Parc Otaguro (Tokyo), vue de nuit et en automne sur le plan d'eau du jardin japonais

Parc Otaguro

Le paysage sur les érables rouges à l'ouest de Tokyo

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Le parc Otaguro est un jardin de style japonais situé dans l’arrondissement de Suginami, à l’ouest de Tokyo. Fréquenté par les gens du quartier tout au long de l'année, il dévoile toute sa beauté à l'automne, lorsque les feuilles de ses nombreux érables japonais changent de couleur. Durant cette période, le parc s'habille de superbes illuminations en fin de journée et propose ainsi une charmante promenade nocturne.

Caché au cœur du quartier résidentiel tranquille d'Ogikubo, à l'ouest de la capitale, le parc Otaguro est surtout connu des habitants du coin qui viennent s'y ressourcer au quotidien. Aménagé en un jardin japonais de promenade, d'un peu moins d'un hectare et ouvert gratuitement au public, le parc appartenait à l'origine à la résidence du critique de musique Motoo Otaguro (1893 - 1979), avant d'être légué à l'arrondissement de Suginami.

Parc Otaguro (Tokyo), allée de ginkgo biloba en automne

Une balade reposante autour d'un étang

Le visiteur arrive par une belle allée de ginkgo biloba avant de passer une charmante petite porte en bois de style japonais. On longe ensuite un ruisseau bordé de grands arbres et de bosquets qui se déverse dans un petit étang, élément central du parc autour duquel on trouve les composants traditionnels d’un jardin japonais, dont :

  • un petit pont en pierre pour passer d’une rive à l’autre ;
  • des rochers et des galets qui structurent le plan d’eau ;
  • des carpes koi qui habitent l’étang ;
  • et un pavillon sur l’eau qui sert de point de vue protégé sur le jardin.

On prend ainsi quelques minutes pour admirer le paysage et écouter les chants des oiseaux qui peuplent les arbres. On reconnaît notamment quelques étourneaux gris, des mésanges de Chine et des zostérops du Japon.

Non loin, il est possible de compléter la visite par le mémorial en l’honneur de Motoo Otaguro qui se trouve dans son ancien bureau, un bâtiment construit dans un style occidental et à la façade rouge brique.

En automne, les feuilles rouges (koyo) des érables japonais (momiji 🍁) et celles jaunes des gingko biloba confèrent au parc une touche chaleureuse et élégante. Leurs couleurs sont encore plus flamboyantes lorsque les rayons du soleil viennent caresser les arbres en fin d’après-midi.

C’est donc pendant cette haute période saisonnière que le nombre de visiteurs augmente et que le parc s'anime doucement, notamment en fin de journée où tout le monde attend le début des illuminations nocturnes qui subliment la contemplation des érables rouges. Pour passer le temps, certains se réfugient dans la petite maison de thé, où l’on savoure un doux matcha accompagné d’une pâtisserie traditionnelle wagashi. Un distributeur de boissons chaudes est également disponible pour endurer le froid dès que la nuit tombe à cette saison.

Parc Otaguro (Tokyo), vue de nuit et en automne sur les érables du jardin japonais

Les illuminations nocturnes du jardin en automne

Vers 17h, pendant quelques jours entre fin novembre et début décembre, le parc Otaguro change complètement de décor pour devenir un univers féérique. L'obscurité qui entoure les visiteurs et les jeux de lumières rendent la visite merveilleuse.

On redécouvre les érables encore plus rouges qu'en journée et la traversée du petit pont de pierre paraît magique. L'effet miroir sur l'eau se montre saisissant avec les feuillages colorés qui s'y reflètent dans une symétrie parfaite. À l’entrée, on est accueillis par de jolis luminaires dorés, installés dans le creux de bambous coupés en biais et qui tapissent les abords du chemin.

Le parc devient alors une bonne adresse pour les photographes amateurs de jardins japonais. Ils sont d'ailleurs assez nombreux à se poster aux meilleurs endroits, une demi-heure avant le coucher du soleil. Ce sont, en majorité, des papis japonais qui installent leur matériel photo spécifique pour la prise de nuit (et ne se montrent pas toujours très aimables pour laisser un peu de place aux autres !). Les trépieds s'agglutinent tandis que les gardiens de l'enceinte répètent gentiment la consigne concernant l'autorisation d'un seul pied par personne.

La fréquentation reste tout de même bien moindre qu'au Rikugi-en, le jardin au nord de Tokyo très célèbre pour ses illuminations nocturnes en automne. Et même si l'on subit un peu la foule, celle-ci se disperse rapidement au fur et à mesure que l'heure avance. On recommande ensuite de continuer la soirée dans les rues autour des gares d'Asagaya et Ogikubo qui offrent de nombreux et bons restaurants, où aller dîner après cette sympathique visite nocturne.

En dehors de l'automne, le parc Otaguro ne vaut pas la peine qu'on s'y déplace spécialement.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Parc Otaguro et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 04 novembre 2020