Hana Matsuri au temple Nishiarai Daishi (Tokyo), pavillon des fleurs (hana-mido)

Hana Matsuri

La fête des fleurs pour l'anniversaire de Bouddha

Hana Matsuri (ou Kanbutsue) est une fête célébrée le 8 avril dans la plupart des temples bouddhistes du Japon pour marquer la naissance du Bouddha historique. Principalement religieuse, cette célébration passe relativement inaperçue auprès des touristes obnubilés par le spectacle des cerisiers en fleurs au printemps.

Hana Matsuri est une fête religieuse célébrée dans toute l’Asie bouddhiste, et aussi bien sûr au Japon. Date anniversaire de la naissance du Bouddha historique Shaka, elle avait lieu traditionnellement le 8ème jour du 4ème mois du calendrier lunaire, ce qui équivaut de nos jours à une date variable entre avril et début juin.

Le Japon l’a fixée au 8 avril durant l’ère Meiji (1868 – 1912) après avoir adopté le calendrier grégorien. L'appellation Hana Matsuri (花祭り) signifiant la "fête des fleurs" remonterait au début du XXe siècle et aurait été forgée en raison de la simultanéité de la date avec la pleine saison des sakura 🌸 dans la région du Kanto, la fleur de cerisier étant considérée comme LA fleur par excellence. La célébration est aussi généralement connue sous le nom de Kanbutsue (灌仏会, littéralement "rassemblement pour arroser Bouddha").

Contrairement au Japon où il est plutôt confidentiel, ce jour est férié, voire une fête nationale dans de nombreux pays bouddhistes comme la Corée du Sud ou Taïwan, où l'événement est fêté en grande pompe.

Hana Matsuri au temple Araiyakushi Baisho-in (Tokyo), fidèles en train de se procurer de l'ama-cha en temps de Corona

Kanbutsue : célébrer la naissance de Bouddha

Hana Matsuri est fêté dans la plupart des temples bouddhistes au Japon, hormis ceux dépendant de la secte Nichiren. Cette coutume a été importée de Chine au VIIe siècle par la Cour impériale, puis s’est rapidement répandue à toute la population. De nos jours, beaucoup de Japonais ont oublié cette tradition, d’autant plus qu’elle ne donne pas lieu à des festivités exubérantes ou des défilés colorés comme les festivals shinto.

Pour le jour J, on met en place une petite construction appelée hana-mido (花御堂, le "pavillon des fleurs") devant un des pavillons importants du temple. Celui-ci abrite une statuette debout dans un large récipient, et est couvert et entouré de fleurs.

La statuette représente Shaka tel qu’il serait apparu à sa naissance (tanjo butsu zo 誕生仏像 "statue de Bouddha à la naissance"), c’est-à-dire un adulte miniature debout, la main gauche tournée vers le sol et la droite levée vers le ciel pour signifier l’unicité du monde. Le récipient contient de l'ama-cha (甘茶), que les fidèles vont verser sur la tête de la statue à l'aide d'une louche mise à disposition.

Ce geste a pour but de reproduire le premier bain de Shaka : à sa naissance, l'enfant aurait été purifié par une pluie ☔️ sucrée déclenchée par 8 grands rois dragons ou le dragon à 9 têtes Kuzuryu, selon les versions de la légende.

L'ama-cha, contrairement à ce que son nom indique, n'est pas du thé sucré. Il s'agit d'une infusion préparée à base de feuilles d’une espèce d’hortensia au goût sucré prononcé. Après en avoir aspergé la statuette, les fidèles peuvent généralement en boire sur place voire emporter une petite bouteille offerte par le temple. On prête à l'ama-cha des propriétés insecticides et antiallergiques, et on dit qu'il aide ceux qui préparent leur encre avec le breuvage à améliorer leur calligraphie.

La légende de Shaka rapporte qu'il serait né dans un champ de fleurs, d'où leur accumulation pour l'honorer, mais aussi qu'un éléphant blanc serait apparu en rêve à sa mère au moment de sa conception, et c'est pourquoi on trouve fréquemment une représentation de cet animal dans les temples à l'époque de Kanbutsue.

Hana Matsuri célèbre donc initialement Bouddha, mais est aussi devenue synonyme de l'arrivée du printemps, ainsi qu'une occasion supplémentaire de prier pour la santé des jeunes enfants, qui sont fréquemment associés à la fête.

Hana Matsuri au temple Nishiarai Daishi (Tokyo), famille japonaise et statue de Kobodaishi en pèlerin

Où assister au festival Hana Matsuri au Japon ?

Où que l'on soit au Japon, il est facile de trouver un lieu où célébrer la naissance de Bouddha. Les festivités Kanbutsue du 8 avril peuvent varier selon les temples et les régions. Elles débutent néanmoins toutes par un service religieux bouddhiste spécifique. Puis, les fidèles de tous âges viennent asperger la statuette et offrir leurs prières tout au long de la journée. Certains temples organisent des parades d'enfants costumés (chigo gyôretsu 稚児行列).

À Tokyo

  • Au temple Gokoku-ji près d'Ikebukuro, les jeunes enfants richement costumés sont invités à verser de l'ama-cha sur la statuette pour bénéficier de la protection divine ;
  • Au temple Senso-ji d'Asakusa, un hana-mido doré abrite une statue minuscule et est exposé avec une statue d'éléphant blanc ;
  • Le temple Tsukiji Hongan-ji à Tsukiji, outre son architecture baroque, expose un éléphant blanc sur son parvis, qui accueille aussi les familles avec enfants pour un pique-nique géant.

À Osaka

  • Au temple Shitenno-ji : la cérémonie bouddhiste devant le hana-mido disposé au centre du complexe débute à 10h30, puis les fidèles défilent pour asperger la statuette. Un autre service a lieu en début d'après-midi, au cours duquel on peut offrir des fleurs (à réserver à l'avance).

À Kyoto

  • Au temple Nishi Hongan-ji, non loin de la gare de Kyoto ;
  • Au temple Mibu-dera, près de Shijo, les enfants paradent en tirant un char à l'effigie de l'éléphant blanc ;
  • Les arcades commerçantes de Shinkyogoku shotengai près de Teramachi accueillent les festivités en début d'après-midi avec distribution de douceurs, cérémonie bouddhiste et parade.

Certains temples sont connus pour leur Hana Matsuri, comme le Chikurin-ji à Kochi dans l'île de Shikoku. D'autres, comme le temple Kosen-ji à Kusatsu, le fêtent le 8 mai.

Hana Matsuri est parfois célébré conjointement avec des fêtes ou commémorations aux dates proches, comme Daibutsu no hi (大仏の日, le "jour du Grand Bouddha") le 9 avril, qui rappelle "l'inauguration" de la sculpture du grand Bouddha du Todai-ji de Nara au VIIIe siècle.

- Dernière mise à jour le 07 avril 2021 Hana Matsuri