Côte Sanriku

Le long littoral escarpé du Japon

La côte Sanriku se situe au bord de l'océan Pacifique, au nord-est de Honshu au Japon. Elle court sur trois préfectures, du nord de Miyagi en passant par Iwate jusqu'au sud d'Aomori. Cette région naturelle offre de resplendissants paysages rocheux aux formes multiples, ainsi que des temples et musées à découvrir.

Irrégulière et impressionnante, la côte de Sanriku est l'un des joyaux naturels du Tohoku, si ce n'est le plus emblématique. Son caractère sculptural se décompose en hautes falaises, rochers saillants, caves, péninsules et criques avec plages de sable blanc aux eaux cobalt. Causée par l'érosion marine, Sanriku Kaigan est l'exemple, en langage géologique, d'une ria, c'est-à-dire une ancienne vallée d'un fleuve côtier aujourd'hui immergée par l'océan. Il s'agit de la plus longue côte à rias du Japon, avec plus de deux cents kilomètres de dentelle rocheuse à la beauté scénique remarquable.

En partie dévastée par le récent séisme de 2011 de la côte Pacifique du Tohoku, la région a depuis bien réinvesti sur son attrait touristique. Les habitants, malheureusement habitués aux ravages chroniques des tsunami, savent se montrer efficaces dans la reconstruction. La perspective de la Coupe du Monde de rugby en 2019 à Kamaishi ajoute du beurre dans les épinards des budgets alloués, et démocratise également la signalisation en anglais des importants spots touristiques. Voici une première sélection de visites à planifier sans attendre :

  • les falaises de Kitayamazaki qui symbolisent à merveille ce littoral ;
  • la magnifique et populaire plage de Jodogahama ;
  • les mystérieuses grottes de Ryusendo ;
  • l'étonnant Musée de l'Ambre de Kuji ;
  • et la grande statue Daikannon à Kaimaishi.

À pied ou en bateau, au sommet des crêtes, au bord de l'eau ou carrément dans les entrailles de la terre, les visiteurs se baladent au gré de leurs envies. Il est même possible pour les nostalgiques de trouver un bon restaurant français tel que L'auréole. Situé au sud de Kitayamazaki, il se cache à l'abri des pins maritimes, avec une vue resplendissante sur l'océan.

Au-delà de l'élément aquatique, la forêt de conifères qui longe une bonne partie du littoral apporte de la verdure et un habitat naturel pour les oiseaux marins. Sanriku appartient ainsi au parc national Rikuchu Kaigan, qui lui-même est rattaché depuis 2013 au parc Sanriku Fukko.

La route nationale 45, qui relie les villes de Sendai et Towada, parcourt toute la côte de Sanriku. Il s'agit du premier moyen pour se déplacer dans cette région, en deux ou quatre roues. Par ailleurs, les principales cités portuaires qui jalonnent le littoral sont accessibles par le réseau de train JR. Ainsi, il est possible de penser un itinéraire via les transports en commun, mais il sera plus long et fastidieux que la location d'un véhicule privé. La fréquentation des bus municipaux reste irrégulière, conséquence toujours du tsunami de 2011, et il est fortement recommandé de se renseigner sur les horaires en amont.

Cette fiche de visite a été réalisée dans le cadre d'un séjour organisé et financé par la préfecture d'Iwate. Kanpai a été invité et guidé mais conserve une liberté totale dans sa publication éditoriale.
Notez cette destination
4.86/5 (7 votes)
L'avis Kanpai
Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Côte Sanriku et autour.

Galerie photos de Côte Sanriku

  • Vue sur Sanriku Kaigan depuis le restaurant L'auréole
  • Cote Sanriku 1
  • Cote Sanriku 2
  • Vue sur Sanriku Kaigan depuis le restaurant L'auréole 2
  • Restaurant L'auréole sur la côte Sanriku

Informations pratiques

Utiliser Google Maps
Agrandir la carte
Voir toute la carte du Japon

Comment se rendre à Côte Sanriku

En train -- depuis Tokyo, les grandes villes les plus proches :

  • ~ 2h15 jusqu'à Morioka (environ 14.300¥ / ~111,12€ ou gratuit avec le Japan Rail Pass)
  • ~ 2h30 jusqu'à Ichinoseki (environ 13.000¥ / ~101,02€ ou gratuit avec le Japan Rail Pass)

Puis train JR local vers les villes portuaires : Kesennuma, Ofunato, Kamaishi, Miyako, Kuji et Hachinohe

Destination accessible avec le JRP : commandez vos Japan Rail Pass (dès ~230€)

Tarif

Retirez vos Yens sans frais avant de partir

En japonais

三陸海岸 (Sanriku Kaigan)

Connexion internet

Restez connectés avec un Pocket Wifi au Japon

Assurance

Soyez couverts en cas d'accident

Thématiques associées

Ressources

Site officiel du restaurant L'auréole (en japonais)

Que visiter à Côte Sanriku

Que voir depuis Côte Sanriku (Tohoku)