Randonnée Nakasendo

La vallée de Kiso entre Magome et Tsumago

La Nakasendo est une ancienne route qui traversait les Alpes Japonaises pour relier les villes de Kyoto et Tokyo à l’époque Edo (1603-1863). Tout au long du parcours de près de 550 kilomètres, 69 villes-étapes identifiées permettaient aux voyageurs de se reposer. Aujourd'hui, il existe une section de route préservée de huit kilomètres entre les stations de Magome-juku et Tsumago-juku. Située dans la vallé de Kiso et appréciée des touristes, on la surnomme la "Randonnée Nakasendo".

Se rendre dans les Alpes Japonaises suppose un détour par les montagnes en général moins accessibles que le bord de mer. Il faut alors que la visite en vaille la chandelle, ce qui est définitivement le cas pour la randonnée Nakasendo, située au cœur de la vallée de Kiso dans la préfecture de Gifu.

Arrivés sur place depuis Nagoya, on débute le sentier par Magome-juku, la 43ème station de la route de la Nakasendo, jusqu'à Tsumago-juku, le 42ème village-étape. Il faut compter entre trois à cinq heures de marche, selon le rythme de chacun, sur un chemin accessible aux randonneurs du dimanche munis d'une paire de chaussures adéquate.

Départ de Magome

ll faut reconnaître à Magome son caractère de charmante carte postale où l'ensemble des bâtiments, ainsi que les pavés de la route, transportent les visiteurs dans une autre époque, plus authentique et loin de l'urbanisation moderne. Ses chemins escarpés rappellent les kanji choisis pour le nom de la station où 馬 signifie "cheval" et 籠 signifie "panier". La route était si rude et impraticable pour les montures que celles-ci devaient rester à l’auberge.

Le long de l’axe central préservé de cette petite ville-étape, on découvre quelques vieux moulins à eau, des petits musées historiques, mais aussi des boutiques traditionnelles, des restaurants, des cafés au charme fou et dont certains offrent une superbe vue sur la vallée de Kiso. Au bout de la rue principale, un panoramique permet de contempler le paysage environnant jusqu'au Mont Ena. Si l’on dort sur place, il peut être intéressant d’aller y admirer le coucher ou le lever du soleil.

Peu de risque de se fourvoyer : ce village "perdu" s'avère être bien indiqué, grâce à de nombreux panneaux écrits en japonais et en anglais. On y trouve même un office du tourisme pour fournir des plans papier aux marcheurs qui partent ainsi s'aventurer en toute sécurité sur l'ancienne route de la Nakasendo.

En l'espace de quelques minutes, le bourg passé laisse place à des paysages de campagne japonaise et de forêts montagneuses. Un peu coupés du monde, on ressent l'atmosphère mystique et historique des lieux autrefois empruntés. On remarque également au bord de la route des petites cloches à faire sonner pour éloigner les éventuels ours de la région qui viendraient à la rencontre. Cette précaution toute japonaise ne doit pas décourager les plus intimidés ; dans les faits, on ne recense aucun danger.

Plusieurs attractions sont accessibles sur cet itinéraire entre Magome et Tsumago, par exemple on peut citer les chutes d'eau Odaki et Medaki, une résidence familiale du XVIIe siècle du clan Fujiwara et le temple dédiée à la déesse Koyasu Kannon. Autant de temps de visite qui s'ajoute à celui de la randonnée en elle-même : comptez alors deux à trois heures supplémentaires. On recommande également de faire une halte à la maison de thé traditionnelle Tateba-jaya qui offre chaleureusement une tasse de matcha aux voyageurs.

Arrivée à Tsumago

Le village de Tsumago annonce la fin des huit kilomètres de marche sur la Nakasendo. Aussi charmant que sa collègue, le paysage y est un peu différent mais, de nouveau, on trouve facilement de quoi se restaurer ainsi que quelques boutiques de souvenirs décorées avec goût. Il est également possible de visiter de vieilles écuries, l'intérieur de maisons d’époque et le musée d’histoire locale.

