Chogosonshi-ji (Shigisan) de nuit (Nara)

Chogosonshi-ji

Le temple du tigre Shigisan

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Chogosonshi-ji est un temple bouddhiste de l'école Shingon situé sur le Mont Shigi et rattaché à la ville de Heguri, dans la préfecture de Nara. Lié à la divinité Bishamonten, le vaste complexe est également connu sous le nom de Shigisan ou le temple du tigre. Le long d'un parcours bordé de lanternes qui mène jusqu'au sommet de la montagne, on découvre de nombreux pavillons, dont certains servent d'auberge aux voyageurs en quête d'une pause spirituelle.

Fondé par le prince Shotoku (574 - 622), le temple du Mont Shigi est d'abord connu sous le nom populaire de "Shigisan", en référence directe à sa localisation. Il est consacré à Bishamonten, l'un des sept Dieux du bonheur au Japon, dédié aux guerriers, protecteur de la loi bouddhique et divinité de la prospérité. Le site obtient ensuite son nom actuel "Chogosonshi-ji" de l'empereur Daigo (885 - 930) qui voit dans sa guérison miraculeuse l'œuvre des prières du moine Myoren à Bishamonten.

Composé d'une bonne dizaine de temples bouddhistes ainsi que d'une multitude de petits sanctuaires shinto, le complexe s'étend du pied de la montagne Shigi jusqu'à son sommet, situé à 437 mètres d'altitude. Le parvis du pavillon principal, Bishamonten-do, offre un joli panorama dégagé sur la vallée en contrebas et les monts verdoyants des environs. Parmi les autres édifices notables, on citera :

  • les nombreuses statues de tigre, symbole du temple ;
  • la jolie pagode Tahoto ;
  • le bâtiment des trésors Reiho-kan qui abrite notamment des rouleaux peints, désignés Trésors Nationaux du Japon ;
  • et le pavillon Kuhatsugoho avec sa petite allée de torii ⛩️ un peu excentrée.

Le parcours jusqu'en haut du Mont Shigi se révèle agréable et peu fatiguant. On trouve le long des allées pavées des petits bancs pour se reposer et même quelques cendriers ! En journée, il n'est pas rare de croiser les moines, qui vivent ici à l'année, pratiquer des rituels bouddhistes. On ressent immédiatement l'atmosphère mystique qui règne sur ce site peu connu des touristes étrangers, en comparaison avec son voisin et confrère le populaire Mont Koya.

Les lanternes en pierre, omniprésentes à Chogosonshi-ji, accompagnent les fidèles de jour comme de nuit. La visite nocturne du Shigisan se révèle d'ailleurs plus intéressante que celle en journée. Plongés dans le noir, les sentiers qui serpentent à travers la montagne sacrée deviennent silencieux et offrent ainsi l'expérience d'une véritable retraite spirituelle au calme.

Shigisan Shukubo : passer une nuit au temple avec les moines

Trois temples situés sur le Mont Shigi proposent le couvert et le logis aux voyageurs dans la région :

  • Senjyu-in ;
  • Jyofuku-in ;
  • et Gyokuzo-in.

Le midi, ces établissements accueillent les visiteurs à déjeuner. Le soir, ils deviennent des hôtels 🏨 pour ceux qui souhaitent faire l'expérience de dormir dans un temple.

Le Gyokuzo-in peut héberger jusqu'à plusieurs centaines de personnes. Cela peut sembler un peu industriel mais le charme spirituel du temple opère bien tant que les visiteurs respectent la bienséance des lieux. Les chambres proposées sont plutôt vastes, propres et aménagées avec un sol traditionnel en tatami. L'hiver, elles sont équipées d'une couverture chauffante kotatsu et l'été, elles bénéficient d'une climatisation. Pour se laver et se détendre, le temple dispose de ses propres bains publics.

Le réel plus de ce temple concerne la cérémonie tenue par le moine en chef au petit matin. Baptisé Gomagyo, il s'agit d'un rituel bouddhique où le feu purifie et exauce les vœux. Assis autour de l'autel aux cotés des autres moines, on assiste solennellement aux prières envoûtantes récitées à haute voix et en rythme, au fur et à mesure que grandit la flamme.

Enfin, une fois le Mont Shigi derrière soi et avant de retrouver le tissu urbain des villes, on conseille aux adeptes de s'essayer au saut à l'élastique depuis le pont Kaiun.

Cette fiche de visite a été réalisée dans le cadre d'un séjour organisé et financé par la préfecture de Nara. Kanpai a été invité et guidé mais conserve une liberté totale dans sa publication éditoriale.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Chogosonshi-ji et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 26 février 2020