Donjon du château de Wakayama

Château de Wakayama

Le tigre couché sur le domaine de Kishu

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Le château de Wakayama est un édifice fortifié situé à l'embouchure de la rivière Kino dans le canal de Kii, au cœur du centre-ville éponyme. Surnommé le "château du Tigre couché" en raison de son profil animalier vu depuis la mer, sa construction initiale date de la fin du XVIe siècle. Aujourd'hui entouré d'un parc et d'une partie de ses douves, ce symbole local se montre agréable en toute saison.

En 1585, le gouverneur daimyo Hideyoshi Toyotomi annexe le territoire de Kishu (ancien nom de la préfecture de Wakayama) et ordonne à son frère Hidenaga d'y faire édifier un château 🏯 tout neuf. La responsabilité de cette construction fortifiée est donnée au clan Kuwayama qui achève une première version en quelques années.

Au tout début du XVIIe siècle, le chef de guerre Asano Yoshinaga s’y installe et agrandit le site d'une résidence principale Honmaru, d'une demeure secondaire Ni no maru et d'un troisième pavillon à l’ouest Nishi no maru. Enfin, une vingtaine d’années plus tard, Yorinobu, le dixième fils de Tokugawa Ieyasu, ajoute encore deux autres parties résidentielles baptisées Suna no maru et Minami no maru, et donne au château son aspect définitif : celui d'une silhouette de tigre couché régnant ainsi sur son domaine.

La ville de Wakayama, qui n'échappe pas aux bombardements lors de la Seconde Guerre Mondiale, voit son château être entièrement rasé en 1945. Il faut ensuite attendre 1957 pour que la version actuelle en béton soit inaugurée à la demande des habitants. Il s'agit de l'un des passages obligés de la ville lorsqu'on la découvre pour la première fois.

En arrivant de la gare JR de Wakayama, la visite débute par le pont Ichinobashi et la porte est Otemon, reconstruite en 1982. Le parc au pied du donjon affiche une belle promenade avec notamment l'espace vert Ninomaru, réputé pour ses cerisiers 🌸 fleuris au printemps, et le jardin Momijidani Teien qui, comme son nom l'indique, se montre particulièrement flamboyant à l'automne 🍁. On retient également le photogénique pont en bois couvert Ohashi Roka, qu'il est possible d'emprunter. Par ailleurs, au sud de l'enceinte, on trouve étrangement un zoo pas très grand et qui fait un peu pâle figure d'attraction pour les familles en vadrouille.

On prend ensuite un peu de hauteur, en direction du donjon et de son sommet. La visite intérieure commence par une vidéo explicative sur la dernière reconstruction du milieu du XXe siècle. Ensuite, une collection d'armures de samurai, de sabres katana, d’étendards, de palanquins et d’anciennes cartes viennent illustrer la vie quotidienne du château pendant sa période d'activité. Le dernier étage offre une vue panoramique sur la ville, la mer, les montagnes et jusqu'au Mont Koya par temps clair.

La visite de ce château sert de bonne introduction sur Wakayama et son passé féodal. Les différents noms des personnalités, qui ont joué un rôle important en ces lieux, se retrouvent ensuite inscrits un peu partout dans les rues et au gré des autres excursions touristiques de la ville. Il est par ailleurs tout à fait possible de faire uniquement le tour du parc en extérieur, sans grimper jusqu'au donjon dont le réel intérêt reste son observatoire.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Château de Wakayama et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 05 décembre 2019