Tatouages au Japon

De nombreuses personnes en occident sont tatouées et s'interrogent sur la compatibilité avec un voyage ou une expatriation au Japon. En effet, sur l'archipel nippon, le tatouage possède traditionnellement une toute autre signification et, encore aujourd'hui, est fréquemment associé au monde des yakuza (la mafia japonaise). Au cours de l'époque Edo, on punissait d'ailleurs les criminels en les tatouant. Ils devinrent illégaux pendant l'ère Meiji, à travers une loi valide de 1872 à 1948.

Depuis l'archipel de nos jours, on distingue deux types de tatoos, non dans la technique de tatouage mais dans le design arboré : ceux de style japonais (appelés 和彫り wabori) et les autres, de style occidental (洋彫り yôbori). D'iconographie japonaise ou non, même petits, discrets et sans aucun lien avec l'iconographie yakuza, ils sont donc très souvent interdits notamment dans les bains publics (sento), sources thermales naturelles (onsen ♨️), salles de sport et même parfois dans certains hôtels 🏨 traditionnels.

Les établissements ne font généralement pas de distinction et parfois refusent l'entrée aux bains aux touristes avec des tatouages, même cachés par un pansement. Il convient donc d'y faire attention pour planifier au mieux vos visites et vos hébergements lors d'un séjour au Japon. Toutefois, en juin 2015, le gouvernement a initié une réflexion pour assouplir ces règles à destination des étrangers, dans le cadre de la croissance touristique attendue à l'horizon des Jeux Olympiques 🏅 de Tokyo 2020.

Il est d'ailleurs plus difficile de trouver un travail au Japon si l'on est tatoué, en particulier dans les plus grands groupes ou dans l'administration.

Le tatouage traditionnel japonais est réalisé grâce à une aiguille fixée au bout d'un petit manche, que le tatoueur fait pénétrer rapidement sous la peau dans un mouvement manuel de va-et-vient. Cette technique reste plus douloureuse que la méthode occidentale "moderne" classique.

Aujourd'hui, le moyen le plus simple et sans risque pour admirer des tatouages traditionnels sur des yakuza est de participer au Sanja matsuri. Ce festival shinto en plein-air, très couru des Japonais comme des étrangers (près de deux millions de visiteurs sur deux jours), se déroule au fameux Senso-ji d'Asakusa à Tokyo, chaque troisième week-end de mai.

⬇️ Ci-dessous, découvrez nos articles et destinations sur le sujet
Votre note sur Tatouages au Japon
4,68/5 (41 votes)