Kyoto, vélos garés sur le trottoir

Vélo au Japon

ūüö≤ P√©daler et visiter l'archipel

Moyen de transport privil√©gi√© au Japon, en particulier dans les grandes villes, le v√©lo¬†ūüö≤ offre une alternative tr√®s int√©ressante aux transports en commun. De mani√®re g√©n√©rale, chaque membre d'une famille japonaise poss√®de sa propre bicyclette et s'en sert pour les trajets courts du quotidien : aller du domicile √† la gare, d√©poser les enfants √† l'√©cole, faire les courses dans le quartier, se rendre √† un cours de sport, etc. Chaque v√©lo pr√©sente d'ailleurs un num√©ro d'immatriculation unique et le nom de son propri√©taire est inscrit dans les registres de la police.

On retrouve ainsi toutes les infrastructures nécessaires pour pédaler en toute sécurité et Tokyo est régulièrement classée parmi les villes au monde les plus agréables pour circuler à vélo. Ce mode de transport doux permet d'apprécier également le chemin avant d'arriver à destination, et parfois de découvrir des paysages et quartiers insoupçonnés.

De nombreux loueurs sont accessibles un peu partout au Japon, notamment aux abords des gares. Pour de longues distances ou en zone rurale, le vélo à assistance électrique permet de modérer ses efforts.

Règles de circulation à respecter

Le 1er juin 2015, la loi japonaise sur la circulation urbaine a évolué notamment à l'adresse des vélos. Il convient ainsi de respecter les consignes suivantes, dont certaines relatives à la courtoisie restent évidentes :

  • Bien rouler √† gauche (sens de la circulation au Japon) ;
  • Ne pas emprunter les trottoirs, sauf lorsque cela est indiqu√© comme autoris√©. Cette r√®gle qui reste de toute fa√ßon peu respect√©e des Japonais eux-m√™mes, ne s'applique pas aux enfants de moins de 13 ans ;
  • Respecter le code de la route : les feux rouges, les panneaux Stop (en japonais : ś≠Ę„Āĺ„āĆ), adapter sa vitesse en fonction de l'environnement et descendre de v√©lo si la rue est trop bond√©e ;
  • Rester attentif et en possession de ses moyens : ne pas circuler sous l'influence de l'alcool, de stup√©fiants ou de m√©dicaments qui alt√®rent l'attention ainsi qu'avec des √©couteurs dans les oreilles ;
  • Avoir ses deux mains disponibles et ne pas tenir de parapluie ou de t√©l√©phone en p√©dalant ;
  • Laisser la priorit√© aux pi√©tons et donc ne pas s'arr√™ter sur les passages pi√©tons ;
  • S'assurer du port du casque pour les enfants de moins de 13 ans ;
  • √ätre √©quip√© pour la conduite de nuit (syst√®mes de freinage, d'alerte et d'√©clairage qui fonctionnent) ;
  • Respecter les zones de stationnement balis√©es dans les rues ou bien se garer dans un parking √† v√©lo.

En tant que touriste, l'on a peu de chance de subir un contr√īle policier. √Ä titre d'information, un v√©lo mal gar√© peut √™tre embarqu√© √† la fourri√®re, une amende pour une petite infraction s'√©l√®ve √† 5.000¬• (~38,82‚ā¨) et une conduite dangereuse peut √™tre sanctionn√©e comme un d√©lit (jusqu'√† 5 millions de Yens (~38.821‚ā¨) d'amende et/ou 5 ans d‚Äôemprisonnement).

‚¨áÔłŹ Ci-dessous, d√©couvrez nos articles et destinations sur le sujet
Votre note sur Vélo au Japon
4,67/5 (18 votes)