Traductions japonais-français

Pouvoir communiquer sans fausser son message reste le premier objectif d’une bonne traduction. Au Japon, on retient deux choses essentielles pour bien se faire comprendre : choisir le bon vocabulaire avec le niveau de politesse adéquat.

La prononciation pour les francophones est assez facile car la langue japonaise se base sur cinq sons principaux que sont a, i, u, e, o ; sachant que tous les autres sont déjà connus par nos racines latines et qu’il n’y a pas de variation de tons comme pour le chinois. La mélodie de la langue est tout à fait agréable à l’oreille.

La grammaire japonaise est dénuée de genre, de pluriel et de pronom personnel. La conjugaison est plus simple malgré quelques irrégularités pour certains verbes.

L’écriture et donc la lecture s’avèrent des exercices plus complexes : les systèmes graphiques se construisent sous forme syllabaire, alors que le français ou encore l’anglais s’écrivent à partir d’un seul alphabet composé de voyelles et consonnes.

En voyage, il est aisé d’assimiler les phrases et les salutations les plus courantes pour communiquer à minima avec les Japonais, et ainsi commander à manger dans un restaurant ou bien acheter un souvenir dans une boutique d’artisanat local.

Ci-dessous, retrouvez les articles pratiques et toutes les questions de la communauté pour comprendre et traduire une expression française en japonais et inversement.

Thématique intéressante ?
4.63/5 (19 votes)

Articles de la rédaction sur Traductions japonais-français

Informations pratiques

En japonais

翻訳 (hon'yaku)

Thématiques associées

Pour aller plus loin

Apprendre les Kana japonais en 3 jours

Guide de conversation audio au Japon