Heijo

L'ancien palais impérial de Nara

Si le parc de Nara jouit d'une superbe réputation, grâce notamment au Todaiji et au Kasuga Taisha, la première capitale fixe du Japon réserve d'autres surprises de taille. Après son déménagement, la capitale prend en 710 le nom de Heijokyo (littéralement la "capitale des plateaux"). En réalité, l'emplacement de la nouvelle capitale n'était pas dû au hasard, mais à des raisons purement géographiques. En effet, le plateau de la région était le lieu idéal pour édifier l’une des premières places fortes de l'histoire de l'archipel.

À cette époque, le gouvernement central et décisionnel du pays était concentré au nord de la ville, dans le district appelé Heijo-kyu recouvrant à l'heure actuelle environ 120 hectares. Modelé à l'image de la capitale chinoise Chang’an, l’enceinte du palais impérial totalisait pas moins de 2.500 hectares entourés de murs en glaise, parcourant près de 6km d’est en ouest pour 5 du nord au sud. Le nombre de portes s’élevait à 12, dont 3 principales construites dans chaque direction (excepté le nord).

En plus du Daigoku-den et du Chodo-in pour les cérémonies officielles et la résidence de l’empereur To-in, il accueillait de nombreux bureaux où une poignée de ministres et de nombreux officiels avaient pour mission de créer les bases d’un gouvernement naissant et de le diriger en parallèle avec l’influence grandissante du clergé monastique.

Aujourd’hui, le district est toujours en cours d’excavation (pourtant débutée en 1959 !) et a largement été célébré lors du 1.300ème anniversaire de Nara en 2010. La richesse de l’ancienne capitale et de sa région est à la hauteur de sa descendante et voisine Kyoto. Cependant l'accès au lieu, entré au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, est un frein à la découverte du vaste site (plus d'un kilomètre de côté !), regroupant également la grande porte Suzakumon, deux musées érigés en l’honneur du district et du palais, ainsi que le hall d’exhibition des fouilles.

Le jeu en vaut toutefois la chandelle pour les amateurs, avec une expérience unique et paisible, loin des hordes de touristes. Il faudra pour cela choisir de partir vers le nord-ouest au sortir de la gare de Nara, alors que le flot de visiteurs se rue plutôt vers le parc à l'est.

Notez cette destination
4.5/5 (4 votes)
L'avis Kanpai

Galerie photos de Heijo

  • Heijo Nara 10
  • Heijo Nara 1
  • Heijo Nara 2
  • Heijo Nara 3
  • Heijo Nara 4
  • Heijo Nara 5
  • Heijo Nara 6
  • Heijo Nara 7
  • Heijo Nara 8
  • Heijo Nara 9
  • Heijo Nara 11
  • Heijo Nara 12
  • Heijo Nara 13
  • Heijo Nara 14
  • Heijo Nara 15

Informations pratiques

Voir toute la carte du Japon

Comment se rendre à Heijo

En train :

  • Gare JR Nara, puis bus Gurutto arrêt 16 (33 minutes, 100¥ / ~0,83€)
  • Ligne Kintetsu-Nara, arrêt Yamato-Saidaiji (40 minutes depuis la gare de Kyoto, 560¥ / ~4,65€) puis 10 minutes à pied

Destination accessible avec le JRP : commandez vos Japan Rail Pass (dès ~235€)

Tarif

Gratuit (passeport requis pour les musées)

Jours et horaires d'ouverture

Ouvert de 9:00 à 16:30

Fermé le lundi

Durée / période de visite

Comptez une petite demi-journée

En japonais

平城宮 (Heijô-kyû)

Météo à Nara

Aujourd'hui
1 / 12°C
Demain
4 / 11°C
Consulter les prévisions météo du Japon

Hébergement à Heijo

Restez connectés avec un Pocket Wifi (10% de réduction)

Accompagnement privé

Thématiques associées

Ressources

Site officiel (en anglais)

Pour aller plus loin

10 circuits Japon thématiques

Questions-réponses

Kotaete

Poser une question

Compagnons de voyage

Isshoni

Chercher des compagnons

Blogs membres

Kakikomi

Publier votre article

Que voir depuis Heijo (Nara)