Kamaishi Daikannon

La grande déesse de la compassion face au Pacifique

Kamaishi Daikannon est une statue en position debout de la déesse Kannon, située sur la côte maritime de Kamaishi dans la préfecture d'Iwate. Mesurant une cinquantaine de mètres de haut, elle domine l'océan Pacifique auquel elle fait face. Elle se visite également de l'intérieur, où l'on découvre de multiples représentations de divinités bouddhistes ainsi qu'un observatoire.

Cette belle statue entièrement blanche aux dimensions hors-norme date seulement de 1970, à la demande du temple Sekiozen-ji de Kamaishi. Orientée face à la mer, elle distille sa compassion aux victimes des guerres et tsunami passés afin qu’ils puissent atteindre le nirvana, le paradis bouddhiste. Pour rappeler la mythologie, Kannon est une émanation de l’amour compassionnel de Bouddha pour tous les êtres vivants (également connue sous le nom d'Avalokitesvara en Inde). Elle peut prendre de nombreuses postures et formes, être masculine ou féminine. La compassion est d’ailleurs l'une des vertus les plus importantes dans le bouddhisme traditionnel.

Il faut vraiment savoir qu'elle existe pour trouver cette statue. Complètement excentrée du centre-ville et du port, Dai-Kannon "se cache" à flanc de falaise, au sud-est de Kamaishi, non loin du Musée du fer et de l'acier. Difficile donc de l'apercevoir de loin ; c'est bien une fois arrivés sur place que l'on peut l'admirer.

À ses pieds une esplanade, accessible par un escalator, distille les classiques fonctions d'un temple bouddhiste, telle que la fontaine chozuya pour se purifier, une statue de Jizo, le bouddha protecteur des enfants et des voyageurs, ou encore un bâtiment principal en forme de stupa également tout en blanc. Ce dernier, intéressant pour les initiés, abrite les restes (non visibles) d’un Bouddha, offert par un important moine Sri-Lankais au temple de Kamaishi en 1975, et deux peintures représentant le nirvana. Une seconde pièce expose plusieurs sculptures des fondateurs de grandes écoles bouddhistes.

Mais c'est bien la splendide vue panoramique sur la baie qui retient toute l'attention des visiteurs. L'océan Pacifique, qui s'ouvre majestueusement en ligne d'horizon, ajoute une dimension d'immensité au site. La balade propose de traverser une jolie reproduction d'un petit pont rouge traditionnel, mais également de se faire photographier avec son amoureux(se) devant un décor un peu kitsch composé d'une cloche suspendue à une sculpture métallique en forme de cœur. On y trouve même un petit texte de Yumi Katsura, première créatrice de robes de mariage européennes au Japon. Le lieu mélange facilement spiritualité et folklore populaire, à mi-chemin entre un temple et un observatoire.

La dernière partie de la visite, et non des moindres, reste l'ascension intérieure de la statue. Le premier espace n’est autre qu’un petit temple dédié à Kannon. On monte ensuite quelques escaliers jusqu'à une salle circulaire où trente-trois représentations différentes de la divinité tapissent les murs. Un autre grand escalier en colimaçon déroule ses marches jusqu'au point le plus de haut du parcours. Durant la montée, on croise les célèbres Sept Dieux du Bonheur. Enfin Kannon tend ses bras et, comme si nous étions portés par elle, on découvre une deuxième plateforme d'observation toute en altitude. La montée vaut le coup ; la vue, encore plus impressionnante qu'à terre, détaille mieux les petites criques et les montagnes alentour.

Bien évidemment, il existe de nombreuses grandes représentations de Kannon à photographier à travers l'archipel. Dans la région du Tohoku, on pense ainsi à Sendai Daikannon qui, du haut de ses 100 mètres, compte parmi les plus grandes statues de la déesse au monde.

Cette fiche de visite a été réalisée dans le cadre d'un séjour organisé et financé par la préfecture d'Iwate. Kanpai a été invité et guidé mais conserve une liberté totale dans sa publication éditoriale.
Notez cette destination
4.86/5 (7 votes)
L'avis Kanpai

Galerie photos de Kamaishi Daikannon

  • Kamaishi Daikannon 7
  • Kamaishi Daikannon 1
  • Kamaishi Daikannon 2
  • Kamaishi Daikannon 3
  • Kamaishi Daikannon 4
  • Kamaishi Daikannon 5
  • Kamaishi Daikannon 6
  • Kamaishi Daikannon 8

Informations pratiques

Utiliser Google Maps
Agrandir la carte
Voir toute la carte du Japon

Comment se rendre à Kamaishi Daikannon

Depuis la gare Shinkansen Shin-Hanamaki :

  1. ~1h30 à 2h de train local sur la ligne JR Kamaishi, jusqu’au terminus
  2. puis une dizaine de minutes de bus sur la ligne Iwate Kôtsu, direction Hirata, jusqu'à l’arrêt Dai-Kannon-Iriguchi
  3. enfin 10 minutes à pied pour rejoindre le site

Destination non accessible avec le JR Pass

S'y rendre en voiture de location ou avec la carte Suica

Tarif

  • Adultes : 500¥ (~3,81€)
  • Lycéens et collégiens : 300¥ (~3,81€)
  • Écoliers : 100¥ (~3,81€)

Retirez vos Yens sans frais avant de partir

Jours et horaires d'ouverture

Ouvert tous les jours de 9h00 à 16h30 (jusqu'à 17h00 à certaines périodes)

Fermeture annuelle les 29 et 30 décembre

Durée / période de visite

Compter une bonne heure

En japonais

釜石大観音

Connexion internet

Restez connectés avec un Pocket Wifi au Japon

Assurance

Soyez couverts en cas d'accident

Thématiques associées

Ressources

Site officiel (en japonais)

Page dédiée sur l'Office du Tourisme d'Iwate (en anglais)

Questions-réponses

Kotaete

Poser une question

Compagnons de voyage

Isshoni

Chercher des compagnons

Blogs membres

Kakikomi

Publier votre article