Château de Nakijin (Okinawa Honto), vue sur les vestiges archéologiques d'anciens pavillons

Château de Nakijin

Les ruines du royaume au nord d'Okinawa Honto

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Les ruines du château de Nakijin se situent sur la péninsule de Motobu, au nord de l'île principale Okinawa Honto au Japon. Classés au patrimoine mondial de l'Unesco, ces vestiges d'une ancienne forteresse liée au royaume de Ryukyu offrent une magnifique visite historique et spirituelle. Au début du printemps, les Okinawaïens se rejoignent sous les nombreux cerisiers en fleurs du site pour célébrer ohanami.

De l'ancien royaume indépendant de Ryukyu (1429 - 1879), il ne reste bien souvent que des vestiges que l'on peut classer en 2 grandes catégories :

  • les sites sacrés dits utaki (御嶽) ;
  • et les forteresses baptisées gusuku (ぐすく).

Ce patrimoine historique, qui a été largement abîmé par les invasions successives de l'archipel d'Okinawa, est désormais protégé depuis l'an 2000 par l'Unesco, désigné au patrimoine mondial de l'humanité au titre des "sites Gusuku et biens culturels associés du royaume de Ryûkyû". Le château 🏯 de Nakijin est un parfait exemple de forteresses en ruines, situé dans la péninsule de Motobu au nord de l'île principale Honto.

Château de Nakijin (Okinawa Honto), panorama sur les fortifications et la mer de Chine orientale

Durant l'époque Sanzan (1322 - 1429), avant l'unification du territoire, l'île était divisée en 3 domaines féodaux dont le royaume du nord baptisé Hokuzan et doté du château Nakijin-jo. Perché sur un belvédère rocheux, ce dernier dominait le paysage et offrait à son point le plus élevé une vue panoramique sur la mer de Chine orientale. Trois générations de seigneurs se sont succédées au château jusqu'à la chute du royaume de Hokuzan, qui devint au début du XVe siècle vassal du gouvernement central de Chuzan, établi au château de Shuri.

Les bâtiments du Nakijin-jo brûlèrent entièrement en 1609 lors de la conquête des îles Ryukyu par l'armée du puissant domaine de Satsuma, géré par le clan Shimazu et basé à Kyushu. Aujourd'hui, ces vestiges féodaux sont considérés par la population à la fois comme un site archéologique et un lieu spirituel important de la culture Ryukyu.

Château de Nakijin (Okinawa Honto), entrée du site en ruines

Spot de sakura au cœur des fortifications

La visite des ruines du château de Nakijin consiste en une agréable ascension le long des hauts murs de fortification qui épousent parfaitement les ondulations du paysage naturel. On passe plusieurs paliers avec des esplanades qui laissent imaginer où étaient construites les résidences des hauts gradés et des guerriers de confiance, ainsi que les différents bâtiments administratifs.

La nature a depuis repris ses droits mais le site est entretenu et l'on peut observer en détail l'enceinte de la forteresse réalisée en calcaire corallien. Le gris des fortifications se marie agréablement au vert de la végétation et au bleu de la mer. Le château est également une adresse très prisée de la population locale pour célébrer hanami, la contemplation des cerisiers 🌸 en fleurs. Le site abrite en effet de nombreux arbres de type kanhizakura qui virent au rose foncé chaque début de printemps, c'est-à-dire de la mi-janvier à début février pour Okinawa.

Château de Nakijin (Okinawa Honto), ancienne porte d'entrée principale Heiromon

Pour les amateurs d'histoire, une partie des fouilles archéologiques menées ces dernières années sur le site et les villages associés est exposée dans le musée attenant, baptisé en anglais "Nakijin Village History and Culture Center". On y trouve notamment des céramiques chinoises du début de la dynastie Ming (1368 - 1644) qui attestent des relations commerciales prospères du royaume avec l'Asie continentale. Des outils de travail ainsi que quelques armes sont également visibles afin de s'imprégner un peu plus de la vie quotidienne de l'époque.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Château de Nakijin et autour.
Par Kanpai Mis à jour le 17 août 2022