Donjon du château de Hamamatsu (Shizuoka)

Château de Hamamatsu

Le témoin de l'ascension d'Ieyasu Tokugawa

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Le château de Hamamatsu est un site féodal situé non loin de la gare JR de la ville éponyme, dans la préfecture de Shizuoka au Japon. De cette ancienne résidence du daimyo Ieyasu Tokugawa, il ne reste qu'un donjon de trois étages, reconstruit dans les années cinquante et qui sert aujourd'hui d'observatoire panoramique. À ses pieds, un parc complète agréablement la visite.

De son nom d'origine, le château 🏯 de Hikuma aurait été construit par le clan Imagawa, avant d’être récupéré lors d'une guerre de territoire par Ieyasu Tokugawa en 1570. Simple gouverneur de province à cette époque, Ieyasu fait agrandir le site et le rebaptise "château de Hamamatsu". Il va alors y passer dix-sept ans de sa vie, entre 29 et 45 ans. Durant ces années, il mène de nombreuses batailles importantes, notamment celle de Mikatagahara en 1572, qui vont le conduire à unifier le pays puis à accéder au rang suprême de shogun du Japon en 1603. Profondément lié à l'ascension de Ieyasu, mais également à d'autres seigneurs qui ont ensuite obtenu de hautes fonctions gouvernementales, Hamamatsu-jo 🏅 est ainsi surnommé le "château du succès".

Le retour au pouvoir de l’empereur Meiji en 1868 puis les bombardements lors de la Seconde Guerre Mondiale vont avoir raison de l'ensemble des édifices détruits puis laissés en ruines. Une renaissance partielle s'opère en 1958 avec la reconstruction du donjon principal à son emplacement historique et en gardant la base d'origine en pierre, de style Nozura-zumi et toujours bien solide.

Une tour d'observation sur la région

La visite intérieure du donjon se découpe en deux parties :

  • Aux premiers étages, un musée rappelle la méthode traditionnelle de construction de l'édifice et propose une collection d'objets qui datent de l'époque de Tokugawa. On observe l'équipement militaire féodal composé d'armures de samurai, de sabres japonais, d'armes à feux et d'anciennes pièces de monnaie. Rien d’exceptionnel n’est à signaler dans cette exposition, si ce n'est le fait que l'on peut regarder en détail des vêtements du quotidien bien préservés et que l'on est accueillis par une statue de cire plus vraie que nature d'Ieyasu au combat.
  • Le dernier niveau de l'édifice est aménagé en plateforme d'observation à 360° en extérieur, mais derrière un grillage. La vue panoramique sur la ville et la plaine alentour est intéressante pour les visiteurs qui découvrent la destination. Petit plus par temps clair : le Mont Fuji s'observe sur le côté est du balcon.

Un agréable jardin japonais

Le parc public qui entoure le château plaira peut-être davantage à certains que la visite classique du donjon. Poumon vert du centre-ville, il est particulièrement fréquenté en automne 🍁 pour y contempler les vibrantes feuilles rouges des érables, et au printemps pour profiter d'un pique-nique convivial sous les fleurs de cerisiers 🌸.

La balade permet également de croiser un rutilant mais minuscule sanctuaire Inari, un étang avec ses carpes koi, une statue de Ieyasu en bronze, mais également de découvrir une autre reconstitution récente de 2014 : celle de la porte principale du château yagura-mon.

Enfin, au nord du parc, une maison traditionnelle ochaya propose d’assister à une cérémonie du thé dans un espace entouré de verdure.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Château de Hamamatsu et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 06 décembre 2019