Kyoto (Kansai), allées Ninenzaka et Sannenzaka

Kansai

L'autre cœur touristique japonais

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Le Kansai est une région du Japon située sur l'île principale de Honshu, également appelée Kinki. Composée de six préfectures, elle est la deuxième zone la plus peuplée de l'archipel avec plus de 22 millions d'habitants et abrite des grandes villes chargées d'histoire telles que Kyoto, Osaka, Nara, Himeji ou encore Kobe.

Véritable point de charnière entre l'est de Honshu (Chubu) et l'ouest du Japon vers le Sud (Chugoku), elle regroupe officiellement six préfectures (Kyoto, Osaka, Hyogo, Nara, Shiga et Wakayama). La préfecture de Mie est incluse dans le Kansai touristique, mais dépend administrativement de la région du Chubu (Nagoya).

La région du Kansai fait partie de la mégalopole japonaise et est l'une des plus célèbres de l'archipel, puisqu'elle héberge des points d'intérêt très fameux d'un Japon considéré comme plus traditionnel. D’ailleurs, de nombreux arts japonais sont nés dans le Kansai, comme les théâtres Nô et Kabuki, le théâtre de marionnettes Bunraku ou encore la cérémonie du thé. On peut même y entendre un dialecte local, le Kansai-ben.

Comment se déplacer dans la région ?

Le Kansai dispose d’un accès facile depuis Tokyo, à environ 2h30 de Shinkansen 🚅, et de son propre aéroport international (KIX, Kansai International Airport) à 30 minutes d’Osaka et de Kyoto.

Zone densément peuplée, comme le Kanto, elle est irriguée par un réseau de transports en commun qui dessert la plupart des attractions touristiques. Le JR pass et plusieurs autres passes de transports locaux facilitent les déplacements. Kyoto a pour particularité de se parcourir essentiellement en bus, et le vélo 🚲 y est aussi très pratique. La visite d’endroits plus reculés des préfectures de Hyogo ou de Wakayama par exemple nécessite l’usage de la voiture 🚙.

Kobe est également un important port de croisières, intéressant pour ceux qui souhaiteraient s’y rendre en bateau. Dans la baie d’Osaka, de nombreux ferries permettent de rejoindre l’ile d’Awaji et d’autres destinations au Japon, comme Shikoku et les petites îles de la mer intérieure de Seto.

Pourquoi découvrir le Kansai ?

Le Kansai est le cœur historique de l'archipel, et sa découverte passe par Kyoto et Nara, deux anciennes capitales impériales. La région n’a pas de volcan 🌋 actif, mais se caractérise par des massifs de basse et moyenne montagne, riches en spiritualité et en vieilles pierres : le berceau du shintoïsme se trouve à Ise et de nombreux chemins de pèlerinages bouddhistes sillonnent ses reliefs et ses forêts. De nombreux sites culturels de la région sont classés au patrimoine mondial de l’UNESCO.

L’aspect moderne du Japon et l’ouverture au monde se manifestent autour de la baie d’Osaka très urbanisée, qui abrite les ports internationaux d’Osaka et de Kobe, deux villes souvent sous-estimées mais qui méritent le détour.

Kyoto (Kansai), Thé matcha servi par Geisha et Maiko le 25 février au Kitano Tenmangu

La préfecture de Kyoto

Elle comprend naturellement la ville de Kyoto, mais s’étend aussi vers le nord jusqu’à la mer du Japon où se trouve Amanohashidate, un des trois plus beaux paysages du Japon. L’ancienne capitale impériale et les traces de son histoire millénaire restent néanmoins incontournables et attirent un afflux de touristes qui peut rendre la visite moins agréable. Kyoto regroupe le plus grand nombre de geisha et maiko en activité, et il n’est pas rare d’en croiser dans le quartier de Gion par exemple. Uji, la capitale du thé au Japon, où se trouve le temple Byodo-in, est la deuxième ville la plus peuplée de la préfecture.

