Guide des toilettes japonaises

La réputation des toilettes japonaises les précède un peu partout dans le monde et pour cause : concentrées de technologie, elles offrent surtout un confort auquel il est difficile de renoncer une fois quittées.

Puisque leur utilisation laisse encore bien des voyageurs pantois, nous avons choisi de construire ce guide comme un large tour d'horizon.

Types de toilettes et emplacements au Japon

On recense trois grandes sortes de toilettes au Japon :

  • les occidentales (洋式 yoshiki) ainsi que les urinoirs chez les hommes ;
  • les traditionnelles (和式 washiki ou "squat toilets" en anglais) proches de toilettes à la turque ;
  • et les "futuristes" ou "high-tech" (ウォシュレット washlet) bardées d'options.

Ces dernières, lancées en 1980 par le fabricant Toto, sont probablement celles qui intéressent le plus les voyageurs et à raison. Bien dotées, elles proposent une expérience extrêmement confortable qui équipe d'ailleurs les trois-quarts des foyers japonais.

On les retrouve en outre dans beaucoup de sanitaires publics au Japon, tels que les grands magasins, les centres commerciaux, les musées, les cafés et restaurants (sauf les plus petits), les gares et la plupart des lieux touristiques.

Concernant les trains, seules les rames pour longues distances sont équipées. N'espérez donc pas en trouver dans les métros ou trains de banlieue ; a contrario le Shinkansen propose également des パウダールーム cabines de maquillage, ainsi que des tables à langer.

Si les WC publics japonais se montrent globalement propres, on n'est bien sûr jamais à l'abri d'un lieu moins bien entretenu avec, toutefois, un ratio qui semble inverse à celui trouvé dans la plupart des pays occidentaux. Tous les modèles sont équipés d'un broyeur : il est donc possible de jeter le papier toilette à l'intérieur (mais pas les tampons hygiéniques).

Parfois, en particulier dans les ryokan, des tongs ou "slippers" spéciales doivent être utilisées dans les sanitaires.

Si vous vous retrouvez face à des toilettes japonaises traditionnelles, positionnez-vous face au mur (et non à la porte) puis pliez les genoux avant de faire vos affaires. Ne mettez pas les fesses au sol, mais ne restez pas non plus debout.

Washlet, le WC technologique

Comme takkyubin, washlet s'avère être un abus de langage puisque la marque fut inventée et même déposée par Toto. À sa décharge, il reste plus simple à retenir et à utiliser que 温水洗浄便座 onsui senjô benza (littéralement "siège de toilette avec nettoyage à l'eau chaude").

On entend par ce terme les WC, généralement suspendus, équipés d'options en tout genre selon les modèles :

  • siège chauffant, extrêmement bienvenu en particulier en hiver et/ou dans les maisons traditionnelles japonaises (mal isolées) ;
  • petit jet pour le derrière (mixte) et pour l'avant (dames) qui permet une meilleure hygiène avant de s'essuyer et préviendrait notamment hémorroïdes et constipation ;
  • lunette qui se relève et/ou se basse automatiquement selon si on lui fait face ou tourne le dos ;
  • console de contrôle accessible sur le côté, soit via une télécommande posée sur un bras, soit directement sur le mur.

Par défaut, l'eau projetée est environ à température du corps, le séchage un peu plus chaud, quant à la lunette chauffante elle dépasse sensiblement les 30°C.

Dès la fin des années 1980, les Japonais vantaient les qualités hygiéniques de leurs jets dans cette publicité à la télé :

Traduction :

Mesdames, Messieurs, quand vos mains sont sales, vous les lavez, n'est-ce pas ? Personne ne se lave les mains en les essuyant comme ça avec du papier, n'est-ce pas ?

Pourquoi donc ? On ne peut pas se nettoyer avec du papier. Et pour le derrière, c'est pareil !

"Les fesses aussi veulent être nettoyées".

Dans un monde de plus en plus connecté, les fabricants japonais ont annoncé la mise en place de modèles de washlets bardés de capteurs de santé pendant le passage aux toilettes : analyse d'urine et des selles, pouls, taux de graisse, taux de sucre, pression sanguine, etc. Ceux-ci pourraient envoyer automatiquement (via wifi) des alertes au médecin en cas de rapport anormal.

