Ville d'Odawara, vue depuis le dernier étage de son château

Odawara

La ville de province fortifiée sur la route du Tokaido

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Odawara est une ville japonaise située au bord de la baie de Sagami, dans la préfecture de Kanagawa, au sud-ouest de Tokyo. Comme porte d’entrée pratique vers Hakone, le Mont Fuji ou encore la péninsule d'Izu, nombreux sont les voyageurs qui la traversent sans s’y attarder. Pourtant, cette ancienne cité féodale possède également son lot de sites à visiter.

Malgré son aspect actuel plutôt tranquille, la ville côtière d’Odawara fut autrefois l'une des plus puissantes cités féodales de la région du Kanto au Japon. Au XVIIe siècle, avec l'avènement de l'époque d'Edo (1603 - 1868), la ville devient la dixième étape de la célèbre route du Tokaido qui relie Edo (anciennement Tokyo) à Kyoto, le long du littoral pacifique. Odawara profite ainsi de cette situation géographique favorable pour le commerce et les échanges.

Mais il faut également remonter un peu plus loin dans le passé pour comprendre le patrimoine historique de la ville. Odawara est l'ancien bastion du très puissant clan Go-Hojo (1493 - 1591), formé par des guerriers indépendants et qui régnait à l'époque sur toute la région est du Japon.

C'est ainsi que le château 🏯 Odawara-jo 🏅 est édifié en 1418 et devient le plus grand monument fortifié de la période Sengoku (milieu du XVe à fin XVIe siècle), jusqu'en 1585 et la construction de la tour principale du château d'Osaka. Il se dresse aujourd'hui comme le symbole de la ville et le témoignage de la domination culturelle et politique du clan Go-Hojo, qui avait réussi à constituer un véritable royaume avec ses propres règles et codes.

Château d'Odawara (Kanagawa)

Que visiter dans le centre-ville d'Odawara ?

Lorsque l'on arrive à Odawara par le train 🚅 JR, il est assez simple de visiter à pied le centre-ville. À quelques minutes à peine de la gare, le château d’Odawara offre à son dernier étage une vue exceptionnelle sur la ville et la baie de Sagami. En contrebas, on retrouve les douves entourées du parc paysager Joshi Koen réputé pour ses floraisons successives de pruniers en février, de cerisiers 🌸 et de glycines au printemps puis d'hortensias en juin. Les imposantes portes Tokiwagi, Akagane et Umadashi qui permettent de pénétrer dans des zones spécifiques intimident autant les visiteurs actuels que les ennemis à l'époque.

Le petit sanctuaire Matsubara-jinja, dont les origines restent floues mais que l'on estime à un millier d’années, se trouve de l’autre côté des douves, à l’est. Ici, les visiteurs se font beaucoup plus rares ; on y croise essentiellement les fidèles habitués.

L'entrée vers le site sacré se montre sympathique, via un petit pont qui enjambe un minuscule étang et encadré par de magnifiques pins. De belles lanternes en pierre, deux portes torii ⛩️ alignées, un bassin d’ablution (chozuya) et quelques marches d’escaliers amène les curieux face au superbe pavillon principal Honden tout en bois brut.

Le festival Reitaisai, le plus important de la ville

Durant la Golden Week, le sanctuaire organise le festival Reitaisai, le grand évènement annuel de la ville d'Odawara, pendant trois jours du 03 au 05 mai. Les temples portatifs mikoshi qui représentent des navires défilent dans les rues pour finir par plonger dans l’océan tout proche. Les participants chantent en cœur la chanson des pêcheurs kiyariuta, ce qui donne un côté un peu unique à ce matsuri.

Que manger à Odawara ?

Un peu plus loin au sud du centre-ville, on recommande de passer par la rue Kamaboko Dori. Autrefois très populaire auprès des pêcheurs, cette avenue propose une trentaine de boutiques traditionnelles dont certaines spécialisées dans le kamaboko, sorte de pâte de poisson blanc mixé, cuit à la vapeur puis moulé en forme de cylindre.

Cette préparation culinaire, fabriquée au Japon depuis le XIVe siècle, sert à accompagner différents plats comme les soupes, le riz ou encore les nouilles. Les amateurs de ramen 🍜 ont certainement déjà vu dans leur bouillon le fameux tourbillon rosé naruto qui est un kamaboko.

Observatoire Enoura au sud de la ville d'Odawara (Kanagawa)

Une ville entre mer et montagne

On pousse la visite jusqu’à la plage 🏖 d'Odawara, baptisée Miyukinohama. Cette longue étendue de sable et de galets offre une promenade agréable au son des vagues. On admire la vue dégagée sur l'horizon d'un côté et de l'autre sur les massifs montagneux environnants, qui accueille la ville perchée à ses flancs. Cependant, l’autoroute suspendue qui suit la côte pacifique et passe juste derrière la plage tranche quelque peu avec ce paysage.

Enfin, on recommande de terminer sa course par la visite de l’Observatoire Enoura situé sur la côte maritime au sud d'Odawara, non loin de la gare Nebukawa. Conçu par l'artiste Hiroshi Sugimoto, le site conviendra aux amateurs d’art contemporain en pleine nature.

Odawara est une destination facile et à l'accès pratique en train, à faire sur une journée d'excursion depuis Tokyo ou comme un stop dans un itinéraire qui descend vers le parc national Fuji 🗻-Hakone-Izu.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Odawara et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 06 mars 2020