Bien que la randonnée soit ouverte toute l'année, on conseille aux touristes non équipés d'éviter l'hiver, lorsque la neige recouvre les sentiers. Pour les autres saisons, que ce soit en automne, au printemps ou en été (où la fraîcheur des montagnes est bienvenue), la vallée de Kiso offre toujours de belles perspectives. Par ailleurs, Tsumago accueille plusieurs fêtes annuelles qui viennent égayer les lieux :

  • Festival du sanctuaire Wachino, les 23 et 24 juillet : défilé de sanctuaires portatifs mikoshi transportés par les jeunes hommes de la région ;
  • Festival du feu de Tsumago, le quatrième samedi d'août : ville illuminée par des torches enflammées et performances de Kiso, danse traditionnelle par les habitants ;
  • Parade costumée Bunka Bunsei, le 23 novembre : défilé local traditionnel qui récrée l’ambiance à l’époque Edo.

La randonnée entre Magome et Tsumago peut se programmer comme une grosse journée d'excursion depuis Osaka ou Kyoto, ou bien comme une halte sur la route entre les deux capitales touristiques du Japon. Plusieurs hébergements sont disponibles sur place. Ce tronçon de route peut également donner l'eau à la bouche de randonneurs plus aguerris qui peuvent pousser sur plusieurs jours leur marche vers d'autres villages-étapes de la Nakasendo.

Notez cette destination
4.57/5 (14 votes)
L'avis Kanpai

Galerie photos de Randonnée Nakasendo

  • Tsumago sur la route de Nakasendo (vallée de Kiso)
  • Magome sur la route de Nakasendo (vallée de Kiso)
  • Magome sur la route de Nakasendo (vallée de Kiso) 2
  • Magome sur la route de Nakasendo (vallée de Kiso) 3
  • Magome sur la route de Nakasendo (vallée de Kiso) 4
  • Randonnée Nakasendo entre Magome et Tsumago (vallée de Kiso)
  • Randonnée Nakasendo entre Magome et Tsumago (vallée de Kiso) 2
  • Randonnée Nakasendo entre Magome et Tsumago (vallée de Kiso) 3
  • Ecurie à Tsumago sur la route Nakasendo (vallée de Kiso)
  • Boutiques et cafés le long de la Nakasendo entre Magome et Tsumago
  • Boutiques et cafés le long de la Nakasendo entre Magome et Tsumago 2
  • Moulin à eau le long du chemin Nakasendo

Informations pratiques

Utiliser Google Maps
Agrandir la carte
Voir toute la carte du Japon

Comment se rendre à Randonnée Nakasendo

Depuis la gare JR Nagoya :

  • Jusqu'à Magome : ~ 50 minutes de train Limited Express Shinano, direction Nagano, arrêt Nakatsugawa (1.320¥ / ~10,96€ ou gratuit avec le Japan Rail Pass) puis ~ 25 minutes de bus, terminus Magome (560¥ / ~4,65€)
  • Jusqu'à Tsumago : ~ 1h de train Limited Express Shinano, direction Nagano, arrêt Nagiso (1.660¥ / [yen 1660) puis ~ 7 minutes de bus, arrêt Tsumago (300¥ / ~2,49€)

Navette entre Magome et Tsumago : 4 AR / jour entre 10h30 et 17h (600¥ / ~4,98€)

Destination accessible avec le JRP : commandez vos Japan Rail Pass (dès ~251€)

Tarif

Randonnée : gratuite

Musées à Magome : de 200¥ (~1,66€) à 550¥ (~4,57€)

Musées à Tsumago : 700¥ (~5,81€) le billet combiné avec Honjin, Wakihonjin et musée historique de Nagiso

Retirez vos Yens sans frais avant de partir

Jours et horaires d'ouverture

Accès libre

Musées : ouvert du mardi au dimanche de 9h à 17h (jusqu'à 16h en hiver + fermetures exceptionnelles)

Durée / période de visite

Compter un à deux jours

En japonais

中山道

Autre(s) nom(s)

木曾街道 (Kiso Kaido)

馬籠宿 (Magome-juku)

妻籠宿 (Tsumago-juku)

Connexion internet

Restez connectés avec un Pocket Wifi au Japon

Assurance

Soyez couverts en cas d'accident

Thématiques associées

Ressources

Plan officiel de la Nakasendo (en anglais)

Carte officielle de Magome (en anglais)

Site officiel de Tsumago (en anglais)

Pour aller plus loin

Bien préparer son voyage au Japon

Que voir depuis Randonnée Nakasendo (Alpes japonaises)