Dogo Onsen à Matsuyama

Matsuyama

La capitale thermale de Shikoku

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Matsuyama est la capitale de la préfecture d'Ehime, au nord-ouest de l'île de Shikoku. Elle abrite notamment l'un des douze derniers châteaux japonais préservés de l'époque d'Edo, ainsi que le très populaire Dogo Onsen, un ancien établissement de bains thermaux du XIXe siècle, dont l'architecture est magnifique.

🚧 Accès restreint

Rénovations à Dogo Onsen de 2019 à 2026 (les différents bains sont successivement fermés)

Pour ceux qui envisagent de visiter la plus petite des quatre grandes îles japonaises, la ville de Matsuyama constitue forcément une étape importante de la découverte. En effet, son rayonnement économique et culturel dépassent régulièrement les frontières de Shikoku. Elle attire notamment les amateurs de littérature japonaise qui reconnaissent en ce lieu le décor du célèbre roman Botchan de Natsume Sôseki.

Château original

Matsuyama est dominé par son château 🏯 miraculeusement resté intact depuis 1868, et ce malgré les différentes batailles et guerres subies par le Japon. Depuis l'édifice fortifié perché sur la colline Katsuyama, une magnifique vue de la ville et de la mer intérieure de Seto s'ouvre sous les yeux des visiteurs. Avec près de 200 cerisiers 🌸 plantés tout autour, le spectacle s'avère grandiose pendant la floraison, fin mars et début avril. Un téléphérique est mis à disposition afin d’y accéder plus facilement.

Quartier de Dogo Onsen

Après une balade entre les enceintes médiévales et le jardin Ninomaru du centre-ville, les voyageurs se dirigent naturellement vers le nord-est qui abrite l'un des bains les plus anciens et réputés du Japon. Il s'agit bien sûr de Dogo Onsen ♨️, où même la famille impériale a ses entrées. L’attraction principale de ce mini-quartier thermal est sans aucun son bâtiment principal Honkan. Construit en 1894 durant l'ère Meiji (1868 - 1912), l'établissement s'articule autour d'un dédale d’escaliers, de couloirs et de pièces, le tout dans le plus pur style traditionnel : tout en bois et tatamis. Le bâtiment est d'ailleurs aussi populaire auprès des touristes étrangers, pour avoir largement inspiré Hayao Miyazaki lors de la création de son long métrage Le voyage de Chihiro, sorti en 2001.

Plusieurs parcours pour les bains sont proposés par Dogo Onsen Honkan et l'on recommande de choisir le plus complet, sans pour autant y passer la nuit. Ici, peu de déception entre le fantasme et la réalité : les amateurs ressortent apaisés de cette véritable tournée hors du temps à travers les noms prometteurs des bassins (Tama no Yu pour le bain des esprits et Kami no Yu pour celui des dieux).

Ishite-ji

Situé près de Dogo Onsen, toujours au nord-est du centre-ville de Matsuyama, le temple Ishite-ji s'avère le plus fréquenté car classé 51ème temple sur les 88 du fameux pèlerinage du Shikoku. La légende voudrait qu’un riche marchant déchu, Emon Saburo, sillonna désespérément les chemins de Shikoku à la recherche du prêtre Kobo Daishi. L'ayant enfin trouvé, il ne put que lui confier ses dernières volontés et mourut tenant fermement une pierre que Kobo Daishi lui avait remise. Il renaquit en un enfant tenant une pierre dans sa main, qu'il offrit plus tard au temple, d’où son nom d'Ishite-ji signifiant "le temple pierre-main". Plusieurs pavillons du complexe, dont la porte Niomon, figurent parmi les Trésors Nationaux ou les Biens Culturels Importants du Japon. La visite continue sous la terre via une mignonne galerie souterraine, jalonnée de statues en pierre et qui débouche sur le temple intérieur, reconnaissable par son original dôme doré.

Outre ces incontournables, Matsuyama bénéficie d'une atmosphère calme et protégée du tourisme de masse ; une excellente halte au printemps. On s'y déplace facilement en tram, dont certains aménagements datent toujours de l'ère Meiji. Par ailleurs, sa proximité avec Imabari encourage de s'y rendre après avoir parcouru Shimanami Kaido.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Matsuyama et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 16 avril 2020 Matsuyama