Archipel des Kerama (Okinawa), plage de l'Ăźle Zamami

Okinawa

🏖 Les archipels paradisiaques du royaume de Ryukyu

L'avis Kanpai
Ajouter Ă  mes lieux favoris
Déjà visité

L'archipel d'Okinawa est situĂ© Ă  l'extrĂȘme sud-ouest du Japon, et s’étend entre Kyushu et TaĂŻwan. Autrefois nommĂ© Ăźles Ryukyu, ce chapelet d’üles, qui compose la prĂ©fecture du mĂȘme nom, a Ă©tĂ© dĂ©finitivement annexĂ© par le Japon Ă  la fin du XIXe siĂšcle. C’est aujourd’hui une des destinations de vacances d’étĂ© prĂ©fĂ©rĂ©e des Japonais.

Souvent citĂ© comme le "HawaĂŻ japonais", Okinawa se prĂ©sente comme un archipel paradisiaque au climat subtropical ocĂ©anique doux et humide. Avec une tempĂ©rature moyenne annuelle de 22°C, l’hiver est trĂšs doux (toujours au-dessus de 10°C) et l’étĂ© trĂšs chaud. Les mois de juillet Ă  octobre, plus humides, sont par consĂ©quent ponctuĂ©s par le passage de typhons 🌀, l’hiver (de novembre Ă  fĂ©vrier) est un peu plus sec.

L’archipel est trĂšs apprĂ©ciĂ© des touristes, en particulier Japonais, pour ses plages 🏖 magnifiques, son eau turquoise, et ses spots de plongĂ©e sous-marine. Sa popularitĂ© ne fait d’ailleurs qu’augmenter depuis 2013, oĂč l’archipel a accueilli 6,41 millions de touristes sur l’annĂ©e, et plus de 10 millions en 2019, aprĂšs avoir dĂ©passĂ© HawaĂŻ en 2017.

Trois grandes zones se distinguent rĂ©parties entre l’üle principale Okinawa Honto et plusieurs autres petits archipels significatifs.

Comment se dĂ©placer dans l'archipel d’Okinawa ?

L’archipel d’Okinawa recouvre des territoires trĂšs dispersĂ©s : Okinawa Honto, les Ăźles des Kerama, Miyako, Yaeyama, et Daito plus excentrĂ©es, regroupĂ©s administrativement dans la prĂ©fecture d'Okinawa. L’accĂšs le plus pratique est donc par les airs, avec les aĂ©roports internationaux de Naha et Ishigaki. Certaines Ăźles ne sont accessibles qu’en ferry ⛎. Sur place, il n’y a pas de train 🚅, hormis l’unique monorail 🚝 reliant Naha Ă  son aĂ©roport. La voiture 🚙 est Ă  privilĂ©gier pour la plupart des dĂ©placements car les rĂ©seaux de transport en commun ne sont pas forcĂ©ment dĂ©veloppĂ©s, ou sont inexistants. Le vĂ©lo đŸšČ est une façon agrĂ©able de parcourir les petites Ăźles.

Pourquoi découvrir Okinawa ?

Le nom d’Okinawa Ă©voque notamment la longĂ©vitĂ© de ses habitants et son record mondial du nombre de centenaires, attribuĂ© Ă  un mode de vie plus proche de la nature et un rĂ©gime alimentaire sain basĂ© sur une alimentation vĂ©gĂ©tale. Les amateurs de plongĂ©e sous-marine connaissent l’archipel pour ses spots renommĂ©s ou spectaculaires comme Yonaguni, ainsi que ses parcs nationaux : Iriomote-Ishigaki, Yanbaru et archipel des Kerama propices Ă  l’écotourisme. Son climat et ses plages de sable fin sont aussi de bons arguments pour attirer les amateurs de farniente.

L’archipel serait aussi le lieu de naissance du karatĂ©. Cet art martial est en effet le produit de la culture originale du petit royaume des Ryu-Kyu, qui entretenait des liens Ă©troits avec la Chine continentale et TaĂŻwan, et en sous-main avec le domaine de Satsuma (Kyushu) dĂšs le XVIIe siĂšcle en servant de porte d’entrĂ©e commerciale sur l’Asie au Japon des Tokugawa. AnnexĂ© en 1872, le royaume Ă©tait indĂ©pendant depuis le XIVe siĂšcle.

