Chateau Kochi 4

Château de Kochi

Le plus grand nombre de bâtiments d'origine conservés

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Le château de Kochi est un monument fortifié situé dans le centre-ville de la ville éponyme, au sud de l'île de Shikoku au Japon. Avec son donjon en bois et les autres édifices de l'enceinte intérieure très bien conservés qui dominent la ville, il figure parmi les douze derniers châteaux japonais authentiques que compte le pays.

Le château de Kochi est unique en son genre. Construites en 1603, toutes ses structures caractéristiques des châteaux japonais 🏯 de l'époque d’Edo ont survécu aux diverses catastrophes, moyennant quelques réhabilitations importantes au cours du XVIIIe siècle.

Classé comme un château perché, c'est-à-dire monté sur une colline, son histoire débute en 1601 lorsque Yamauchi Kazutoyo se voit offrir la région en récompense de ses bons et loyaux services. Résidant à l'époque dans le château d'Urado, il décide de faire du mont Otsukasaka le lieu de construction de son nouveau bijou. Il y déménage deux ans plus tard, une fois l'édification des bâtiments principaux achevée.

Totalement terminé en 1610, avec ses défenses extérieures finalisées, le château et quelques habitations de guerriers bushi brûlent entièrement dans un incendie en 1690. En 1727, la plupart des pavillons se retrouvent de nouveau anéantis par le feu. Ce n'est qu'en 1749, avec l'allègement de loi de Tokugawa ("un château, une province") que les travaux de restauration du monument actuel se finalisent, pour connaître la consécration en 1950 et devenir ainsi Bien Culturel Important du Japon.

La caractéristique principale du château réside dans l'authenticité de son donjon tenshu et des appartements kaitokukan du seigneur qui y sont directement raccordés. De plus, la tour a été reconstruite sur et selon les fondations des premières moutures du château ; un autre trait peu commun à mettre au crédit des lieux.

Bien que peu vaste en comparaison de ses confrères, la quinzaine de bâtiments et jardins de son enceinte est un immanquable lorsqu'on se rend sur l'île de Shikoku. La visite en intérieur s'avère intéressante avec beaucoup d'explications et autres illustrations en anglais et, pour clore la découverte, un panorama splendide sur la ville au dernier étage. Rien de tel qu'un petit jus de yuzu en regardant le coucher de soleil sur les pierres du château et pour se réconforter des nombreuses marches gravies.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Château de Kochi et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 03 décembre 2019