Parc Nara 11

Parc de Nara

La pierre angulaire de la ville

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Le parc de Nara est un vaste espace vert public de plus de 500 hectares, démarrant au pied de Wakakusa-yama jusqu'au cœur la ville éponyme dans la région du Kansai. Datant de 1880, le "parc aux daims" accueille près de 1.400 cerfs shika qui évoluent en liberté autour des temples, des avenues et des touristes venus visiter les trésors de l'ancienne capitale impériale.

Le grand parc de Nara est probablement la visite que parcourent la plus écrasante majorité des voyageurs qui viennent passer un ou plusieurs jours dans la célèbre petite ville du Kansai.

Depuis la sortie de la gare, il suffit de marcher tranquillement vers l'est, à travers la rue commerçante qui exhibe fièrement ses souvenirs dérivés, naturellement, des cerfs shika. Au bout de quelques minutes, un grand torii ⛩️ vermillon se dessine pour signaler l'orée du parc de Nara, véritable porte d'entrée vers la plupart des attractions touristiques de la ville.

Très vaste (502 hectares, voire 660 en comptant l'enceinte des Todai-ji, Kofuku-ji et Kasuga Taisha), le parc établi en 1880 ne distribue pas seulement sur ces sublimes temples et sanctuaires. Il constitue à lui seule une visite attractive, évidemment permise par le folklore naturel apporté par ses cerfs qui s'y baladent en toute liberté.

​Voici d'ailleurs une petite vidéo réalisée par nos soins, qui les montre dans leur environnement naturel :

🦌 Ode aux cerfs shika

Les 鹿 shika donc, qui semblent proches de nos daims, ne se montrent pour le moins pas farouches ! Ils n'hésitent pas, ainsi, à se laisser prendre en photo, tant le flot de visiteurs qu'ils voient passer chaque année les laisse de marbre. Ce qui les intéresse plutôt, c'est de savoir si vous ne cachez pas un peu de nourriture dans vos affaires. Évitez donc de les narguer, sous peine de vous faire alpaguer plus ou moins délicatement !

La colline Tobihino, l'une des plus vastes étendues du parc, voit une partie de ces 1.390 cerfs déambuler. Selon la croyance shintoïste, ils seraient des messagers des dieux. Plus proche de nous, la ville de Nara les a érigés en symbole en les désignant comme trésor naturel. N'hésitez donc pas à partager respectueusement leur environnement naturel en vous posant sur leur pelouse, le temps d'une pause agréable voire d'une collation.

Tous les matins très tôt, la ville organise d'ailleurs un appel au cerfs dans la clairière principale, réalisé par un musicien local équipé d'un cor de chasse. La réservation est obligatoire.

Au cours du deuxième semestre 2017 toutefois, les autorités ont démarré l'abattage de 120 cerfs dans les régions plus rurales de Nara, car ils abîment les récoltes des fermiers autour de la ville.
Dans le parc, leur population n'a cessé d'augmenter depuis le début du recensement en 1955, où ils étaient 378.

En début d'été 2019, la fondation de préservation des cerfs de Nara tire la sonnette d'alarme : depuis mars de la même année, 9 d'entre eux sont décédés à la suite d'une ingestion de sacs plastiques ou de nourriture non autorisée. En 2020, des entreprises locales développent donc des sacs en papier, que les cerfs peuvent digérer en cas d'ingestion.

Il est possible d'acheter des paquets de 10 senbei (crackers) de 3 à 4 grammes chacun auprès de plusieurs marchands et boutiques répartis dans le parc et autour, afin de financer la Fondation de préservation des cerfs de Nara. C'est une sucrerie appréciée des cerfs, qui mangent 5 kilos d'herbe chaque jour par ailleurs.
En octobre 2019, le passage de 8 à 10% du taux de TVA au Japon donne l'occasion de la première augmentation de ces paquets senbei en 28 ans, passant de 150 (~1,22€) à 200¥ (~1,62€). Puisqu'il se vend 20 millions de crackers chaque année, le gain pour la Fondation sera de 100 millions de Yens (~811.991€) par an.

À cause de la crise du Covid 🦠 et en l'absence de touristes étrangers sur une bonne partie de l'année 2020, certains cerfs Shika qui raffolent de ces senbei en temps normal souffrent de malnutrition ; ils doivent s'éloigner du parc et se mettre en danger pour chercher de la nourriture.

Vu d'en haut depuis les cîmes de Wakakusayama, la superficie du parc impressionne en offrant un point de vue nouveau et étonnant sur cette plate-forme de Nara décidément indispensable.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Parc de Nara et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 20 octobre 2020 Nara Park