Nagamachi (Kanazawa), rue traditionnelle du quartier des samouraïs et boutique de porcelaine Kaburaki Kutani

Nagamachi

Le quartier des samouraïs de Kanazawa

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Nagamachi est l'ancien quartier de résidence des samouraïs du Domaine de Kaga situé non loin du château, dans le centre-ville historique de Kanazawa au Japon. Au détour de ruelles étroites qui ont gardé leur charme d'antan, on découvre plusieurs maisons traditionnelles baptisées bukeyashiki qui abritaient autrefois les familles de guerriers féodaux.

Durant toute l'époque Edo (1603 - 1868), la ville de Kanazawa est le centre économique et politique du Domaine de Kaga géré par le clan Maeda, l'une des familles les plus puissantes du Japon. La cité féodale se dote ainsi d'un majestueux château 🏯 et les classes moyennes et supérieures s'installent à proximité selon leur statut social : guerriers, commerçants et Geisha.

Destinés à protéger leur seigneur daimyo, les samouraïs logent tout près du siège du pouvoir au sein du quartier de Nagamachi. Leurs maisons baptisées 武家屋敷 bukeyashiki s'alignent le long d'étroites ruelles pavées et se caractérisent depuis l'extérieur par des murs d'enceinte en terre de couleur ocre jaunâtre que l'on nomme tsuchi kabe. Véritable signature architecturale du quartier, certains de ces murs auraient plus d’une centaine d’années d'existence. En hiver, ils sont protégés du gel par des nattes de paille que l'on nomme komokake.

En partie démolies à la fin du XIXe siècle, les résidences de samurai de Kanazawa ont vu leur nombre baisser de manière drastique. Les dernières encore debout sont désormais protégées et préservées en tant que patrimoine historique de la ville. D'autres résidences en ruines ont par ailleurs été restaurées. La découverte de Nagamachi propose ainsi la visite de plusieurs bukeyashiki transformées en musée et qui retracent la vie quotidienne des guerriers de l'époque féodale.

Nagamachi (Kanazawa), entrée de la résidence de samurai Bukeyashiki Oya-ke

Nomura-ke, la plus fastueuse des résidences bukeyashiki

Construite à la fin du XVIe siècle, la maison Nomura est d'abord la propriété de Denbei Nobusada Nomura, fidèle serviteur et proche du seigneur Toshiie Maeda (1538 - 1599). Le clan Nomura se transmet ensuite la résidence pendant 12 générations jusqu’à la fin de la période Edo. Cette famille, l’une des les plus riches de la province, possède des terres d'une superficie de plus de 1.000 tsubo, c'est-à-dire environ 3.300 m² répartis en différents lieux.

Lors de la visite intérieure de cette demeure féodale de haut rang, on admire :

  • la grande pièce baptisée Jodan-no-ma et établie sur un plancher surélevé recouvert de tatamis ;
  • les belles charpentes en bois de cyprès ;
  • les panneaux de traverse ranma en bois situés entre le plafond et les portes pour assurer la ventilation des pièces et qui se montrent élégamment sculptés de motifs traditionnels ;
  • les peintures délicates réalisées sur les portes coulissantes fusuma et dont certains paysages sont l'œuvre de l'artiste Sasaki Senkei (~1743 - 1848), peintre officiel du Domaine de Kaga issu de l'école Kano.

La résidence Nomura-ke possède également un joli jardin japonais qui se laisse contempler depuis les larges ouvertures de la maison. Décoré de belles lanternes en pierre, il comprend en son centre une cascade à la mélodie reposante qui alimente un plan d'eau où nagent quelques carpes koi colorées. Un myrte vieux de plus de 400 ans trône également au sein de cet espace vert.

Le tour se termine par une exposition consacrée aux effets personnels de la famille.

Nagamachi (Kanazawa), quartier des samouraïs le long de l'ancien canal Onosho

Vestiges restaurés de la maison familiale des Takada

On change ensuite de décor avec la propriété de la famille Takada qui n'existe plus mais dont une partie des bâtiments a été reconstruite. Cette résidence collective composée de plusieurs maisons-dortoirs était destinée aux samouraïs de rang inférieur. La porte Nagaya-mon se dresse comme l'édifice principal à visiter parmi les ruines de la maison des Takada.

On y découvre la vie spartiate des serviteurs et autres employés qui travaillaient à l'époque pour la famille propriétaire, ainsi que les écuries. Un petit jardin japonais circulaire autour d'un étang complète la visite du site. L'eau provient du canal Onosho qui court en bordure de la maison et constitue l'un des plus anciens canaux de Kanazawa.

Déambuler dans les ruelles de Nagamachi offre une parenthèse dans le passé de la cité féodale où la quiétude du quartier contraste avec le tumulte de la zone commerciale voisine de Korinbo. Outres les musées historiques, les bukeyashiki abritent également quelques cafés, restaurants et boutiques d'artisanat traditionnel qui entretiennent le charme d'antan.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Nagamachi et autour.
Par Kanpai Mis à jour le 08 décembre 2021