Iriomote (Yaeyama - Okinawa), croisière sur la rivière Urauchi

Iriomote

La petite Amazonie sauvage d'Okinawa

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Iriomote est la plus grande et la plus sauvage des îles de l'archipel Yaeyama, située au large d'Ishigaki dans la préfecture d'Okinawa au Japon. On découvre sa nature abondante en remontant le cours de ses rivières bordées de forêts de mangrove. Puis on s'enfonce à pied dans sa jungle à la recherche des chutes d'eau. Quelques plages de sable fin et d'eau turquoise complètent agréablement le tableau.

Destination lointaine et unique au Japon, Iriomote fascine les voyageurs en quête de paysages luxuriants et de nature brute. Avec 90% de sa superficie recouverte par une jungle subtropicale, l'île est préservée au sein du Parc national d'Iriomote-Ishigaki. On évolue au cœur d'un environnement quasi-vierge de toute modification humaine.

Ce petit joyau perdu au large de l'archipel Yaeyama est farouchement protégé par ses quelques 2.000 habitants. Une limitation du nombre de touristes sur l'île est d'ailleurs actuellement en cours de réflexion afin de protéger la flore et la faune locales, notamment le fameux chat sauvage d'Iriomote, surnommé affectueusement yamaneko ("le chat des montagnes"), qui est une espèce endémique de l'île, rare et menacée d'extinction.

On accède à Iriomote uniquement en ferry ⛴️ depuis Ishigaki, vers les ports d'Ohara au sud et Uehara au nord. Ensuite, on se déplace en voiture 🚙 ou en bus via la seule route principale, qui longe la côte est sans faire le tour complet de l'île. La meilleure façon de découvrir Iriomote reste de s'enfoncer dans sa forêt dense, accompagné(e) par un guide local et expérimenté.

Iriomote (Yaeyama - Okinawa), vue sur la rivière Urauchi et la mangrove 2

La mangrove et la forêt humide le long des rivières

Plusieurs excursions sont possibles sur le même modèle : remonter le cours d'une des nombreuses rivières qui traversent Iriomote pour accéder à un point de vue au cœur de l'île ; le plus souvent il s'agit d'une cascade. Le tour se fait selon les capacités de chacun :

  • en bateau motorisé ;
  • en canoë-kayak ;
  • en paddle ;
  • ou en pratiquant le canyoning.

La rivière Urauchi (浦内川), la plus vaste de l'île et de tout l'archipel d'Okinawa, se montre pratique et idéale pour y effectuer une croisière en bateau. On admire les étendues de mangroves qui bordent son lit dans un joli camaïeu de bleu et de vert, telle une petite Amazonie japonaise. À mi-parcours, on retourne sur la terre ferme pour continuer sur un sentier dans la forêt humide. Il faut une petite demi-heure de marche pour atteindre les chutes d'eau Mariyudu (マリユドゥの滝) qui figurent parmi les 100 plus belles chutes du Japon. Enfin, le tour se termine par une dizaine de minutes supplémentaires à pied jusqu'à la cascade Kanbire-no-taki (カンピレーの滝), plus confidentielle et avec une petite différence d'altitude. Il faut compter deux heures pour cet itinéraire complet, sans difficulté particulière pour la marche. D'autres randonnées plus longues (d'environ une journée) sont également possibles.

Le même type d'excursion se pratique également le long de la rivière Nakama (仲間川) accessible depuis le port d'Ohara. On recommande de réserver à l'avance ces balades et de les effectuer tôt le matin afin d'être les premiers arrivés aux points de vue. Par ailleurs, on retient également la visite des chutes d'eau Pinaisara (ピナイサーラの滝), cachées dans la jungle et uniquement accessibles en randonnée pédestre.

Iriomote (Okinawa), plage près du port Uehara

Les plages et les récifs coralliens dans la partie nord-ouest de l'île

Côté bord de mer, Iriomote possède quelques belles plages 🏖 de sable fin qui restent assez sauvages et peu aménagées. Au mieux, on trouvera à l'entrée un petit restaurant avec toilettes 🚽. On peut citer :

  • Ida no hama (イダの浜) à l'ouest de l'île et accessible uniquement en bateau depuis le port de Shirahama, lui-même à une grosse demi-heure en voiture du port d'Uehara. On se baigne dans des eaux transparentes avec vue sur les récifs coralliens et entouré d'un magnifique paysage rocheux ;
  • Tudumari no hama (トゥドゥマリの浜) au nord, dont le sable très fin provient de la rivière Urauchi et se révèle tout doux sous les pieds, idéal pour les enfants ;
  • Hoshisuna no hama (星砂の浜) au nord et connue pour ses mini coquillages en forme d'étoile. La plage est également recommandée pour la baignade et le snorkeling ;
  • Barasu-shima (バラス島) est un petit îlot formé par du corail au large du port d'Uehara.

Pour le folklore, on choisit la visite de l'île Yubu-jima (由布島) dont la traversée depuis Iriomote se fait en charrette tirée par un buffle d'eau à marée basse. On se dirige ensuite vers un original jardin botanique subtropical à ciel ouvert.

Il n'y a pas de temple ou de sanctuaire à voir et très peu de shopping à faire sur Iriomote ; le tourisme est basé à 100% sur son patrimoine naturel. On recommande de respecter les consignes de préservation de l'environnement et de limiter l'usage de la voiture. Sur place, on trouve tout de même un offre variée d'hébergement, principalement dans la partie nord-ouest de l'île avec des sites de camping premier prix, des hôtels 🏨 de luxe et quelques établissements d'éco-tourisme. Les températures sont clémentes toute l'année avec une moyenne de 23°C ; les mois les plus pluvieux vont de juillet à septembre.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Iriomote et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 29 juillet 2020