Hozugawa Kudari 08

Hozugawa kudari

La croisière sur la rivière Hozu

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Hozugawa kudari est le nom japonais de la descente de la rivière Hozu en bateau, entre les villes de Kameoka et Kyoto au Japon. Activité nature et populaire, le trajet à travers les rapides s'effectue toute l'année et en toute sécurité. C'est l'occasion d'admirer, sous un autre angle, la flore et la faune sauvage de cette région montagneuse.

Après une petite demi-heure de trajet depuis la gare de Kyoto, les touristes les plus téméraires se retrouvent dans la ville de Kameoka, au nord-ouest de l’ancienne cité impériale. À 640 mètres de la sortie, le petit port de départ attend de pied ferme ses passagers du jour. En contrebas sur la rivière Hozu, les bateaux dansent aux bruits de leurs coques s'entrechoquant.

L'histoire de la ville remonte avant même le déménagement de la capitale à Kyoto, lorsque celle-ci se trouvait encore à Nagaokakyo. Le cours d'eau servait à l'époque de moyen de transport pour les matériaux de construction estampillés "Tanba", chaîne de montagne d'où part la source. Au fil des ans, la gamme des produits s'élargit grâce au "Seigneur de la Rivière" Ryoi Suminokura, riche marchand qui se spécialise dans le transport de riz, blé, bois de chauffage ou encore de charbon en 1606.

Malheureusement, les affaires se compliquent avec l'arrivée de la ligne de chemin de fer JR en 1895 et le développement des routes. À la fin de la seconde guerre mondiale, les bateaux commerciaux s'arriment une dernière fois, un repos bien mérité après tant d'années de bons et loyaux services. À chaque fin, un commencement. Les marchands changent de costume et se transforment en croisiéristes. Aujourd'hui, la descente de 16 kilomètres accueille plus de 300.000 touristes par an.

Chaque navigateur unilingue installe son groupe dans une petite pirogue en bois. La moyenne d'âge des guides s'avère presque aussi élevée que les montagnes avoisinantes et peut laisser perplexe. Ce serait sous-estimer ces pirates des rivières qui côtoient le parcours depuis plus dizaines d'années. Entre humour et petites anecdotes intéressantes (mais uniquement en japonais), la balade, qui peut durer une à deux heures selon les conditions, emmène les voyageurs à travers les ravins et flancs de montagnes colorées de blanc et de rose au printemps 🌸, puis d’orange et de rouge en automne 🍁. Un tableau vivant où l'homme comprend à quel point la nature est merveilleuse et intemporelle.

Malgré les personnalités célèbres qui en firent l'expérience, comme la princesse Margaret du Royaume-Uni et l'Empereur Showa, c'est encore le très célèbre écrivain Natsume Soseki qui évoque le mieux, dans son œuvre "Gubijinso", cette escapade pittoresque au milieu du tumulte touristique ; une brise rafraîchissante aux allures de cours d'histoire.

Le débarquement s'effectue en face du pont Togetsukyo dans le quartier d'Arashiyama, et permet ainsi de continuer facilement les visites dans la banlieue ouest de Kyoto.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Hozugawa kudari et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 03 décembre 2019