Marunouchi (Tokyo), allée de ginkgos jaunes entre la gare et les douves impériales (Gyoko-dori)

Ginkgo biloba : le feuillage doré de l'automne

Les arbres sacrés et allées Icho Namiki

⏱ 5 minutes

Arbre sacré que l'on retrouve traditionnellement dans les enceintes des temples et sanctuaires, le ginkgo biloba (銀杏 ichô) symbolise, aux cotés des érables qui rougissent, l'automne au Japon 🍁. Ses feuilles arborent alors une lumineuse couleur jaune dorée.

Originaire des montagnes du sud de la Chine, le ginkgo serait apparu sur Terre dès l'époque des dinosaures. Robuste et rustique, il peut vivre plusieurs centaines d'années (arbre multi-troncs) et résiste très bien aux aléas climatiques comme aux incendies et à la pollution urbaine. Il s'agit par exemple de la première espèce d'arbre à avoir repoussé à Hiroshima après l'explosion de la bombe atomique en 1945.

La feuille de ginkgo, dont la forme en éventail évoque la lettre T, est l'un des symboles officiels de la ville de Tokyo ; elle a ainsi été choisie en 1989 pour le logo de la métropole. Elle est également synonyme de prospérité et on la retrouve représentée dans les sanctuaires liés à la réussite financière, comme au Mikane-jinja à Kyoto. En France, on le surnomme l'arbre aux 40 écus, en référence au prix payé à l'époque pour acheter un pied de gingko en Europe.

Mikane-jinja (Kyoto), plaquettes de vœux ema ginkgo biloba

Réputé par ailleurs pour ses vertus médicinales, le ginkgo est utilisé depuis longtemps en pharmacopée japonaise. Ses noix (ginnan) sont comestibles, riches en vitamine C et en carotène, vendues le plus souvent déjà cuites et en conserve pour ensuite être cuisinées dans des nabe ou grillées sur des brochettes. Consommées fraîches et avec un peu de sel au moment de la récolte, elles accompagnent l'apéritif à la manière des edamame.

Quand contempler les feuilles jaunes ?

À l'automne, le dégradé du feuillage qui vire du vert au jaune doré est aujourd'hui autant suivi que le rougissement des érables momiji. Un bulletin météo officiel par la JMC (Japan Meteorological Corporation) leur est ainsi dédié et le pic de jaunissement intervient en moyenne quelques jours avant celui des érables.

Pour les koyo 2023, la meilleure période pour voir les ginkgos à Tokyo ainsi qu'à Kyoto et Osaka est autour du 25 novembre. Les régions au nord du Japon (Hokkaido et Tohoku) observent leur feuillage doré pendant la 1ère moitié du mois de novembre.

meteo feuillage jaune ginkgo japon 2023

Où voir des allées de ginkgos à Tokyo ?

Le doré flamboyant des ginkgos sublime particulièrement les avenues de Tokyo à l'automne. La capitale affiche plusieurs grandes allées d'arbres ginkgo (baptisées 銀杏並木 ou いちょう並木 icho namiki en japonais), lesquelles deviennent des spots à koyo prisés par la population lors du pic de jaunissement des feuilles.

Le gingko biloba s'implante dans le paysage tokyoïte au tout début du XXe siècle, lorsque le professeur Seiroku Honda (1862 - 1952) aménage pour la 1ère fois une rangée de ginkgos au sein du campus de l'université de Todai, qui existe toujours. Voici une sélection des avenues de ginkgos les plus populaires de la capitale :

  • Icho Namiki du parc Meiji Jingu Gaien, la plus célèbre pour ses 150 arbres environ, alignés en double rangée (métro Aoyama-Itchome) ;
  • les ginkgos devant le bâtiment de la Diète (métro Sakuradamon) ;
  • l'allée historique devant l'auditorium Yasuda de l'université de Tokyo (métro Todaimae) ;
  • les gingkos bilobas alignés le long des douves impériales (Gyoko-dori) dans le quartier de Marunouchi (métro Nijubashimae) ;
  • l'allée piétonne qui mène jusqu'au sanctuaire Yasukuni-jinja (métro Kudanshita) ;
  • l'avenue Platinum-dori (entre Meguro-dori and Gaien Nishi-dori) à Shirokanedai ;
  • la rue Kita-dori à Nishi-Shinjuku non loin des grattes-ciels dont Cocoon Tower (métro Shinjuku-nishiguchi).

Icho Namiki (Tokyo), avenue avec ginkgo biloba jaunes à l'automne

On retrouve également des allées icho namiki dans les parcs de la capitale, par exemple :

Le plus vieux ginkgo de Tokyo, âgé de plus de 700 ans, se trouve dans l'enceinte du temple Zenpuku-ji dans le quartier de Azabu.

Un festival de ginkgo baptisé Hachioji Icho Matsuri (八王子いちょう祭り) se tient tous les ans, un week-end autour de la mi-novembre et non loin de la gare de Takao à l'ouest de Tokyo. 770 arbres ont été plantés le long de l'ancienne route d'Edo Koshu Kaido pendant l'ère Showa (1926 - 1989).

Kibitsu-jinja (Okayama), couple de japonais sous le ginkgo biloba jaune et sacré

Les meilleurs spots de ginkgo au Japon

Voici une sélection non-exhaustive des plus beaux endroits pour observer les ginkgos bilobas changer de couleur à l'automne et à travers l'archipel :

Arbres anciens et sacrés

  • Aomori :
    • ginkgo géant de Kita-Kanegasawa à Fukaura, l'un des plus grands et vieux spécimens du Japon,
    • gingko de Horyo près des gorges Oirase et de la route nationale 102 à Towada ;
  • Saitama : ginkgo âgé de 700 ans au Shobo-ji à Higashimatsuyama ;
  • Chiba : gingko âgé de 1.200 ans au Katsushika Hachiman-gu à Ichikawa (gare Yawata) ;
  • Kyoto : ginkgo âgé de 400 ans au Nishi Hongan-ji et d'autres arbres sont présents également dans l'enceinte du Higashi Hongan-ji ;
  • Okayama : ginkgo âgé de 600 ans au Kibitsu-jinja ;
  • Shimane : ginkgo âgé de 600 ans au Jozen-ji près du mont Sanbe à Oda ;
  • Kumamoto : ginkgo âgé d'au moins 1.000 ans près des chutes de Nabekama à Shimojo dans la région de Kurokawa Onsen.

Allées et forêt de ginkgos

  • Sapporo : allée sur le campus de l'université de Hokkaido (Hokudai, métro Kitajunijo) ;
  • Fukushima : rangée de 116 arbres au Azuma Sports Park ;
  • Nagoya : 10.000 arbres entre le temple Yusen-ji et le parc Sobue Ginnan à Inazawa (gare de Yamazaki) et son festival Sobue Icho Koyo Matsuri qui organise des illuminations nocturnes ;
  • Osaka : le long du boulevard Midosuji en plein cœur du centre-ville (métro Yodoyabashi, Hommachi ou Shinsaibashi) et le parc du château 🏯 (gare Osakajokoen) ;
  • Kyoto : le long de l'avenue Horikawa-dori au niveau du parc Horikawa Seseragi (bus Kitaoji Horikawa) ;
  • Nara : arbres autour de l'étang Daibutsu-ike près du Todai-ji et dans le parc aux daims ;
  • Himeji : le long de la route Otemae-dori qui relie la gare au château ;
  • Kagoshima : le jardin privé au plus de 1.000 ginkgos à Tarumizu (垂水千本イチョウ園 Tarumi Senbon Icho-en).
Mis à jour le 16 novembre 2023