Inujima, vue sur le bâtiment d'accueil pour les visiteurs

Inujima

La petite île artistique au large d'Okayama

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Inujima est petite île japonaise située dans la préfecture d’Okayama, au large de la mer intérieure de Seto. Depuis 2008, des œuvres d’art contemporaines gérées par le collectif "Benesse Art Site Naoshima" sont lovées dans son paysage, témoin d’un passé industriel révolu.

Moins connue mais tout aussi digne d’intérêt que ses grandes sœurs Naoshima et Teshima, Inujima (littéralement "l’île du chien", en référence à une roche en forme de l'animal vénérée sur l'île) est une petite île rustique de la mer intérieure de Seto, qui héberge des oeuvres artistiques gérées par le collectif "Benesse Art Site Naoshima". Elle participe ainsi à la triennale de Setouchi, célèbre manifestation artistique internationale.

Rattachée à la préfecture d’Okayama, on y accède uniquement en ferry ⛴️ :

  • depuis la ville d’Okayama via le port Hoden, situé en périphérie sud-ouest du centre-ville ;
  • depuis Naoshima via le port Miyanoura puis Teshima via le port Ieura.

Inujima "Art House Project", peintures "Listen to the Voices of Yesterday Like the Voices of Ancient Times" de Yusuke Asai 2

L'art contemporain pour sortir l'île de sa torpeur

Inujima compte en 2020 une trentaine d’habitants pour une superficie totale de 54 hectares. La majorité des plus jeunes résidents travaillent "sur le continent" et font l’aller et retour les week-ends, tandis que les plus âgés profitent de ce bout de terre paisible et accueillent avec bienveillance les quelques visiteurs qui débarquent à la journée. Les infrastructures maritimes ne sont d’ailleurs pas prévues pour accueillir d’importants flux touristiques, et c’est sans aucun doute cela qui séduit quand on visite Inujima : découvrir une île japonaise à taille humaine, restée dans son jus et qui offre à l’art contemporain un terrain de jeu idéal.

Les terres rocheuses de l’île ont fait par le passé la réputation d’Inujima, dont l’activité principale n’était pas l’agriculture mais l’extraction de granit ; qui servit notamment à la construction des châteaux 🏯 féodaux dans la région. Le littoral est ainsi parsemé de gros rochers granitiques qui ont été déversés dans l’eau et forment aujourd’hui un paysage minéral atypique.

L’île héberge trois sites artistiques "Benesse Art Site Naoshima" qui se visitent aisément à pied, sur une demi-journée en prenant son temps. Au port d’Inujima, on trouve la billetterie de l'île où l’on se procure le ticket combiné qui donne ensuite accès aux expositions. Ce bâtiment d'accueil pour les visiteurs abrite également un café-restaurant et une boutique de souvenirs.

Inujima Seirensho Art Museum 2

Inujima Seirensho Art Museum

Ouvert en avril 2008, le musée d’art Seirensho d'Inujima est établi sur les ruines d’une ancienne raffinerie de cuivre. On sait peu de choses sur l’histoire de cette usine, mais il en résulte un site majestueux dressé au bord de l’eau et témoin de la modernisation de l’industrialisation au Japon au début du XXe siècle.

Ce patrimoine industriel préservé est mis en valeur par le musée qui s’est attaché à ne pas dénaturer l’existant et à y incorporer des installations artistiques harmonieuses. Une dimension écologique est également développée puisque le bâtiment d’exposition principal est entièrement éclairé par la lumière naturelle via un astucieux système de miroirs, de baies vitrées et de puits de lumière qui assurent également la circulation de l’air. Ainsi, en fonction de la météo, les couleurs et l’atmosphère qui y règne changent complètement.

L’architecture extérieure du musée concilie avec justesse la nature, l’art contemporain et les vestiges industriels formés par un dédale de murs et de cheminées en briques rouges.

Inujima "Art House Project", maison S-Art House, œuvre "contact lens" de Haruka Kojin

Inujima "Art House Project"

Inauguré en juillet 2010, ce projet intègre l’art au cœur du village d’Inujima. D’anciennes habitations abandonnées reprennent vie et sont transformées en mini galerie contemporaine. On dénombre aujourd’hui un site en extérieur et cinq maisons à visiter, chacune baptisée par une lettre de l’alphabet : F, S, I, A et C. Les œuvres exposées et leur mise en scène se révèlent tout aussi intéressantes que ce que l’on peut expérimenter sur Naoshima.

Cet art contemporain étant harmonieusement intégré à la vie quotidienne des habitants, on est agréablement surpris de pouvoir contempler plusieurs installations en extérieur, comme :

  • l’œuvre contact lens de Haruka Kojin (maison S-Art House) : un mur transparent qui déforme le paysage lorsque l’on regarde à travers les multiples lentilles taillées dans le verre ;
  • la sculpture Yellow Flower Dream de Beatriz Milhazes (maison A-Art House) : une installation circulaire très colorée qui permet notamment d’observer les ombres évoluer en fonction de l'orientation du soleil ;
  • les peintures Listen to the Voices of Yesterday Like the Voices of Ancient Times de Yusuke Asai : ces motifs vibrants au sol témoignent de l’ancienne présence de la maison d’un tailleur de pierre ;
  • et l’abri Nakanotani Gazebo de Kazuyo Sejima, dont l’originalité du toit perforé laisse passer le soleil et la pluie.

À noter que les photos en intérieur des sites artistiques sont interdites et qu’il est proscrit de reconstruire sur Inujima ; toutes les galeries sont donc aussi des projets de restauration, réalisées avec des matériaux de récupération.

Inujima Life Garden

Inujima Life Garden

Dernier site "Benesse Art Site Naoshima", ce jardin est davantage un projet écologique et sociétal qu’une œuvre d’art statique à contempler. La vie et la nature sont au cœur de cet espace vert où l’on fait pousser des fleurs, où l’on cultive un potager et où l’on élève quelques poules.

Les principes d'autosuffisance et de durabilité s’appliquent ici et des ateliers sont donnés pour apprendre à recycler en valorisant les déchets et à vivre en harmonie en fonction des saisons. Les installations au sein du jardin sont d’ailleurs toutes écologiques, avec des toilettes 🚽 sèches à compost, une serre solaire et une cuisine en plein air qui filtre naturellement l’eau usée. Cet endroit est à découvrir en particulier à la belle saison pour en profiter au maximum.

Inujima est une destination champêtre et artistique à faire toute l’année, de préférence sous un beau soleil. L’été reste tout de même la meilleure période pour s’y rendre car tous les services pratiques de l’île restent ouverts : hébergements, cafés, restaurants également, la possibilité de profiter de la plage 🏖 et du faire du camping.

Cet article a été réalisé dans le cadre d'un séjour organisé et financé par la préfecture d'Okayama. Kanpai a été invité et guidé mais conserve une liberté totale dans sa publication éditoriale.
⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Inujima et autour.
Par Kanpai Mis à jour le 22 juillet 2021