De cette Ă©poque de relative indĂ©pendance, il reste notamment la langue locale, qui diffĂšre du japonais standard. Ainsi haisai est l’équivalent de konnichiwa (bonjour) ; ou encore mensĂŽre de yĂŽkoso (bienvenue). Okinawa a Ă©galement conservĂ© des danses traditionnelles : Eisa Odori une danse d’Obon pratiquĂ©e par les jeunes, et Kumi Odori Ă  mi-chemin entre les thĂ©Ăątres NĂŽ et Kabuki, qui est inscrite sur la Liste du patrimoine culturel immatĂ©riel de l’humanitĂ© de l’Unesco. Les amateurs de vieilles pierres pourraient nĂ©anmoins ĂȘtre déçus, car il reste peu de vestiges architecturaux de l’époque du royaume des Ryukyu : la reconstitution du chĂąteau 🏯 de Shuri a Ă©tĂ© dĂ©truite par les flammes en 2019, et bien avant, c’est un des endroits oĂč la Guerre du Pacifique a Ă©tĂ© la plus violente.

Okinawa conserve en effet les stigmates de la Seconde Guerre mondiale : l’üle principale a Ă©tĂ© le lieu d’une de ses batailles les plus sanglantes (Bataille d’Okinawa, avril-juin 1945), et le patrimoine culturel et humain des Ryu-kyu quasiment totalement dĂ©truit. L’archipel, en particulier Honto, a Ă©tĂ© occupĂ© par l’armĂ©e amĂ©ricaine durant 27 ans jusqu’en 1972. Aujourd’hui, cette prĂ©sence se fait toujours sentir au travers des nombreuses bases militaires installĂ©es sur le territoire et les nombreuses tensions qu’elles gĂ©nĂšrent avec la population locale. D’ailleurs, l’annĂ©e 2022 marque les 50 ans de la restitution d'Okinawa au Japon.

Sur une note plus lĂ©gĂšre, un artisanat du verre s’y est dĂ©veloppĂ© aprĂšs-guerre, complĂ©tant des arts traditionnels tels que la cĂ©ramique Yachimun, la teinture Bingata, ou encore la laque dont la fabrication bĂ©nĂ©ficie du climat tropical.

La culture culinaire fait la part belle au goya, une courge amĂšre, et Ă  la liqueur Awamori Ă  base d’alcool de riz distillĂ©. On peut aussi boire de la biĂšre đŸș locale Orion.

Archipel d'Okinawa, rue Kokusai-dori de nuit Ă  Naha

Okinawa Honto

C’est l’üle qui donne son nom actuel Ă  l’archipel et Ă  la prĂ©fecture, Honto signifiant "Ăźle principale". Elle s’étend sur 1.200 kmÂČ et accueille plus d'un million d'habitants. Naha est sa plus grande ville, ainsi que sa capitale Ă©conomique, politique et historique. L’üle est trĂšs urbanisĂ©e et comprend Ă©galement la plupart des visites culturelles : Ă  Naha le chĂąteau de Shuri (en cours de reconstruction) et son parc, le jardin royal Shikina-en, l’avenue Kokusai-dori pour goĂ»ter la fameuse cuisine d’Okinawa. Les chĂąteaux Tamagusuku et Chinen sont classĂ©s au patrimoine de l'Unesco.

La cĂŽte ouest de l’üle compte de nombreux resorts et autres complexes hĂŽteliers confortables, dont le parc de loisirs et centre commercial American Village Ă  Mihama. L’extrĂ©mitĂ© nord abrite le parc national Yanbaru idĂ©al pour des activitĂ©s de plein air. L’Orion Happy Park Ă  l’entrĂ©e de la pĂ©ninsule de Motobu offre une visite guidĂ©e de la brasserie de biĂšre locale. De nombreux monuments commĂ©moratifs de la Seconde Guerre mondiale sont aussi dissĂ©minĂ©s dans l’üle.

