Ainokura, village de style gassho à Gokayama

Gokayama

Les authentiques villages traditionnels de Toyama

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Gokayama est un ensemble de villages ruraux du Japon à l'architecture ancienne préservée, situé dans la vallée de Shokawa au sud-ouest de la préfecture de Toyama. Ainokura, le plus grand village de la région, abrite vingt-trois maisons traditionnelles aux toits pentus de chaume de style gassho-zukuri, classées au patrimoine de l'Unesco. Sur place, on goûte à la vie quotidienne des habitants ainsi qu'à l'excellente gastronomie locale.

Perché à 400 mètres au-dessus du niveau de la mer, dans une petite vallée montagneuse traversée par la rivière Shogawa, le village d'Ainokura à Gokayama possède un charme indéniable. Classé à l'UNESCO depuis 1995 pour son architecture préservée de style 合掌造り gasshô-zukuri, le village fait bien évidemment écho à celui d'Ogimachi situé un peu plus au sud, à Shirakawa-go. Plus petit et avec bien moins de visiteurs à l'année que son confrère, Ainokura propose un accueil simple dans le calme de la forêt environnante.

Entourée par les champs de culture, la succession de maisons en bois, avec leurs toits de chaume et leurs fenêtres en papier de riz, offre une belle image de la campagne japonaise. En hiver, lorsque la neige et la nuit tombent sur le village, on se croirait presque dans un site surnaturel, tout droit tiré d'un conte ou d'un roman de fantasy.

Au-delà de leur esthétisme si particulier, on remarque que ces habitations se montrent parfaitement intégrées à leur environnement et adaptées à leur fonction de ferme agricole. Les hautes toitures en pente raide participent à faire facilement tomber la neige en hiver, tandis que les combles étroits, uniquement chauffés par les étages inférieurs, permettent de cultiver les vers à soie durant toute l’année.

Le village de Ainokura préservé et toujours habité

Le côté traditionnel du village et de son mode de vie séculaire s’apprécie dès la balade dans les petites rues d'Ainokura. On s'imprègne de l'ambiance bucolique des lieux avec, un peu partout le long des chemins, des petites stèles, des pots de fleurs et des rebords en pierre joliment décorés. Un peu à l'écart et à flanc de montagne, on tombe sur un modeste sanctuaire shinto.

Toujours habité, le village offre une réelle expérience d'immersion dans la vie d'antan. Comparé à Shirakawa-go devenu un espace muséal pour touristes, Gokayama permet de rencontrer les locaux. Par exemple, au sein d’une des maisons traditionnelles, un artisan de papier japonais Washi tient une belle boutique et expose ses nombreuses créations uniques. On décide alors de participer à un atelier de création artisanale d'une feuille de papier. La découverte de son lieu de travail est un enchantement : comme une boîte aux trésors remplie de plantes de mûrier (matière première pour le papier), de pots de peinture, de colle, de pinceaux ainsi que de nombreux et jolis papiers qui tapissent les murs et le sol.

Les visiteurs d'une journée peuvent tout à fait trouver de quoi se restaurer, avec quelques cafés et restaurants qui proposent une carte simple composée de beignets tempura et de nouilles soba. Deux maisons transformées en musée folklorique donnent également un aperçu complet de la vie locale à l'époque d'Edo (1603 – 1868).

Une nuit hors du temps chez Syoshichi

Afin de profiter au maximum de l’ambiance de village isolé dans la montagne, on recommande de dormir au moins une nuit sur place. Cette option permet de faire de belles balades le soir et le matin, sans personne alentour. Que ce soit à la nuit tombée, lorsque les derniers rayons de soleil filtrent entre les habitations qui s'allument peu à peu, ou à l'aube, lorsque la brume se lève au-dessus des rizières, le paysage affiche des couleurs magnifiques et reposantes.

Gassho no Yado "Syoshichi" est une chambre d'hôtes minshuku populaire à Ainokura. Tout en bois et en tatami, l'établissement héberge les voyageurs dans un intérieur japonais 100% authentique. Les quatre chambres présentent une décoration sobre et un couchage en futon, le tout dans un espace plus grand que la moyenne. La salle commune invite à la rencontre entre les pensionnaires qui peuvent savourer une tasse de thé autour d'une grande table et sous de beaux éclairages.

Pris à même les tatamis, sur de délicats petits plateaux japonais, les repas sont assurés par l'hôte qui se montre tout aussi sympathique que bon cuisinier. En effet, le niveau de restauration au Syoshichi se révèle élevé et il y a de fortes chances pour que le dîner, ici à Gokayama, soit l'un des meilleurs repas japonais jamais dégustés par les touristes en voyage. Tout est délicieusement frais : cultivé, récolté puis cuisiné lentement sur place. Les plats qui défilent proposent une gastronomie variée et d’une excellente qualité.

Les arguments pour dormir à Ainokura ne manquent pas et l'on recommande de ne pas louper cette expérience unique pour tous les visiteurs qui découvrent la vallée de Shokawa.

Cet article a été réalisé dans le cadre d'un séjour organisé et financé par le gouvernement métropolitain de Tokyo pour la promotion de la destination #HOKURIKU×TOKYO. Kanpai a été invité et guidé mais conserve une liberté totale dans sa publication éditoriale.
⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Gokayama et autour.

Se préparer

Comment se rendre à Gokayama ?

En bus -- ligne World Heritage Bus, jusqu'à Ainokura :

  • Depuis Takaoka : ~1h20 depuis les gares locale et Shinkansen (1.000¥ / ~8,37€)
  • Depuis Shirakawa-go : ~45 minutes depuis le terminal de bus au nord de Ogimachi (1.300¥ / ~10,87€)

Destination non accessible avec le JR Pass

S'y rendre en voiture de location ou avec la carte Suica

Assurance voyage

Assurance en cas d'accident

Connexion Internet

Restez connectés avec un Pocket Wifi au Japon

Informations

Sur place

Quand partir à Gokayama ?

Toute l'année, pendant une petite journée de visite et une nuit sur place

Comment dit-on Gokayama en japonais ?

五箇山 (Gokayama, littéralement "la montagne aux cinq parties")

相倉 (Ainokura)

Horaires Gokayama

Accès libre à la zone Gokayama et au village Ainokura

Atelier de papier washi : ouvert du lundi au samedi de 8h15 à 17h

Gassho no Yado "Syoshichi" : ouvert tous les jours avec arrivée à partir de 15h et départ jusqu'à 10h

Combien ça coûte ?

Visite du village Ainokura : gratuite

Atelier de papier washi : 700¥ (~5,86€) pour 10 minutes

Gassho no Yado "Syoshichi" : ~15.000¥ (~125,48€) par nuit/adulte

Retirez vos Yens sans frais

Par Kanpai Dernière mise à jour le 26 février 2020