takoyaki-osaka

Pourquoi Osaka est un meilleur choix que Kyoto

Ville la plus pratique dans le Kansai

J'adore Kyoto.

Ce n'est certes pas un avis d'une originalité débordante, mais il faut reconnaître que cette ville a un charme fou qui vous accapare dès le premier pied posé hors du Shinkansen 🚅. Les fidèles de Kanpai se souviendront que j'ai déjà râlé à son sujet, notamment sur son côté couche-tôt et ses transports peu pratiques, mais l'ancienne capitale n'en est pas moins un excellent choix pour n'importe quel séjour au Japon, au vu de la quantité de ravissements qu'elle a à offrir.

Reste que Kyoto ne s'évite pas une ennemie proche et de taille, que beaucoup mettent de côté et souvent par méconnaissance ou préjugé : Osaka. On a déjà parlé de cette sous-estimée, tant en arrivant dans la région tous les voyageurs ne semblent avoir d'yeux que pour les charmes traditionnels de ses voisines. C'est, je pense, une erreur que de l'oublier, en particulier pour son côté pratique.

Temps et coûts divisés

Jugez plutôt des temps et coûts de transport en train nécessaires pour les escapades touristiques les plus courantes dans le Kansai ou vers le sud (source Hyperdia en sièges non réservés - les plus intéressants sont graissés) :

  • Himeji : 44min et 3.740¥ / ~30,93€ depuis Osaka (via Shin-Osaka) contre 45min et 5.590¥ / ~46,23€ depuis Kyoto (direct)
  • Nara : 58min et 800¥ / ~6,62€ depuis Osaka (via Shinimamiya ou Tennoji) contre 49min et 710¥ / ~5,87€ depuis Kyoto
  • Kobe : 26min et 410¥ / ~3,39€ depuis Osaka (direct) contre 56min et 1.050¥ / ~8,68€ depuis Kyoto (via Osaka)
  • Hiroshima (puis Miyajima) : 100min et 10.440¥ / ~86,34€ depuis Osaka (via Shin-Osaka) contre 96min et 11.410¥ / ~94,36€ depuis Kyoto (direct)
  • Uji : 52min et 970¥ / ~8,02€ depuis Osaka (via Kyoto) contre 19min et 240¥ / ~1,98€ depuis Kyoto (direct)
  • Koyasan : 114min et 2.220¥ / ~18,36€ depuis Osaka (via Shinimamiya) contre 137min et 4.130¥ / ~34,16€ depuis Kyoto (via Osaka puis Shinimamiya)
  • Okayama : 59min et 6.230¥ / ~51,52€ depuis Osaka (via Shin-Osaka) contre 60min et 7.850¥ / ~64,92€ depuis Kyoto (direct)
  • Nagoya : 63min et 6.560¥ / ~54,25€ depuis Osaka (via Shin-Osaka) contre 35min et 5.800¥ / ~47,97€ depuis Kyoto (direct)
  • Tottori : 147min et 7.090¥ / ~58,64€ depuis Osaka (direct) contre 164min et 9.660¥ / ~79,89€ depuis Kyoto (via Himeji)
  • ...

Dans la plupart des cas, on gagne en temps de trajet et sur le budget, ou au pire sur l'un des deux. Les connaisseurs de Japan Rail Pass en salivent déjà ! Et ne parlons même pas du cas KIX, l'aéroport international du Kansai, vers lequel transiter depuis n'importe où à Osaka reviendra souvent près de deux fois moins cher et deux fois plus court que depuis Kyoto.

Dans les exemples ci-dessus, je me suis basé sur la gare d'Osaka (Umeda), mais la ville a l'avantage d'avoir deux autres grands pôles de mobilité facilement accessibles : la gare Shinkansen de Shin-Osaka au nord, et le triptyque du sud avec Namba, Tennoji et Shinimamiya. D'où des possibilités multiples, alors qu'à Kyoto seule la gare JR dessert réellement l'extérieur ; selon la localisation de votre hébergement, comptez un budget taxi supplémentaire, ou une bonne dose de patience avec les bus lorsqu'ils tournent encore.

D'autres aspects à ne pas négliger

Comme je l'avais déjà signalé dans un précédent article, Kyoto vit sur ce paradoxe : elle accueille une quantité de touristes (notamment occidentaux et surtout français d'ailleurs !) très importante en toute saison, mais que ses infrastructures semblent à peine pouvoir absorber. Et pourtant, il y a plusieurs moments dans l'année où la ville est rendue étouffante et parfois même presque impraticable à cause de l'afflux encore plus important de visiteurs :

  • Ohanami et Koyo 🍁, respectivement début avril et fin novembre, pour la contemplation des fleurs de cerisiers 🌸 (sakura) et des feuilles d'érables (momiji) ;
  • Gion matsuri, le plus grand festival du Japon qui bloque tout le centre-ville pendant plusieurs jours à la mi-juillet.

Alors que Tenjin-sai, lui, ne bloque "que" les abords de la rivière Dotombori.

En outre l'inconscient collectif, complété par de nombreux guides de voyage et le bouche à oreille général, a trop tendance à considérer le duo Kyoto-Nara comme l'alpha et l'oméga des visites du Kansai. Entendons-nous bien : loin de moi l'idée de minimiser l'attrait ces merveilles. En revanche, il faut reconnaître que d'autres villes ne sont pas jugées à leur juste valeur et Osaka, entre autres, me paraît justement tomber dans cet écueil.

Il y a tellement à voir chez elle qu'en plus de son intérêt supérieur pour les déplacements dans la région, Osaka offre un pied-à-terre de grande qualité (en particulier autour d'Umeda et Namba) avec un accès extrêmement simple et rapide à Kyoto, idéal pour des escapades sur une journée : comptez à peine plus de vingt-cinq minutes et autour de 560¥ (~4,63€). C'est même gratuit avec le JR Pass.

Dernier bonus : puisqu'elle est moins demandée sur le plan touristique, les tarifs de ses hébergements sont souvent moindres. On a donc tout intérêt à en profiter !

Quoi qu'il en soit, la charmante et traditionnelle Kyoto agit plus comme une ville dont il faut profiter sur plusieurs jours complets, alors qu'Osaka est idéale pour la mobilité dans tout le Kansai. N'hésitez pas à partager votre avis et vos expériences personnelles sur la question.

Se préparer

Accès

Commandez vos Japan Rail Pass (dès ~250€)

Trouver un vol pour Osaka

Où dormir ?

Réservez votre hôtel via Booking ou Expedia

Rester connecté

Restez connectés avec un Pocket Wifi au Japon

Voyager assuré

Assurance en cas d'accident

Sur place

Tarifs

Retirez vos Yens sans frais

Guide privé

Destinations associées

Par Kanpai Publié en janvier 2014 - mis à jour en juillet 2018