Okayama 9

Châteaux japonais

Bien qu'on estime leur nombre maximum à environ vingt-cinq mille au cours de l'histoire, de nos jours le Japon ne compte plus environ qu'une centaine de châteaux encore debout.

Ceux-ci ont connu d'importantes périodes de destruction, telles que :

  • la période Edo, pendant laquelle une loi du Shogunat Tokugawa visa à réduire le nombre de châteaux qu'un seigneur pouvait posséder ;
  • la restauration Meiji, ère au cours de laquelle une modernisation du Japon conduisit à la destruction de nombreux bâtiments historiques ;
  • les bombardements de la seconde guerre mondiale ;
  • ou encore des incendies et guerres internes diverses, à toutes les époques.

Ainsi, même si bon nombre d'entre eux ont été reconstruits, parfois même en suivant les techniques et matériaux initiaux, à ce jour il ne reste plus qu'une douzaine de châteaux japonais d'origine. Parmi les plus connus, on citera Himeji, Matsumoto, Matsue, Matsuyama, Hikone ou encore Inuyama.

Mais le plus visité d'entre eux n'est sans doute pas celui auquel on penserait immédiatement, puisqu'il s'agit du château de Shuri à Okinawa. Certes, il reste beaucoup moins parcouru que les inévitables Palais du Louvre à Paris et Cité Interdite en Chine (respectivement près de six à neuf fois moins), mais il a tout de même accueilli 1,753 millions de visiteurs en 2013.

Notez Châteaux japonais
4,93/5 (27 votes)