Parc Daisen (Sakai, Osaka), plan d'eau du jardin japonais

Parc Daisen

Les plus grands et anciens tombeaux Kofun du Japon

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Le parc Daisen est un vaste espace vert public de 38,5 hectares situé à Sakai, en banlieue sud d'Osaka. Localisé entre les immenses tertres funéraires Kofun des empereurs Nintoku et Richu, le parc abrite notamment deux musées, deux maisons de thé, un jardin japonais et près d'un millier de cerisiers, faisant de lui un lieu idéal pour célébrer hanami au printemps.

Inauguré en 1947, le parc symbolique de la ville de Sakai s'étend entre les 47 anciennes tombes et tumuli de l'ensemble Kofungun de Mozu, classé au patrimoine de l'Unesco en 2019. Il borde notamment le fameux Kofun Daisen-ryo, immense mausolée de l'empereur Nintoku en forme de trou de serrure, qui est l'une des plus grandes sépultures au monde.

Avec une superficie de 38,5 hectares, le parc Daisen abrite plusieurs bâtiments et installations dont :

  • un jardin japonais et un centre botanique ;
  • deux maisons de thé ;
  • deux musées municipaux ;
  • une bibliothèque ;
  • des aires de jeux pour les enfants.

De nombreuses espèces de fleurs et d'arbres ornent également les allées et soulignent les saisons comme les sakura 🌸 au printemps, les iris en été puis les érables à l'automne 🍁. Les habitants de Sakai viennent à l'année profiter de ce parc résidentiel. Les touristes quant à eux combinent promenade avec visites historiques et culturelles.

Facile d'accès en train 🚅 depuis le sud d'Osaka, le site est situé en banlieue urbaine et se retrouve donc traversé par des piliers à haute tension et des fils électriques ; on regrette un peu l'absence de nature environnante. On recommande par ailleurs de louer un vélo 🚲 pour le faire le tour du parc et du quartier.

Parc Daisen (Sakai, Osaka), cerisier en fleurs au printemps 4

Jardin japonais et sakura au cœur de la ville

Près de 1.000 cerisiers japonais fleurissent de la fin mars jusqu'au début avril et annoncent ainsi le début du printemps et le retour des températures plus douces. Le parc Daisen accueille à cette période les familles et les amis des quartiers voisins qui se regroupent sur des bâches pour fêter hanami. En journée, les séances de photos de mariage en extérieur sont également légion. On en profite alors pour admirer la beauté des kimonos traditionnels portés par chaque couple.

On se dirige ensuite vers le jardin japonais du parc Daisen. Créé pour célébrer le centenaire de la ville moderne de Sakai, ce jardin classique de promenade s'ouvre au public en 1989. Plutôt grand, il comprend un plan d'eau principal habillé d'un pavillon traditionnel et de plusieurs ponts japonais, ainsi que d'autres petits espaces dont un jardin aquatique pour les iris.

Les maisons de thé Obaian et Shinan complètent la balade et offrent une pause bienvenue avec un thé matcha accompagné de petites pâtisseries. Le bâtiment traditionnel du salon Shinan date de 1929 et a été imaginé par l'architecte japonais Ogi Rodo. Installé dans le parc Shiba à Tokyo, l'édifice déménage à Sakai en 1980.

Parc Daisen (Sakai, Osaka), sanctuaire et entrée du Kofun Daisen-ryo (mausolée de l'empereur Nintoku)

Kofungun de Mozu, les immenses mausolées impériaux

Le parc Daisen est également associé aux sépultures Kofungun de Mozu que l'on retrouve toutes regroupées dans ce même quartier. De formes et de tailles diverses, ces tertres funéraires ont été édifiés pendant la période Kofun, de la fin du IIIe siècle à la fin du VIe siècle.

La tombe de l'empereur Nintoku, baptisée Kofun Daisen-ryo et datant du Ve siècle, est la plus monumentale de toutes : elle mesure au total 820 mètres de long pour 654 de large et est entièrement recouverte par la végétation. Elle est également entourée de douves et son entrée, signifiée par une esplanade de graviers surmontée d'un torii ⛩️, peut passer complètement inaperçue lorsque l'on marche sur le trottoir. En effet, vu du sol, le tumulus funéraire ressemble à une petite forêt et n'est pas visitable. Pour se rendre compte de son immensité et de sa forme en trou de serrure, il faut le voir depuis les airs.

Pour cela, on peut commencer par l'observatoire de la mairie de Sakai pour un premier aperçu en hauteur. Puis, un tour en hélicoptère 🚁 de tourisme, par exemple, permet d'apprécier par la vue aérienne les plus grands tumuli de Mozu, comme :

  • le Kofun Kamiishizu Misanzai (tombe de l'empereur Richu) :
  • le Kofun Nisanzai ;
  • le Kofun Gobyoyama ;
  • et le Kofun Itasuke.

Ceux qui souhaitent découvrir le patrimoine culturel de ces vastes tombeaux se rendent au Musée de la ville de Sakai dans le parc Daisen. Une partie de l'exposition est dédiée aux Kofun avec :

  • des reconstitutions pour comprendre l'architecture en couches des tertres ;
  • une collection de figurines funéraires en argile, baptisées haniwa et remontées à la surface ;
  • et des vidéos qui tentent de reconstituer une visite virtuelle.

Il faut savoir que ces tombes n'ont jamais été fouillées dans leur intégralité ou entretenues de manière soutenue, afin de préserver leur caractère sacré.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Parc Daisen et autour.
Par Kanpai Mis à jour le 23 septembre 2021