Toyokawa Inari 3

Toyokawa Inari

Le vaste complexe spirituel d'Aichi

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Toyokawa Inari est un lieu syncrétique, à la fois un temple bouddhiste et un sanctuaire shinto, situé dans la ville de Toyokawa, au sud-est de la préfecture d'Aichi. Il est réputé comme l'un des trois plus grands sanctuaires du Japon dédiés au kami Inari, dieu de la fertilité, de la récolte et plus largement de la bonne fortune.

À une petite heure de Nagoya sur le trajet du Shinkansen 🚅 Tokaido, la paisible cité de Toyokawa dévoile un important site religieux qui combine à merveille le bouddhisme Zen de branche Soto et le shintoïsme. Edifié en 1441 par le moine Tokai Gieki, la majorité des bâtiments actuels datent de l'ère Meiji (1868 - 1912) ; la porte principale Sanmon s'avère plus ancienne, du XVIe siècle.

D'abord fréquenté par les chefs guerriers dans l'espoir de gagner quelques batailles supplémentaires, le lieu attire aujourd'hui nombre de fidèles lors du Nouvel An et des vœux de réussite professionnelle. Le reste de l'année, notamment en raison de sa localisation excentrée des gros pôles touristiques, la découverte des pavillons du temple et des sanctuaires se fait selon le rythme de chacun.

L'on débute la visite par la traditionnelle rue commerçante japonaise qui propose, d'entrée de jeu, de déguster les spécialités locales ou de choisir un souvenir kawaii à l'effigie de la divinité Inari. Elle débouche sur l'entrée du complexe signifiée notamment par deux torii ⛩️, (grandes portes shinto) en pierre. Impossible alors de manquer le bâtiment principal bouddhiste qui se dresse fièrement sur plusieurs mètres de hauteur, au bout d'une pente ascendante. Un étang, où barbotent tortues et carpes, accompagne joliment l'ensemble.

Peu à peu les grandes allées laissent place à des chemins pavés plus petits, bordés de drapeaux et qui se perdent au cœur d'un décor forestier tout à fait charmant. Éparpillés tout au long de la promenade qui s'étire sur plusieurs hectares, les visiteurs peuvent admirer pas moins d'une vingtaine de pavillons éclectiques ainsi que des rangées de lanternes et de statues de renard kitsune, messager et représentation du kami Inari. La carte postale du site intervient à la lisière du parc, sous la forme de la colline Reiko-Zuka, peuplée d'une centaine de renards en pierre ornés d'un tablier en étoffe rouge.

Facile d'accès et suffisamment pittoresque, Toyokawa Inari s'avère une bonne idée de visite lorsque l'on souhaite faire une coupure sur le classique trajet Tokyo - Kyoto. À noter que le lieu accueille trois célébrations annuelles : la fête du printemps 🌸 les 4 et 5 mai, le festival Mitama les 7 et 8 août, et la fête de l'automne 🍁 les 22 et 23 novembre ; où d'imposantes lanternes en papier attirent les curieux à la nuit tombée.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Toyokawa Inari et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 03 décembre 2019