Vue sur Asuka (Nara) depuis le parc Amakashi no Oka

Asuka

L'ancienne capitale antique à Nara

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Asuka est un village japonais situé à une quarantaine de kilomètres au sud-est d'Osaka, dans la préfecture de Nara. Ancienne capitale du Japon de 538 à 710, Asuka est considérée comme le berceau du Japon. Aujourd'hui, cette petite ville de campagne offre un chapelet de sites historiques et de temples bouddhistes à découvrir pour une plongée dans l'histoire du Japon.

De 538 à 710, Asuka-kyo fut l'une des plus anciennes capitales du Japon, avant que le pouvoir impérial ne s'installe à Heijo-kyo (future Nara). Elle donne ainsi son nom à la période historique d'Asuka et devient le témoin des premiers échanges avec la Chine, avec notamment l'établissement du Bouddhisme au sein de l'archipel. Aujourd'hui, Asuka compte 5.535 habitants (chiffres au 1er mars 2020) pour une superficie de 24km². Comme pour bon nombre de villes au Japon, sa population a diminué de plus de 25% ces trente dernières années. Cela n'empêche pas la petite cité de se montrer dynamique sur le plan touristique.

Le village est réputé auprès des Japonais pour ses sites archéologiques, ses paysages de moyenne montagne et ses rizières en plateau. Les habitants d'Asuka protègent farouchement l'aspect traditionnel de leur lieu de vie. La construction d'immeubles y est donc interdite, pour le plus grand plaisir des visiteurs qui découvrent un ancien village typique, loin de la foule et de l'urbanisation.

Tombeau Kofun Ishibutai à Asuka au printemps (Nara)

L'Office de Tourisme local propose des parcours faciles à suivre pour visiter les différents sites touristiques d'Asuka. On recommande particulièrement les sorties suivantes :

  • le grand tombeau Kofun Ishibutai, un tertre funéraire du VIIe siècle dont la chambre en pierre n'est pas recouverte, permettant donc d'y pénétrer. Ce type de tumulus étant assez rare au Japon, il ne faut pas hésiter à s'y rendre. Au printemps, il est agréable de pique-niquer non loin, sur de vastes étendues d'herbe et à l'ombre de quelques cerisiers en fleurs ;
  • le parc Amakashi no Oka, situé sur une colline et qui offre un agréable point de vue sur la ville. C'est également un spot pour la floraison des cerisiers au début du printemps. On profite d'être dans les parages pour aller saluer Kameishi, une pierre taillée en forme de tortue dont la datation reste encore incertaine ;
  • le temple Asuka-dera pour son patrimoine historique. En effet, il s'agit du premier temple bouddhiste établi au Japon ;
  • le temple Oka-dera, un peu excentré dans les montagnes, est un merveilleux site en période de koyo 🍁, les feuilles d'érables rouges en novembre.

Temple Oka-dera à Asuka en automne (Nara)

Quand et comment visiter le village d'Asuka ?

Le meilleur moyen de visiter Asuka reste le vélo 🚲 et de préférence électrique pour supporter les côtes. Plusieurs magasins de location à la sortie de la gare principale Kintetsu permettent de se mettre en selle dès la descente du train 🚅.

Lorsque la météo ne s'y prête pas, on peut également louer une petite voiture 🚙 électrique. On déconseille d'ailleurs vivement l'usage d'une grosse voiture pour circuler dans Asuka, certaines rues se montrant en effet très étroites.

La période de juin à septembre permet de découvrir le village d'Asuka avec ses superbes rizières en terrasse verdoyantes. En octobre et jusqu'à début novembre, on peut assister à la récolte du riz ou au séchage des bottes de pailles.

On retient entre autres deux festivals populaires :

  • Ordalie Kugatachi ("ordalie de l'eau chaude") est une cérémonie shinto qui se tient le premier dimanche d’avril dans le sanctuaire Amakashinimasu-jinja. Le présumé coupable doit plonger ses mains dans l’eau bouillante et s’il ressort indemne, il est considéré comme innocent. À l’inverse, si ses mains sont brûlées, cela prouve qu’il a menti ;
  • Hikari no Kairo ("le corridor lumineux" d'Asuka) est un événement ayant lieu la seconde moitié de septembre et durant lequel les rues de la village sont éclairées par des milliers de lanternes en soirée, de 18h à 21h.

Ferme auberge Tomaryanse à Asuka (Nara)

Loger dans la ferme auberge Tomaryanse

L'éco-tourisme est également développé à Asuka et dans ce cadre, l'offre d'hébergement locale s'oriente vers la location d'une chambre minpaku chez l'habitant et les séjours à la ferme.

Si l'on souhaite prolonger l'aspect traditionnel de la visite, l'ancienne maison Tomaryanse (とまりゃんせ), située à moins de 300 mètres de la gare d’Asuka, se présente comme une bonne option. Cette petite ferme agricole typique dispose notamment de deux chambres privées avec un sol en tatami et séparées par un petit salon commun, à partager entre invités. Un peu rustique, elle place la salle de bains 🛁 et les toilettes 🚽 à l'extérieur de la résidence. Toutefois, les chambres disposent d'une climatisation réversible.

La nuitée comprend en général le dîner et le petit-déjeuner préparés sur place, dans la grande cuisine des propriétaires. C'est d'ailleurs l'occasion d'assister à la préparation des repas et de pouvoir échanger avec les hôtes.

Une autre expérience très intéressante est de participer à l’agriculture japonaise. Une association locale pour personnes handicapées possède des champs où sont cultivés des légumes pour la vente. Il est ainsi possible de participer à la cueillette et de déguster ensuite le fruit de son travail, comme récolter des cacahuètes pour l’apéritif.

L'auberge Tomaryanse présente un très bon rapport qualité-prix et complète bien une journée de visite à Asuka.

Cette fiche de visite a été réalisée dans le cadre d'un séjour organisé et financé par la préfecture de Nara. Kanpai a été invité et guidé mais conserve une liberté totale dans sa publication éditoriale.
⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Asuka et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 24 avril 2020