Château de Kanazawa

Château de Kanazawa

Le parc aux sakura

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Le château de Kanazawa est un complexe fortifié situé dans la ville éponyme, le long de la mer du Japon à l’ouest de Honshu. Détruit par un incendie, le donjon principal n’existe plus. La visite se concentre sur le parc qui est magnifié au printemps par la floraison des cerisiers et se compose de fortifications, tourelles et portes partiellement reconstruites.

Si le château 🏯 est souvent cité comme une visite quasi incontournable de tout séjour à Kanazawa, son intérêt semble pourtant assez mesuré. Situé au sein du triptyque géographique formé avec le jardin Kenroku-en et le musée d'art contemporain, il pourra être aisément parcouru en quelques enjambées.

Vue sur le château de Kanazawa et les cerisiers en fleur 4

Ruines féodales partiellement reconstruites

Édifié en 1583 à l'initiative de la famille Maeda (clan Kaga), le château actuel n'est, comme souvent, qu'une itération parmi de multiples reconstructions suite aux séismes et incendies divers qui l'ont frappé au cours de son histoire (1881 pour le dernier en date). Le donjon n'a, d'ailleurs, toujours pas été rebâti et peu d'intentions sont montrées par la ville dans ce sens.

Seuls les murs de pierre du XVIIe siècle, la porte principale Ishikawa-mon de 1788 et l'entrepôt Sanjikken Nagaya de 1858 ont survécu. Pour le reste des bâtiments, un travail de reconstruction partielle a été effectué ces dernières années, on peut maintenant revoir :

  • les tourelles yagura Hishi et Hashizume-mon Tsuzuki ;
  • la bâtisse Gojukken Nagaya ;
  • les douves Imori ;
  • ainsi que les portes Hashizume-mon, Kahoku-mon et Nezumita-mon.

Cerisiers en fleurs dans le parc du château de Kanazawa 2

Spot pour les sakura à Kanazawa

Passée l'entrée du parc du château de Kanazawa, c'est une balade balisée à l'horizon relativement dégagée qui s'offre aux promeneurs. Les vastes pelouses présentent ainsi des paysages plats et sans supplément d'âme, quasiment à perte de vue.

Le visiteur curieux n'aura donc finalement pas grand chose à se mettre sous la dent, tant le château fait montre d'une absence de points d'accroche, en particulier depuis le déménagement de l'université au début des années 1990. Les boiseries de l'intérieur, modernes, restent à ce titre désespérément vides.

Reste un certain intérêt à arpenter ce château de Kanazawa en début de printemps, lorsque les cerisiers 🌸 sont en fleurs. Bien qu'épars, ils offrent des panoramas toujours aussi ravissants.

Cerisiers en fleurs dans le parc du château de Kanazawa 5

Jardin Gyokusen'inmaru

Heureusement, le jardin japonais Gyokusen’inmaru, situé à l'ouest du château, vient sensiblement rehausser l'intérêt de la visite. Aménagé en 1634, sur ordonnance du daimyo local Toshitsune Maeda (1594 - 1658), il évolue au gré des seigneurs qui lui succèdent à la tête du domaine de Kaga. Le jardin est ensuite laissé à l'abandon à partir de l'époque Meiji (1868 -1912) et son terrain accueille même un gymnase, entre 1965 et 2008. La ville finit par entreprendre des travaux de fouilles archéologiques afin de restaurer de manière fidèle le paysage d'antan du Gyokusen’inmaru. En 2015, le jardin japonais restauré ouvre enfin au public.

Au sein d'une surface d'un peu moins d'un hectare, on découvre un plan d'eau en élément central et autour duquel on se promène. Des îlots artificiels, une cascade aménagée ainsi que des ponts japonais structurent cette nature savamment orchestrée, que l'on admire depuis un intéressant point de vue en hauteur. Une pause thé matcha 🍵 et pâtisserie traditionnelle est également fortement recommandée depuis la maison attenante Gyokusen'an. On profite de l'élégance du Gyokusen’inmaru toute l’année, avec en complément la possibilité de le visiter en nocturne les week-ends.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Château de Kanazawa et autour.
Par Kanpai Mis à jour le 29 octobre 2021 Kanazawa Castle