Kamikochi 17

Kamikochi

La populaire vallée des monts Hida

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Kamikochi est une vallée forestière de 15 kilomètres située le long de la rivière Azusa, au cœur des Alpes Japonaises dans la préfecture de Nagano. Le site offre une ravissante balade faisable en une journée, agrémentée de paysages magnifiques au printemps et en automne. Classé Patrimoine Naturel du Japon, il est cependant victime de son succès en période touristique.

Le plateau de Kamikochi se trouve entre 1.400 et 1.600 mètres d'altitude, avec des sommets atteignant plus de 3.000 mètres pour les massifs environnants. Le premier à avoir atteint les pics de la région serait le prêtre bouddhiste Banryu (1786 - 1840), issu d’une branche du bouddhisme prônant les longues retraites en montagne.

C'est ensuite l’alpiniste Walter Weston (1861 - 1940) qui développe l’alpinisme au Japon et donne ses premières lettres de noblesse au site. Il insiste alors sur l’importance de la préservation de cette nature, qui appartient aujourd’hui au parc national de Chubu-Sangaku. Une plaque commémorative est d’ailleurs dressée en son honneur sur le site.

La vallée fait également office de point de départ parfait pour des (longues) randonnées. Elle permet de rejoindre notamment les sommets montagneux connus de la région :

  • Yake-dake 焼岳, à environ 5 heures de marche ;
  • Hotaka-dake 穂高岳, entre 8 et 9 heures de marche ;
  • Yariga-take 槍ヶ岳, à environ 10 heures de marche.

Afin de profiter également du site en lui-même, il est tout à fait possible de dormir dans les nombreux refuges disposés le long du cours d'eau. Certains sont très agréables, comme le Tokusawa-en. En outre, plusieurs espaces aménagés laissent la possibilité de camper et garantissent ainsi un réveil dans un cadre bien plaisant. Néanmoins, le circuit le plus fréquenté est tout à fait réalisable en une journée.

L’arrivée sur Kamikochi se fait généralement par le terminal des bus qui se situe au milieu des deux chemins les plus faciles à arpenter. Il est conseillé de commencer par le pont de Kappa-bashi, qui se trouve à proximité. Y arriver tôt, dès le lever du soleil, permet d’éviter le monde et de profiter pleinement de la vue offerte sur les montagnes environnantes. Le nom du lieu renvoie à la légende des kappas, petits monstres de la mythologie japonaise vivant aux abords des rivières. On en trouve d'ailleurs des représentations dans les boutiques de souvenirs, sous forme de petits hommes-grenouilles avec un trou au-dessus de leur tête contenant de l’eau.

La promenade continue en redescendant ou en remontant la rivière Azusa. Le chemin qui va en amont par la rive sud, d'une durée de 45 minutes, n’est autre qu’une simple balade en forêt ; tandis que le versant nord, qui compte 70 minutes de marche, offre des passages un peu plus variés. Tous deux mènent au pont et à l’étang Myojin. Situé juste derrière le petit sanctuaire Hotaka, ce dernier vaut le coup d’œil, bien que l’entrée coûte 300¥ (~2,44€). Le 8 octobre de chaque année, une cérémonie shintoïste a lieu sur de petites barques afin de remercier les dieux pour la protection qu’ils accordent au site. Juste à côté, se trouve aussi un petit restaurant proposant du poisson 🐟 grillé et des nouilles de sarrasin.

La partie encore plus en amont vers Tokusawa, environ 60 minutes plus loin, est un peu moins fréquentée. Les bords de la rivière deviennent plus accessibles et sont propices à quelques charmantes haltes au cœur de la nature alpine. Privilégier cette zone à la place de la promenade au sud de Kappa-bashi peut s’avérer une bonne idée lorsqu’il y a trop de visiteurs.

En aval du terminal des bus, l’étang Tashiro se révèle l'un des autres endroits agréables de Kamikochi. Il possède cependant moins de lieux intéressants que son homologue en amont. Les rives nord ou sud, menant au plan d'eau en 50 minutes, proposent une jolie balade toujours le long d'Azusa-gawa. Des tables de pique-nique sont d’ailleurs disposées à mi-chemin côté rive sud pour les gourmands. À noter que le magasin de souvenirs, situé juste en face de Kappa-bashi, vend de bons gâteaux et produits laitiers de la région.

Un point d'attention pour les amateurs de randonnées en montagne : ce parcours est presque entièrement plat. Il faut envisager les plus longues excursions, pour profiter réellement des sommets des Alpes japonaises. Kamikochi devient alors un camp de base, suffisamment au calme la nuit et tôt le matin car encore épargné de ses touristes quotidiens. Il s’agit en effet d’une critique souvent faite à cette populaire vallée, en raison du nombre impressionnant de touristes internationaux et japonais en haute saison estivale.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Kamikochi et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 03 septembre 2020 Kamikochi