À Okinawa Honto, les dĂ©placements en bus sont possibles, mais beaucoup plus simples en voiture.

Archipel d'Okinawa, poissons tropicaux dans les eaux de Kume-jima

Iles Kerama

C’est l’archipel le plus proche de l’üle principale, dans une zone situĂ©e entre 40 et 100 kilomĂštres Ă  l’ouest de Naha et accessible rapidement en ferry depuis son port. Il est propice aux excursions Ă  la journĂ©e depuis la capitale OkinawaĂŻenne, en particulier la petite Ăźle de Zamami, offrant plages et spots de plongĂ©e, que l’on parcourt aisĂ©ment Ă  vĂ©lo.

Kume-jima, la plus occidentale, est une carte postale tropicale idĂ©ale avec ses plages tranquilles et ses paysages naturels remarquables. On y accĂšde depuis Naha soit en ferry, soit en avion ✈.

Archipel Yaeyama (Okinawa), village traditionel de Taketomi

Iles Yaeyama

Au sud-ouest d’Okinawa et Ă  proximitĂ© de TaĂŻwan, cet archipel comporte plusieurs Ăźles importantes dont la plus grande est Ishigaki. Celle-ci est la plus prisĂ©e des vacanciers japonais grĂące aux liaisons aĂ©riennes low cost directes permises par son aĂ©roport. Elle propose une combinaison de plages, de paysages ruraux et de vues spectaculaires dont le phare d’Oganzaki ou la baie de Kabira. Elle abrite un village d’arts traditionnels Yaimamura, cĂ©lĂšbre aussi pour sa population de singes 🐒.

La petite Taketomi repose sur du corail et offre plages et village de style OkinawaĂŻen dans une atmosphĂšre qui invite Ă  prendre son temps Ă  15 minutes de bateauÂ đŸ›„ïž d’Ishigaki.

Le parc national Iriomote-Ishigaki s’étend Ă  l’ouest donnant Ă  l’üle d’Iriomote des airs de petite Amazonie, Ă  explorer lors d'une randonnĂ©e guidĂ©e dans la forĂȘt subtropicale.

Tout Ă  l’ouest, Yonaguni abrite une cĂ©lĂšbre et trĂšs intrigante structure sous-marine, ainsi que le point le plus occidental du Japon.

Archipel Miyako (Okinawa), cap Higashi-Hennazaki Ă  Miyakojima

Iles Miyako

Archipel Ă  l’est d’Ishigaki, c’est surtout son Ăźle principale Miyakojima qui est la plus attractive, grĂące Ă  ses littoraux tropicaux grandioses offrant des couchers de soleil panoramiques. Elle est suffisamment grande pour pouvoir s’y dĂ©placer en voiture, ce qui permet d’admirer ses 3 grands ponts.

Outre le tourisme balnĂ©aire, Miyako vit de son agriculture et la majoritĂ© de ses terres est occupĂ©e par des champs, en particulier de canne Ă  sucre. On peut y dĂ©guster le fameux goya champuru, l’algue umi budo ("raisin de la mer") et mĂȘme des burgers pour cause d’influence amĂ©ricaine.

Archipel d'Okinawa, spécialité locale Goya Chanpuru à Naha

Archipel Daito

Aussi nommĂ© Ăźles DaitĂŽ, il est constituĂ© de 3 petits morceaux de terres situĂ©s dans la mer des Philippines, Ă  environ 300 kilomĂštres Ă  l’est d’Okinawa Honto. TrĂšs isolĂ©es, ces Ăźles ne sont accessibles que par avion ou par bateau et ont peu d’intĂ©rĂȘt touristique, d’autant plus qu’elles sont dans un couloir de passage de typhons rendant frĂ©quemment impraticable leur accĂšs.

âŹ‡ïž Plus bas sur cette page, dĂ©couvrez nos conseils de visite Ă  Okinawa et autour.
Par Kanpai Mis à jour le 01 août 2022 Okinawa