Hozan-ji (Nara), esplanade principale du temple

Hozan-ji

Le grand temple du mont Ikoma

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Hozan-ji est un temple bouddhiste de l'école Shingon Risshu situé à flanc du mont Ikoma, dans la préfecture de Nara au Japon. Préservé par une forêt dense, le site religieux comprend plusieurs pavillons qui s'égrènent dans la montagne jusqu'à un point de vue sur la ville d'Ikoma. Les visiteurs apprécient le calme et la spiritualité dégagés par ce lieu envoûtant.

La découverte de la préfecture de Nara ne peut pas se résumer uniquement à sa capitale, aussi dotée soit-elle en merveilles historiques et religieuses. Le département abrite de nombreux autres sites anciens qui font écho à l'histoire de la civilisation japonaise et à son rapport à la spiritualité. La présence de plusieurs chaînes de montagne dans la région joue également un rôle important, puisqu'elles sont souvent considérées comme sacrées et donc vouées à la pratique ascétique du shintoïsme ou du bouddhisme.

À mi-chemin entre Osaka et Nara, la petite ville d'Ikoma héberge sur ses hauteurs le temple Hozan-ji, l'un des plus grands de la région. Cette perle méconnue des touristes vaut la peine que l'on entame l'ascension du mont Ikoma, pour découvrir une enceinte riche en édifices et dont le culte est toujours bien présent. Plus qu'une belle visite touristique, on pénètre ici au sein d'un véritable site religieux et le silence est de mise afin de respecter les prières des fidèles.

Hozan-ji (Nara), escalier à l'entrée du temple

Prière sur les hauteurs d'Ikoma

La visite du temple débute par un long escalier en pierre bordé de lanternes et surmonté d'une porte torii ⛩️, élément architectural qui indique en général l'entrée d'un site shinto. Avec des origines qui remontent au VIIe siècle, Hozan-ji a vécu plusieurs vies ; ainsi en témoigne son enceinte syncrétique, mélange de cultes bouddhiste et shintoïste. On recommande de prendre le temps de gravir les marches et de se retourner pour admirer le paysage sur la ville d'Ikoma qui s'étend en contrebas.

On atteint ensuite l'esplanade principale du site qui se révèle majestueuse avec sa collection de pavillons encadrés par la montagne. On évolue entre les bâtiments où chacun présente un style architectural différent et des détails ornementaux à profusion. Un peu en retrait, on laisse les locaux montrer leur respect aux divinités consacrées ici.

Hozan-ji (Nara), bâtiment de culte Haiden

Site privilégié pour le culte de Kangiten

Hozan-ji est désigné comme le temple principal au Japon pour le culte de Kangiten, version bouddhiste japonaise de Ganesh, également baptisée Shoten et qui est l'une des plus importantes divinités de l'hindouisme. Ainsi, le site est également communément appelé Ikoma Shoten (ou Shoden).

Ce statut influent est l'œuvre du moine Tenkai (1629 - 1716) qui, au XVIIe siècle, éleva Hozan-ji au rang de grand temple régional grâce à une image sacrée de Dual Kangiten, c'est-à-dire le dieu de la félicité représenté sous la forme d'un couple d'humains à tête d'éléphant enlacé. Cette dernière n'est malheureusement pas visible au public. Par ailleurs, le temple appartient à l'école Shingon Risshu du bouddhisme japonais.

On fréquente le temple pour se souhaiter du succès dans les affaires et en ce sens, Hozan-ji est depuis longtemps visité par les marchands et les commerçants qui viennent prier pour leur prospérité Fudo Myoo, le dieu du feu associé à la réussite commerciale.

Hozan-ji (Nara), statue de Jizo au temple

Ascension dans la forêt vers l'okunoin

Après le plateau principal, on continue l'ascension de la montagne par paliers successifs. On dépasse les jolis toits des petits temples pour se retrouver au pied de la pagode écarlate à 2 étages baptisée tahoto. Puis on continue le long d'un sentier bordé de nombreuses statues de Jizo qui annoncent l'entrée dans la partie la plus sainte et reculée du temple (okunoin), dédiée au cimetière et au repos des âmes défuntes.

L'heure est au recueillement. Le silence de la forêt enveloppe les visiteurs et l'on se trouve comme transportés dans le monde des cieux. La végétation luxuriante reprend parfois ses droits et l'on se plaît à regarder les quelques fleurs de saison qui égayent le paysage. Un nouveau panorama en hauteur sur la vallée et la ville d'Ikoma s'offre depuis l'un des derniers petits pavillons.

On peut pousser plus loin la montée le long d'une route de montagne, mais le jeu n'en vaut pas forcément la chandelle car l'on peut se retrouver bloqués pour risque d'éboulement et donc obligés de rebrousser chemin.

Depuis la gare d'Ikoma, l'accès à Hozan-ji peut s'effectuer :

  • à pied à travers le joli quartier résidentiel et traditionnel de Monzen-cho ;
  • en voiture 🚙 jusqu'à un parking dédié ;
  • ou bien en empruntant le téléphérique Kintetsu Ikoma dont les cabines en forme de chien et de chat sont kawaii à souhait.

Le temple organise en septembre son festival annuel nocturne et allume pour l'occasion de nombreuses lanternes.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Hozan-ji et autour.
Par Kanpai Mis à jour le 23 septembre 2021