Le symbole du Japon

À première vue, la question de s'interroger sur le lieu ou le monument qui représente le symbole du Japon, et qui participe à sa reconnaissance internationale, peut paraître étonnante. En France, on a la Tour Eiffel ; aux États-Unis, la Statue de la Liberté ; la Chine a sa grande muraille ; mais au Japon...?

Parmi les réponses immédiates, on cite forcément le majestueux Mont Fuji, le temple Kinkaku-ji à Kyoto, le grand torii de Miyajima ou encore la récente Tokyo SkyTree. Les châteaux japonais ne sont pas en reste et bien que seuls quelques-uns soient encore d'origine, on ne peut s'empêcher de penser à Himeji ou Matsumoto.

Cette question du symbole du Japon, Edo-jô Saiken (Mezasu Kai) et son fondateur Naotaka Odake, ancien employé de l'omnipotente agence de voyage JTB, se la posent depuis déjà dix ans. L'association Tokyoïte a milité cette dernière décennie pour la reconstruction du château d'Edo, l'ancien nom de la capitale, bâti en 1457 dans l'enceinte impériale à Chiyoda. Détruit dans le terrible incendie Meireki deux-cents ans plus tard, il n'en reste aujourd'hui comme vestige que sa base.

L'Empereur du Japon et sa famille, dont ce fut pendant longtemps la résidence principale, ont depuis leurs quartiers dans le Kyûden (Palais Impérial) attenant.

La reconstruction contestée du château d'Edo

Bien au-delà du parc de Chiyoda, on trouve des vestiges de remparts tout autour de Tokyo jusqu'au tracé même de la Yamanote, c'est dire son étendue à l'époque ! Car, aussi étonnant que cela puisse paraître, la capitale japonaise ne possède plus de château aujourd'hui (excepté à Disneyland !) et c'est bien ce qu'Edo-jô Saiken veut combler. Ainsi, en particulier depuis l'annonce des Jeux Olympiques 2020 à Tokyo, l'association multiplie les annonces pour faire rebâtir l'édifice, ses cinq étages pour 59 mètres de haut, et lui conférer son statut de symbole traditionnel du Japon.

L'idée, bien sûr, est également d'en faire un spot touristique de plus dans la capitale japonaise, qui pourrait rapporter jusqu'à 180 milliards de Yens selon Odake. Car excepté Chidorigafuchi (en particulier pour Ohanami), les jardins du Palais Impérial restent une visite peu attractive en-dehors des 23 décembre et 2 janvier, deux seules dates de l'année où les visiteurs peuvent accéder au jardin intérieur et apercevoir la famille Akihito.

Naturellement, l'entreprise n'est pas du goût de tous, et le collectif se heurte à des arguments cinglants. Le premier étant que le budget colossal nécessaire à cette reconstruction (estimé autour de 40 à 50 milliards de ¥) devrait plutôt servir à aider les victimes du tsunami de mars 2011 et de la catastrophe de Fukushima.

---

Quel est, selon vous, le symbole du Japon ? Le château d'Edo mérite-t-il d'être reconstruit à votre avis ?

Article intéressant ?
5/5 (13 votes)

Galerie photos

  • chateau-edo
  • chateau-edo-japan-times
  • edo-jo
  • projet-edo-jo
  • tokyo-chateau-edo
  • edojo

Informations pratiques

Thématiques associées

Kanpai vous suggère également ces articles

Destinations associées

Commentaires

27 Janvier 2014
14:06

Bonjour !

En terme de lieu pour évoquer le Japon ce serait sans conteste le Mont Fuji mais finalement en y réfléchissant ce n'est pas un lieu que m'évoque le mot "Japon" mais plutôt une ambiance et dans ce cas ce serait : geisha.
Savoir, s'il faut reconstruire le château? c'est comme dans tous les pays, y a toujours plus intéressant à faire ou à investir ... mais je ne serais pas contre de le voir pour les J.O ^_^

romjpn
27 Janvier 2014
14:16

Je pense que le Tori de Miyajima est l'image la plus forte en ce qui concerne les "bâtiments". Sinon le Japon a plus de symboles forts naturels : mont Fuji et fleurs de cerisiers en tête.