Osaka (Kansai), vue sur les cerisiers en fleur et les douves du château d'Osaka

La préfecture d’Osaka

Elle comprend essentiellement la ville d’Osaka et s’étend sur la partie orientale de la baie éponyme. Très éclectique, elle abrite un des plus anciens sanctuaires Shinto du Japon, Sumiyoshi Taisha, le moderne château 🏯 Osaka-jo 🏅, mais aussi le parc d’attractions Universal Studios Japan. Osaka est connue pour son énergie, sa vie nocturne et sa gastronomie, elle est d’ailleurs surnommée la "cuisine du Japon". La ville accueillera l’exposition universelle de 2025.

Nara (Kansai), cerf shika entre deux lanternes au Kasuga Taisha

La préfecture de Nara

Ancienne province de Yamato, située au cœur de la péninsule de Kii, au sud de Kyoto, elle est connue pour son chef-lieu éponyme, autrefois capitale impériale, qui regroupe de nombreux temples et sanctuaires anciens, dont un Grand Bouddha au temple Todai-ji. Ses cerfs en semi-liberté en constituent une autre attraction populaire.

Le Mont Yoshino, dans le parc national de Yoshino-Kumano, dévoile ses charmes au printemps, avec la floraison de 30.000 sakura 🌸 plantés à différentes altitudes pour faire durer la saison de Ohanami plus longtemps.

Himeji (Kansai), vue sur le château du héron blanc

La préfecture de Hyogo

Elle possède des façades maritimes sur la mer intérieure de Seto et sur la mer du Japon et délimite la frontière avec la région du Chugoku. Sa capitale Kobe, est une importante ville portuaire d’où est exporté le fameux bœuf. De nombreux sites historiques sont dispersés sur son territoire, dont le château de Himeji, ou les ruines du château de Takeda. Elle dispose aussi de sources chaudes célèbres, comme Kinosaki Onsen ♨️ et Arima Onsen. L’ile d’Awaji offre quant à elle une diversité de divertissements entre ses parcs d’attractions et ses sites traditionnels.

Otsu (Kansai), pavillon flottant Ukimido du Mangetsu-ji sur le lac Biwa

La préfecture de Shiga

Au cœur de Honshu, la préfecture encercle le lac Biwa, la plus grande réserve d’eau douce du Japon. Sa capitale, Otsu, aux portes de Kyoto, est aussi le point d’accès à plusieurs complexes bouddhistes tels que l’Enryaku-ji. Son caractère montagneux stratégique a été mis à profit pour l’édification de châteaux, comme à Hikone, et pour le commerce à Omihachiman, une ancienne cité féodale sur l’eau.

Mont Koya (Kansai), pèlerins à l'entrée du temple Kongobu-ji

La préfecture de Wakayama

La préfecture borde tout le sud de la péninsule de Kii et donne sur la Baie de Wakayama. Très montagneuse et forestière, elle regroupe des lieux sacrés importants comme le Mont Koya, point de départ du pèlerinage de Shikoku, et les chemins de pèlerinage Kumano Kodo, autour des sanctuaires Shinto Kumano Sanzan.

Ise (Mie), vue sur le nord-est de la péninsule et les îles au large de Toba depuis Ise-Shima Skyline

La préfecture de Mie

Directement accessible en train Kintetsu depuis Osaka et Kyoto, elle se trouve touristiquement dans le Kansai bien qu’administrativement rattachée au Chubu. C’est un des berceaux du shintoïsme et de la lignée impériale grâce à son grand sanctuaire d’Ise Jingu dans la ville d’Ise. Le parc national d’Ise-Shima se parcourt facilement en voiture pour accéder à ses magnifiques vues sur l’océan Pacifique. On y élève également des huîtres pour leurs perles, récoltées par les plongeuses traditionnelles Ama.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Kansai et autour.
Par Kanpai Updated on 11 Mai 2021 Kansai