Miyakojima, cap Nishihenna et pont Ikema au nord-ouest de l'île

Miyako-jima

🏖 L'île rurale aux plages paradisiaques

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Miyakojima est la plus grande des îles Miyako, située à 290km au sud-ouest de Naha, la capitale de la préfecture d'Okinawa. L'île est une destination de vacances estivale privilégiée des Japonais, qui se prélassent sur ses plages et y pratiquent la plongée sous-marine ou d'autres activités aquatiques comme le snorkeling.

Véritable carte postale d'Okinawa, Miyako-jima se dresse comme une destination de choix pour celles et ceux qui raffolent de l'ambiance farniente du bord de mer. L'île mise toute son attractivité touristique sur ses littoraux tropicaux grandioses avec une mention spéciale pour ses grandes et belles plages aux eaux turquoises. Relativement plane, Miyako est également réputée pour ses couchers de soleil panoramiques et dégagés sur l'horizon.

Miyakojima, cap Higashi-Hennazaki au sud-est de l'île 2

Une île champêtre et préservée du tourisme de masse

En dehors du tourisme balnéaire, Miyako vit de son agriculture et la majorité de ses terres est occupée par des cultures, notamment par des champs de canne à sucre. C'est au final un paysage très rural que rencontrent les visiteurs, avec peu d'aménagements urbains modernes en-dehors de quelques resort luxueux nichés le long de la côte maritime. On trouve au bord des routes des petits hameaux tranquilles, tandis que le centre-ville animé de l'île (baptisé Hirara) se déploie autour du port éponyme d'où partent la majorité des bateaux et ferry ⛴️. Ce dernier est également situé non loin de l'aéroport local.

On recommande vivement de se déplacer sur l'île en voiture 🚙 de location. Un réseau de bus municipaux existe bien mais la fréquence de passage aux arrêts est limitée et très peu pratique pour les non-initiés. Les deux roues, comme les scooters et les vélos 🚲, peuvent également être une bonne option pour des courtes excursions. Le tour complet de l'île est possible par la route et facile à faire sur une journée. Les distances étant relativement courtes, on compte une trentaine de kilomètres entre les pointes nord et sud les plus éloignées.

Les spécialités locales sont celles que l'on retrouve en général dans l'archipel d'Okinawa :

  • les nouilles soba,
  • le bœuf wagyu,
  • la courge amère goya champuru
  • et les burgers (en raison de la présence militaire américaine).

L'usine locale de sel Yukishio, que l'on peut visiter, vend toutes sortes de produits au sel déclinés en boissons, assaisonnements et glaces à déguster sur place.

Miyakojima, plage au nord de l'île

Parmi les plus belles plages de sable fin du Japon

L'essentiel des activités et des sites à voir se situent le long du littoral. On sélectionne les plus belles plages et les caps rocheux qui servent d'observatoires naturels :

  • Yonaha-Maehama au sud-ouest, est une grande plage de sable blanc, idéale pour se baigner et pratiquer des sports nautiques en tout genre ;
  • Higashi-Hennazaki à la pointe sud-est de l'île, est l'un des plus beaux paysages de Miyako avec ses falaises rocheuses et son phare qui se visite ;
  • Yoshino Kaigan et Aragusuku au sud-est, sont deux plages agréables aux eaux peu profondes qui se prêtent bien à l'observation de la faune aquatique et des coraux en masque et tuba ;
  • Nishihenna à la pointe nord-ouest, est un cap étroit qui manque un peu de charme avec ses nombreuses éoliennes ;
  • ​​​​​​Sunayama au nord, est une jolie plage de dunes avec des allures de terre sauvage paradisiaque.

Les plages publiques sont gratuites d'accès, équipées en général de toilettes 🚽 et de douches. Parfois, une échoppe permet de s'y restaurer. En revanche, elles ne proposent pas ou rarement de zone de baignade surveillée. Des panneaux donnent des conseils et informent des dangers potentiels : brûlure de méduse, piqûre d'anémone ou de grosse étoile de mer vénéneuse. Le numéro 118 est à appeler en cas d'urgence.

Un emploi du temps idéal pour des vacances à Miyako consiste à prévoir des séances de plongée sous-marine ou de snorkeling le matin et de profiter de la plage 🏖 l'après-midi. Les excursions aquatiques doivent en général être réservées à l'avance et sont quasiment toutes prévues pour être effectuées le matin. Par exemple : au centre Sun Island Miyako, compter ~18.500¥ (~150,33€) pour une matinée de plongée avec trois sorties de 40 minutes chacune, à environ 17 mètres de profondeur et à la découverte de grottes naturelles ou d'épaves de bateau.

Autrement et pour retrouver un peu de tradition japonaise classique, on se rend à l'hôtel 🏨 Shigisa pour goûter à ses sources chaudes onsen ♨️ en plein air et dans une ambiance tropicale (ouvert au public de 11h à 22h).

Miyakojima, pont Ikema au nord-ouest de l'île

La traversée des ponts vers les autres îles Miyako

Un autre paysage caractéristique de Miyako-jima est son triptyque de ponts, qui traversent les eaux bleu intense de la Mer de Chine orientale pour rejoindre les petites îles voisines :

  • le pont Irabu Ohashi vers les îles Irabu et Shimoji, accessible rapidement depuis Hirara ;
  • le pont Kurima vers l'île éponyme, située en face de la page Maehama ;
  • et le pont Ikema vers l'île éponyme, à la pointe nord de l'île.

C'est un excellent moyen pour sortir de l'île principale et visiter des terres encore plus sauvages et seules au monde.

Miyakojima, séance de plongée sous-marine

Une destination soleil, plage et plongée sous-marine au Japon

L'île ne possède pas ou très peu de patrimoine culturel. Dans le centre-ville Hirara, on croise un seul et modeste sanctuaire Miyako-jinja, ainsi que les tombes Tuyumya dont on fait rapidement le tour. Il est possible d'assister à des ateliers d'artisanat local ou de gastronomie mais ils sont quasiment tous donnés en japonais. On conseille tout de même de se rendre au parc marin de Miyakojima (宮古島海中公園, en anglais Miyako Island Underwater Park) où l'on peut observer les fonds marins et leurs habitants depuis une salle vitrée complètement immergée. De plus, une promenade au jardin botanique de la ville permet un tour d'horizon de la flore locale.

Une météo clémente et ensoleillée est indispensable à la réussite de son séjour à Miyako. On conseille d'éviter la saison des pluies ☔️ (de mi-mai à fin juin) puis celle des typhons 🌀 (août et septembre). La palette des couleurs offerte par l'île est alors sublimée avec une dominance de bleu, de vert, de blanc, de gris, et laissera un merveilleux souvenir de ce petit coin de paradis japonais.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Miyako-jima et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 11 septembre 2020