Takayama 3

Takayama

La petite Kyoto des Alpes japonaises

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Takayama est une ville japonaise de la préfecture de Gifu, située au cœur des monts Hida dans les Alpes japonaises, sur l'île principale Honshu. De son nom complet Hida-Takayama, cette ancienne cité féodale se confirme comme une destination touristique rurale et historique de plus en plus prisée. Son festival, l’un des trois plus beaux du Japon, est célébré au printemps et en automne.

Takayama a su garder les traditions qui font le charme des petits quartiers japonais. Surnommée la "petite Kyoto", en raison de ses rues tracées en damier calquées sur l’ancienne capitale impériale, elle dévoile un patrimoine historique très riche. On s'y repère relativement facilement.

La vieille ville accueille les voyageurs le long de la rivière Miyagawa, avec ses deux à trois axes commerçants principaux où s'alignent des bâtiments datant de la période Edo. Les anciennes résidences privées en bois dont Takayama Jinya, l’office gouvernemental régional du temps où les Shoguns Tokugawa étaient au pouvoir, s’alternent avec les boutiques artisanales, les restaurants et brasseries de saké.

Pour les lève-tôt, les marchés du matin (朝市 asaichi) s’animent dans une ambiance conviviale tout en donnant la part belle à l'agriculture locale : fruits, légumes et fleurs fraîches principalement. Au même titre que celui de Kobe, le bœuf de Hida s’avère une découverte gastronomique exceptionnelle ; il est possible de le savourer sous différentes formes : cru en sashimi, cuit en steak ou encore grillé en brochette !

Classé parmi les trois plus beaux du Japon, le festival de Takayama se déroule à travers deux éditions annuelles : au printemps 🌸 et en automne 🍁. Au nord-est de la ville, le musée des chars du festival vaut le détour puisqu'il est entièrement dédié aux sanctuaires ambulants et apparats utilisés pendant les processions. Mais dès la gare, on trouve un hall-musée en préambule.

La promenade de Higashiyama, longue de 3,5 kilomètres, traverse Teramachi, le quartier des temples et sanctuaires, pour déboucher sur le parc public Shiroyama entourant les ruines du château 🏯 de Takayama.

Au sud-ouest, de l’autre côté de la gare, le village folklorique de Hida (Hida no Sato) constitue un authentique musée à ciel ouvert où l’on peut visiter près d’une trentaine de maisons traditionnelles de style gassho-zukuri, reconnaissables avec leur toit de chaume résistant à la neige.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Takayama et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 25 février 2020 Takayama