Kibitsu-jinja, passage couvert sur 360 mètres du sanctuaire

Kibitsu-jinja

Le sanctuaire de Momotaro

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Kibitsu-jinja est un grand sanctuaire shinto situé au nord-ouest d’Okayama. Populaire auprès des locaux, on le visite pour son architecture particulière et préservée, ainsi que pour découvrir les légendes populaires qui entourent ce lieu unique dans la région.

Niché sur une colline verdoyante, le sanctuaire Kibitsu-jinja se dévoile après quelques minutes de marche à travers la campagne japonaise depuis la gare éponyme, sur la ligne JR Momotaro (ou ligne Kibi) qui relie les gares d’Okayama et de Soja.

Kibitsu-jinja, marmite sacrée dans le pavillon Okama-den

Le berceau de la légende de Momotaro

Kibitsu-jinja est connu pour être le sanctuaire de Momotaro, le fameux garçon né dans une pêche et héros guerrier de l’une des histoires les plus anciennes et populaires au Japon, racontée à tous les enfants. Le conte de Momotaro serait lui-même inspiré de la légende du Prince Kibitsuhiko-no-Mikoto qui aurait vaincu l’ogre démoniaque Ura, en lieu et place où se situe aujourd’hui le sanctuaire.

La tête d’Ura serait d’ailleurs toujours emprisonnée dans un gros chaudron installé dans le pavillon Okama-den, que les prêtres font chauffer au cours d’une cérémonie sacrée baptisée Narukama Shinji. Le chant du feu sur la marmite permettrait d’interpréter la réponse de l’ogre aux demandes de souhaits des fidèles et de prédire la bonne fortune.

On aperçoit rapidement, encadrée par des pins japonais, la grande allée omotesando qui amène jusqu’à l’entrée du site. À voir la rangée de stands de nourriture installés et la présence de deux grands parkings, on ne doute pas de la popularité du sanctuaire auprès de la population locale. C’est d’ailleurs une bonne adresse pour croiser des Japonais en kimono 👘, que ce soit pour des photos de mariage ou à l’occasion de fêtes familiales comme Shichi-go-san ou Hina Matsuri 🎎. A l’automne 🍁 le ginkgo biloba, dont les feuilles jaunes sont disposées au sol en forme en cercle, constitue un très joli spot pour des photos de saison.

Kibitsu-jinja, pavillon principal de style kibitsu-zukuri

Une architecture unique et de grande envergure

Un grand escalier en pierre, parfois bordé de lanternes en papier du nom des différents donateurs du sanctuaire, mène jusqu’au bâtiment principal du Kibitsu-jinja. Reconstruit en 1425, cet imposant édifice honden est classé Trésor National pour son architecture authentique de style kibitsu-zukuri. Rénovée en 2008, la toiture en écorces de cyprès hinoki et à double lucarnes est unique au Japon.

Passée cette première et importante esplanade, on continue la visite des différentes pavillons du site, dont un centre de tir à l’arc à l’abri, en empruntant un passage couvert sur 360 mètres. Ce long corridor en ligne droite et qui épouse la pente douce de la colline, se révèle tout à fait plaisant. Du fait de sa longueur inhabituelle, l'ouvrage fait l'objet d'une surveillance régulière.

Les visiteurs habitués aux sites spirituels des grandes villes touristiques sont ravis de visiter Kibitsu-jinja dans une certaine quiétude, surtout si l’on s’y rend en semaine. Avant de quitter les lieux, on se procure en souvenir une amulette porte-bonheur en forme de pêche et affectueusement baptisée momomamori.

Cet article a été réalisé dans le cadre d'un séjour organisé et financé par la préfecture d'Okayama. Kanpai a été invité et guidé mais conserve une liberté totale dans sa publication éditoriale.
⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Kibitsu-jinja et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 23 décembre 2020