Michael
02 Février 2014
18:04

Tout a fait d'accord avec ce commentaire. L'Ile d'Itsukushima reuni l'ensemble des fantasmes occidentaux en ce qui concerne la culture traditionnelle japonaise. De plus il s'y degage quelque chose de particulier qui tranche avec la melancolie que l'on peut ressentir en visitant Hiroshima, toute proche. Un souvenir inoubliable.

Simon
27 Janvier 2014
14:52

Fuji-San sans aucun conteste… après recontruire le chateau d'Edo… why not ??
Mais avant de dépenser de l'argent public pour attirer les touristes… n'y aurait-il pas un chantier plus urgent … au nord de Tokyo … humm ??

Chris
27 Janvier 2014
19:13

Pourquoi pas... Cela dit je suis du même avis que Simon...
Je pense qu'il y a plus urgent... C'est pas le moment de gaspiller l'argent.

epok
27 Janvier 2014
20:50

Pour moi, le symbole du Japon n'est pas un monument mais une image, celle des cerisiers en fleur...

Après, s'il faut donner son avis en ce qui concerne un monument, je citerais aussi le O-torii de Miyajima ! Même sans pouvoir le nommer, quasiment tout le monde le connait ! (J'en ai fait l'expérience en rentrant de mon voyage auprès de proches non japanophiles... "Miyajima ? non je ne connais pas du tout... Ah ça... Si, ça j'ai déjà vu !"

En ce qui concerne le Château d'Edo... Pourquoi pas le reconstruire... C'est sur que le poids de l'histoire ne sera pas présent dans ses poutres... Mais après tout, le Kinkaku-ji - cité dans cet article - n'a-t-il pas été totalement reconstruit il y a seulement une 60ène d'années ?

A+
Thomas

25 Février 2014
22:04

Hello

En ce qui me concerne, mon image numéro une du Japon - et pourtant elle est très souvent oubliée, - c'est sans conteste le Fushimi-inari. J'y ai eu tellement de plaisir à le visiter. C'était vraiment différent de tout le reste.

En ce qui concerne le château d'Edo... franchement, ça ne me choquerait pas s'il était reconstruit. Ce serait même plutôt sympa. Mais alors il ne faudrait pas le faire trop clinquant, trop "neuf", pour éviter qu'il sonne faux, pour éviter cette horrible impression de s'être fait avoir et d'assister qu'à une vulgaire maquette grandeur nature - autant aller voir le Gundam géant pour photographier une chouette maquette ^^.

Qup
30 Mars 2014
15:12

Ouais on pourrait le reconstruire... de toute façon ce ne sera pas le symbole principal du Japon... Ce sera tout de même un plus pour Tokyo. Aussi il faudra bien faire comprendre aux touristes que le château à été reconstruit pour éviter les effets négatifs genre "arnaque" dans l'opinion du voyageur. Le château d'Osaka à été reconstruit et je l'ai adoré, même si l'intérieur était tout neuf il y avait beaucoup d'infos sur son histoire à l'intérieur. Mais à Tokyo... je sais pas ça me fait bizarre...Si ils veulent le construire, il faut que ça commence maintenant sinon ce sera trop tard, on se dira pourquoi maintenant et pas avant? Aussi ce serait un GROS plus si la reconstruction se fait à l'ancienne. Avec les mêmes matériaux qu'avant et les mêmes procédés de construction. La construction pourrait même être un attractif touristique !! Les visiteurs viendraient a Chiyoda juste pour voir comment on travaillait durant l'ère Edo. Il y aurait des visites guidées... ce serait sympa! :3 A noter que de cette façon ce serait peut-être pas prêt pour 2020 mais on s'en fou ;D

Ajouter un commentaire