Il est possible de visiter au Japon des showrooms de la célèbre marque Toto. La récente rénovation du terminal 2 de l'aéroport de Narita vient d'en inaugurer un, alors que le plus connu reste probablement celui de Shinjuku à Tokyo. On y découvre notamment une application smartphone qui permet de contrôler son washlet !

Même si la plupart des toilettes publiques au Japon sont équipées de papier toilette, il reste plus sage de toujours avoir un paquet de mouchoir avec soi au cas où. Attention toutefois : ne comptez pas trop sur ceux distribués dans la rue au Japon, qui se montrent particulièrement fins.

Dans les WC publics, de plus en plus d'éviers disposés pour se laver les mains ensuite sont automatiques (eau, savon, séchoir) pour des questions d'hygiène. Le savon étant parfois aux abonnés absents, avoir un gel hydro-alcoolique sous la main peut rendre service. De plus, papier et torchon faisant de même, le ハンカチ hankachi (petite serviette éponge carrée) s'avère souvent indispensable !

Traductions et vocabulaire

En japonais, pour demander où sont les toilettes, on dira (すみません、)トイレはどこですか : "(sumimasen,) toïlé wa doko dèss' ka?". Les sanitaires peuvent également se dire お手洗い otéalaï.

Nous avons traduit les boutons les plus couramment rencontrés sur les consoles de contrôle, pour vous aider à vous y retrouver :

En japonais Traduction / utilité
流す chasse d'eau
petite chasse (plus économique)
grosse commission
おしり petit jet à l'arrière (mixte)
ビデ petit jet à l'avant (dames)
水勢 ou 洗浄強さ puissance du jet
plus fort
moins fort
洗浄位置 position du jet
vers l'avant
vers l'arrière
乾燥温度 température du jet
plus chaud
plus frais
音姫 diffuse un son pour masquer les vôtres
音量 volume
乾燥 séchoir
脱臭 désodorisant
暖房便座 siège chauffant
マッサージ massage
止 ou 停止 stop !

Parfois, la chasse d'eau se déclenche automatiquement en se relevant ou en passant sa main devant un capteur. Sur d'autres modèles, la molette se trouve sur le côté. Dans les toilettes publiques, en particulier chez les dames où la file d'attente peut être importante, il convient de repérer dès son arrivée le fonctionnement du WC, notamment le déclenchement de la chasse d'eau.

Attention : certains washlets sont munis d'un bouton d'alarme / pour demander de l'aide, en particulier dans les toilettes handicapés.

Des toilettes japonais chez soi

Les Japonais souhaitent et favorisent l'exportation de leur technologie en matière de WC. Pour le gouvernement, elles représentent même un symbole de おもてなし omotenashi (l'hospitalité) sur lequel il convient de capitaliser à l'horizon des Jeux Olympiques de 2020.

Depuis le reste du monde, il est ainsi possible de s'équiper en toilettes japonaises. Des fabricants se sont positionnés sur le marché mais leurs tarifs restent souvent élevés. Il convient en tout cas d'éviter l'import, non seulement pour des question de coût mais également de courant électrique (voir notre article sur les prises japonaises).

En commandant votre matériel sur Amazon par exemple, comptez quelques centaines d'Euros environ pour la lunette et la console de contrôle, et jusqu'à plusieurs milliers d'Euros pour le washlet suspendu complet sans l'installation, des prix encore bien plus chers qu'au Japon.

Ce guide est une mise à jour majeure de notre article sur les toilettes japonaises initialement publié sur Kanpai en janvier 2011.

Article intéressant ?
4.79/5 (39 votes)

Galerie photos

  • Toilettes Japonaises Toto
  • Toilettes Japonaises
  • Lavabo Japon
  • Symbole Toilettes Japon
  • Symbole Chasse Deau Japon

Informations pratiques

Hébergement

Réservez votre hôtel via Booking ou Hotels.com

Choisissez un logement Airbnb (~30€ offerts)

Restez connectés avec un Pocket Wifi (10% de réduction)

Assurance

Soyez couverts en cas d'accident

Thématiques associées

Pour aller plus loin

Bien préparer son voyage au Japon

Apprendre les Kana japonais en 3 jours

Kanpai vous suggère également ces articles