Film Animation Tag Chihiro

Films d'animation japonais

Des long-métrages variés pour tous les publics

Bien que les débuts de l'animation japonaise remontent à une bonne trentaine d'années plus tôt, le premier véritable film d'animation japonais de l'histoire est Momotarô, le soldat divin de la mer (桃太郎海の神兵). Long d'1h14, il fut réalisé par Mitsuyo Seo et sortit au Japon en 1945. Treize ans plus tard, Le Serpent Blanc devint le premier long métrage d'animation japonais en couleurs, réalisé par Taiji Yabushita pour le studio Toei Doga.

Depuis, en particulier à partir des années 1980, les films d’animation n’ont cessé de se développer au Japon, s’adressant à divers publics.

La production grand public

Parmi les producteurs de films d’animation les plus célèbres, le Studio Ghibli est souvent considéré comme l’équivalent japonais des studios Disney. Leurs œuvres originales ou adaptées de romans sont généralement (pas toujours !) adaptées à un public familial, comme Mon voisin Totoro, mais abordent aussi des thématiques plus dures, renvoyant à l’histoire du Japon comme Le Tombeau des lucioles.

Depuis les années 2000, une nouvelle génération de réalisateurs se démarque, dont Mamoru Hosoda (Les Enfants Loups, Le garçon et la bête, Miraï ma petite sœur) ou Makoto Shinkai, (Your Name, Les Enfants du Temps) avec des œuvres grand public acclamées dans le monde entier, qui ont conquis même les plus réticents à l’animation japonaise.

Les œuvres destinées à un public spécialisé

Parallèlement, une partie des films d’animation s’adresse également à un public plutôt adulte intéressé par des œuvres plus pointues touchant au thriller ou à la science-fiction par exemple. C’est le cas des œuvres de Satoshi Kon (Perfect Blue), ou encore de Mamoru Oshii (Ghost in the shell).

Les films d’animation de licences populaires

Mais il ne faut pas oublier de nombreux films, souvent des blockbusters qui peuvent accueillir des spectateurs par millions, tirés de licences populaires. Il s’agit d’adaptation sur grand écran de mangas, d’animé ou de jeux vidéo 🎮, dans des longs métrages proposant une histoire originale ou la reprise d’arcs marquants de ces franchises.

Certaines licences bénéficient de la sortie de films quasiment tous les ans comme :

Le film Kimetsu no Yaiba : Mugen Ressha-hen ("Demon slayer : le train 🚅 de l’infini"), sorti en octobre 2020, a même pulvérisé les records du box-office japonais toutes catégories confondues.

Sur Kanpai, nous cherchons également à promouvoir des films souvent moins mis en avant, mais offrant un intérêt tout aussi fort dans la grande histoire du film d'animation japonais.

⬇️ Ci-dessous, découvrez nos articles et destinations sur le sujet
Votre note sur Films d'animation japonais
4,53/5 (19 votes)