Grande porte et pagode

Senso-ji

Le temple rutilant d'Asakusa

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Senso-ji est le plus vieux temple bouddhiste de Tokyo, situé dans le quartier d'Asakusa au bord de la rivière Sumida. Érigé en l'honneur de la déesse Kannon, il est aujourd'hui l'un des lieux touristiques préférés de la capitale pour ses couleurs flamboyantes et l'atmosphère populaire et commerçante qui y règne.

On connaît surtout Asakusa pour son fameux temple Senso-ji, très visité par les touristes. Sa grande porte Kaminarimon à l'entrée voit ainsi passer 30 millions de personnes chaque année.

Rangées de boutiques de souvenirs sur Nakamise-dori

Cette longue allée marchande, appelée Nakamise-dori, joint la majestueuse porte au bâtiment principal du temple. Depuis la fin XVII / début XVIIIe siècle, les commerces se battent pour vendre leur pacotille à prix fort ! Habitués à voir défiler des hordes de visiteurs étrangers (principalement chinois et coréens) toute l'année, pas étonnant que les commerçants soient globalement plus désagréables qu'ailleurs au Japon.

Ouverts en continu jusqu’en soirée, près de 90 magasins défilent sur 250 mètres. Entre stands de nourriture et boutiques de souvenirs populaires, les visiteurs ont l’embarras du choix. Ainsi les brochettes de dango 🍡 rivalisent avec les dorayaki à la patate douce ou haricot rouge. Côté breloques, les touristes peuvent repartir avec la panoplie complète pour la décoration typique d’un restaurant asiatique vu de l’Occident : statue de chat maneki-neko, lanterne rouge en lampion, tissu japonais furoshiki et épée katana en forme de jouet.

Les boutiques ont été reconstruites pour prendre leur apparence actuelle à l'ouverture le 26 décembre 1885. Elles qui appartenaient auparavant au gouvernement métropolitain de Tokyo ont été vendues au temple Senso-ji en juillet 2017. En conséquence, le loyer de chacune d'elles augmentera de 16 fois (!) en janvier 2018 : de 23.000¥ (~187,30€) à 370.000¥ (~3.013€) mensuels.

Complexe bouddhiste aux couleurs éclatantes

Quant aux pagodes et aux bâtiments du Senso-ji, il faut reconnaître la superbe reconstruction post seconde guerre mondiale, ainsi que l'entretien et l'éclairage qui, s'ils sonnent peu traditionnels, ont le mérite d'offrir une vue très carte postale en plein Tokyo. Les rénovations sont fréquentes, la dernière en date remontant à septembre-octobre 2017 pour la pagode principale et le toit de la porte Kaminarimon (qui arborait une photo en trompe-l'œil de 21 x 12 mètres pendant la durée des travaux). Cela séduira forcément les voyageurs qui n'ont pas l'opportunité de sortir de Tokyo pendant leur séjour.

La lanterne de la grande porte d'ailleurs, qui pèse 700 kilos, est changée tous les 10 ans par l'entreprise Kyotoïte Takahashi Chochin, en service depuis 1730. La nouvelle était attendue pour 2023 mais elle a été remplacée trois ans plus tôt en prévision des Jeux Olympiques 🏅.

Toutefois, son côté clinquant et très commerçant lui confère à certains égards un caractère peu authentique. Car il y a également cette étonnante proposition de jinrikisha, les pousse-pousse pour lesquels il faut parfois compter jusqu'à 9.000¥ (~73,30€) la demi-heure ! Sans compter qu'il doit être désagréable de se faire balader dans un environnement aussi urbain. Quitte à choisir, autant jouer le jeu dans les allées de Sagano à Kyoto.

Tant que vous y êtes, n'hésitez pas à traverser la rue en face de Kaminarimon pour grimper en haut de l'office du tourisme et ainsi profiter d'une belle vue sur Senso-ji.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Senso-ji et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 21 septembre 2020 Senso-ji