa, Pontocho est une étroite mais célèbre rue de Kyoto. Réputée pour abriter de nombreux restaurants de cuisine japonaise et internationale, elle s'anime surtout en soirée.

Pontocho héberge également un quartier de Geisha où les geiko et maiko se produisent chaque année au sein de leur spectacle baptisé Kamogawa Odori.

Gion (Kyoto), lanterne pour le spectacle de danse Kyo Odori en avril

Théâtres et spectacles traditionnels

En journée, le quartier dans son ensemble se déguste donc le plus souvent avec les yeux, quitte à s'arrêter devant ses théâtres traditionnels de Kabuki, où se déroulent entre autres les danses saisonnières Kyo Odori et Miyako Odori des Geisha de Gion. On n'y trouve pas de temple à proprement parler, excepté bien sûr le fameux Yasaka-jinja, largement desservi par les transports sur le grand carrefour de Shijo et Higashioji-dori.

Le plus simple pour admirer des spectacles de maiko lorsque l'on est touriste étranger est de se rendre dans l'établissement "Gion Corner" (ou "Espace Gion") dont le site officiel est traduit dans de nombreuses langues parmi lesquelles, il faut le signaler, le français.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Gion et autour.
Par Kanpai Mis à jour le 25 juillet 2022 Gion