Ritsurin Koen (Takamatsu), Vue d'ensemble sur le Mont Shiun et un étang

Ritsurin

Le sublime parc japonais de Takamatsu

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Le parc Ritsurin est un vaste jardin japonais de 75 hectares datant du XVIIe siècle, situé à Takamatsu sur l’île de Shikoku. Réputé pour sa beauté et son entretien, il a reçu une quantité de récompenses et titres prestigieux dont celui de Trésor National du Japon depuis 1953, label de "Paysage Exceptionnel" et trois étoiles dans le guide touristique Michelin japonais.

De l'avis de nombreux spécialistes, Ritsurin est l'un des plus beaux jardins du Japon, et tous les amateurs de zen et de jardins japonais se doivent de le visiter, d'autant qu'il est facile d'accès.

Un jardin typique de l’époque d’Edo

La construction du jardin débute en 1625, autour de la résidence du seigneur de la province de Sanuki. Puis à partir de 1645, la tête de la région, ainsi que la résidence, est confiée au clan Matsudaira, apparenté aux Tokugawa, dont les représentants vont y vivre pendant plus de deux siècles. Les seigneurs successifs vont travailler le jardin pendant une centaine d’année, aménageant la partie sud en jardin de promenade aux paysages variés, et réservant la partie nord à la chasse aux canards.

À la restauration de Meiji, l’état japonais récupère la propriété, qui devient un jardin ouvert au public en 1875. Sa configuration est restée quasiment inchangée depuis, si ce n’est une mise au goût du jour de la partie nord au début du XXe siècle.

Ritsurin Koen (Takamatsu), Vue en hauteur sur le jardin

Deux circuits de promenade complémentaires

Ritsurin Koen est conçu comme un jardin de promenade de style kaiyushiki (回遊式). Le petit Mont Shiun sert de toile de fond à la cinquantaine de vues célèbres qui ont été reproduites grâce à 6 étangs et 13 collines paysagées. Les allées tantôt de terre, tantôt empierrées ou pavées longent les plans d’eau parsemés d’îlots et de charmants ponts de bois en arche ou en zigzag et mènent de paysage en paysage.

Deux promenades balisées et complémentaires, chacune d’environ une heure, sont proposées à l’entrée est du parc, réparties entre le nord et le sud.

Le jardin sud est le plus ancien, et aussi le plus riche. Il présente :

  • 46 paysages, dont un référence au Mont Fuji,
  • l’étang Nanko ("lac du sud") qui est le point d’orgue du jardin. On peut en faire le tour ou s’y promener sur une barque manœuvrée par un batelier en habits traditionnels, comme les seigneurs d’autrefois,
  • plusieurs maisons de thé : le pavillon Kyu-Higurashi-tei, construit vers 1700 ; Kikugetsu-tei, à l’architecture de style sukiya-zukuri très appréciée des différents seigneurs Matsudaira, et Higurashi-tei, la maison de thé au toit de chaume construite en 1898.

Le jardin nord, quant à lui abrite :

  • Sanuki Mingeikan (Sanuki Folk Museum), un musée consacré à l’artisanat local traditionnel,
  • Shoko-shoreikan, l’ancien musée préfectoral de Kagawa, bâti en 1899, aujourd’hui lieu d’exposition pour l’artisanat local contemporain. Il propose également une belle vue sur le jardin depuis son premier étage.

Le parc offre de nombreux endroits où se reposer, se rafraîchir et se restaurer. Il est même possible de déguster un thé matcha 🍵 et sa pâtisserie traditionnelle dans une des maisons de thé tout en contemplant la végétation, tranquillement installé dans une pièce couverte de tatamis.

Ritsurin Koen (Takamatsu), Pin pluricentenaire

À découvrir en toute saison

Ritsurin signifie "châtaigneraie", mais l’arbre emblématique du parc est bien le pin, qui maintient une verdure permanente, même en plein été. On en compte près de 1,400 et certains, dont les branches ont été méticuleusement travaillées par des générations de jardiniers, auraient près de 300 ans. Comme il se doit pour un jardin traditionnel japonais, il fait honneur aux variations saisonnières et en particulier :

  • en automne, les 70 érables du chemin Fugan, au bord du lac Nanko, se colorent de rouge,
  • au printemps, entre les deux jardins nord et sud, 100 pruniers fleurissent dans la zone Hyakka-en Ato,
  • et en été, le jardin Hanashobu-en (partie nord du parc) est embelli de 4,000 iris en fleurs.

Les classiques cerisiers sakura 🌸, azalées, glycines, hortensias, rhododendrons et camélias s’y épanouissent tout au long de l’année, de même qu’un étang aux lotus.

Le parc Ritsurin est absolument superbe et ses vastes volumes se ressentent tout au long de la visite par ses larges allées, ses arbres hauts et massifs encadrés par l’omniprésente montagne. Plusieurs points de vue en hauteur depuis les ponts surplombant les étangs permettent d’apprécier la profondeur de l’espace vert.

Extrêmement bien entretenu, le parc Ritsurin est réellement un incontournable, que l’on soit amateur de jardin ou non. La variété des paysages propose une expérience complète et invite à prendre son temps pour tout découvrir.

Pour ceux qui le souhaitent, une carte du parc et un commentaire audio sont disponibles en français.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Ritsurin et autour.
Par Kanpai Mis à jour le 26 octobre 2021 Ritsurin Park