Shikoku, préfecture de Kagawa, Yashima

Shikoku

La plus petite des quatre grandes îles japonaises

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Shikoku est la plus petite des quatre îles principales du Japon avec une superficie de 18.800 km² et 4,5 millions d'habitants. Divisée en quatre préfectures, ses principales villes sont Matsuyama, Takamatsu, Kochi et Tokushima. Plus rurale que touristique, elle est réputée pour la richesse de sa nature et son pèlerinage des 88 temples bouddhiques.

Séparée de l'ouest de Honshu (région du Chugoku) par la mer de Seto, et souvent négligée par les voyageurs au Japon, Shikoku déploie pourtant les charmes d’un Japon authentique, tourné vers l’artisanat traditionnel, l’histoire, la nature, mais aussi la gastronomie tant les spécialités locales sont nombreuses.

Comment se déplacer à Shikoku ?

Il est facile de rejoindre Shikoku, aussi bien par avion ✈️, chaque préfecture disposant d’un petit aéroport en liaison avec les aéroports internationaux du pays, que par les voies terrestres, train 🚅 et voiture 🚙, l’île étant reliée à Honshu par une multitude voies et de ponts traversant les îles de la mer intérieure de Seto.

Shikoku dispose de son propre réseau JR dont les trains font le tour de l’île et desservent les principales attractions. Cependant, la voiture est indispensable pour découvrir les endroits plus reculés, car les bus sont peu fréquents, quand il y en a.

L’île bénéficie du climat doux du sud du Japon du printemps 🌸 à l’automne 🍁, mais son caractère très montagneux se manifeste en hiver pendant lequel certains endroits sont inaccessibles et beaucoup d’attractions fermées.

Que découvrir à Shikoku ?

Shikoku a construit sa réputation touristique sur le fameux pèlerinage Kobo-Daishi des 88 temples, appelé "Shikoku Hachijûhakkasho" (四国八十八ヶ所), qui s'étend sur 1.170 kilomètres et attire plusieurs milliers de pèlerins "Henro" chaque année. Le pèlerinage se perpétue depuis plus de 1.200 ans, et sa version traditionnelle commence par une visite au Mont Koya, avant de traverser à pied pendant un à deux mois les quatre préfectures. Aujourd’hui, les pèlerins peuvent aussi se déplacer en voiture ou en bus, et visiter les temples selon leurs envies ou possibilités.

Plus récemment, la voie Shimanami Kaido relie Onomichi sur Honshu, à Imabari dans la préfecture d’Ehime. Les cyclistes de tous niveaux peuvent l’emprunter et traverser les six îles rurales qui jalonnent ses 70 kilomètres de long. Des boutiques de location de vélos 🚲 tout au long du parcours permettent de changer de mode de déplacement en cours de route.

L’art contemporain a trouvé également une place de place de choix dans l’ile de Naoshima, dans la préfecture de Kagawa. Outre ses expositions permanentes, elle accueille la triennale de Setouchi, un festival international d’art contemporain organisé depuis 2010. Le ferry ⛴️ est privilégié pour y accéder.

Shikoku signifie littéralement "quatre pays", l'île compte en effet quatre préfectures.

Shikoku, préfecture de Kagawa, jardin Ritsurin

La préfecture de Kagawa

Ancienne province de Sanuki, la capitale Takamatsu regroupe 419.000 habitants, soit près de la moitié de la population de la préfecture. Les nouilles épaisses Sanuki udon sont la spécialité locale. La ville comprend l’essentiel des attractions de la préfecture, dont l’incontournable Ritsurin.

On peut aussi visiter :

  • Le plateau de Goshikidai au sein du Parc National Sanuki Goshikidai pour une vue sublime sur la mer intérieure de Seto ;
  • Marugame : son donjon, un des 12 derniers châteaux 🏯 originaux du Japon, son jardin du XVIIe siècle Nakazu Bansho-en et son artisanat d’éventails ronds ;
  • Et surtout Kotohira qui abrite les bains chauds de Konpira Onsen, et le sanctuaire Kotohira-gu, plus connu sous le nom de Konpira-san.

Shikoku, préfecture d'Ehime, vue du château de Matsuyama

La préfecture d’Ehime

La capitale de l’ancienne province d’Iyo, Matsuyama, est la ville la plus peuplée de Shikoku, avec 516.000 habitants et est renommée notamment pour abriter le quartier thermal Dogo Onsen ♨️. La préfecture est reliée à Honshu par la piste cyclable Shimanami Kaido.

Les amateurs d’espaces naturels pourront par exemple explorer :

  • le plateau karstique de Shikoku à la frontière avec la préfecture de Kochi ;
  • le Mont Ishizuchi, un volcan escarpé qui culmine à 1.982 mètres d’altitude.

L’artisanat local s’est spécialisé dans la production d’objets en laque et de porcelaine bleue et blanche.

Shikoku, préfecture de Kochi, enceinte du château de Kochi

La préfecture de Kochi

La préfecture de Kochi (ancienne province de Tosa), occupe tout le sud de Shikoku, et sa capitale est la ville éponyme, qui compte 340.000 habitants. Premier producteur de yuzu au Japon, une de ses nombreuses spécialités est le katsuo no tataki, un plat de bonite mi-cuite. Kochi est aussi le fief d’origine de Sakamoto Ryoma, un des réformateurs du Japon du XIXe siècle, dont le souvenir est omniprésent.

Les activités en extérieur et les paysages naturels sont aussi un des points forts de Kochi :

  • la rivière Shimanto permet rafting, canoë, camping et randonnée dans la campagne.
  • Le cap Ashizuri au sud-ouest, et le cap Muroto sud-est offrent de spectaculaires randonnées sur la côte Pacifique de l’ile ;

L’artisanat local est représenté par la fabrication de papier japonais et de lames de couteau. La race de "chien de Kochi" (Kochi-ken) en est originaire.

Shikoku, préfecture de Tokushima, festival de danse Ama Odori

La préfecture de Tokushima

La capitale éponyme abrite 264.000 habitants et constitue le point de départ du pèlerinage de Shikoku, avec le temple Ryozen-ji (n°1). En général, la voiture est indispensable pour explorer au mieux l’ancienne province d’Awa.

La ville de Tokushima organise le célèbre festival de danse Awa-Odori, tous les ans à la mi-août. Hors de cette période, le musée Awa Odori Kaikan propose des représentations quotidiennes.

La ville de Naruto tire son nom des célèbres tourbillons marins que l’on peut observer depuis le pont Onaruto-kyo la reliant à l’ile d’Awaji.

Les sites touristiques qui font la réputation de Tokushima se trouvent principalement dans les montagnes et les activités en extérieur sont privilégiées.

La cuisine de Tokushima se distingue avec :

  • le chikuwa, un tube de pâte de poisson cuite,
  • le sudachi, un agrume très acide.

La teinture à l’indigo et la poterie caractérisent l’artisanat local.

---

L'île de Shikoku a été classée 35e dans la liste des lieux à visiter en 2015 par le New York Times, en tant que seule représentante du Japon.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Shikoku et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 20 avril 2021 Shikoku