Kichijoji

La banlieue agréable à vivre de la capitale

Kichijoji est un quartier de la ville de Musashino, à l'ouest de Tokyo. Avec son ambiance décontractée et citadine, cette banlieue attire bon nombre de Tokyoïtes, que ce soit pour s’y promener le week-end ou pour y vivre. Il faut dire que le secteur ne manque pas d'attraits entre ses bars, ses commerces et le grand espace vert Inokashira.

Le nom du quartier provient du temple Kichijo-ji, brulé en 1657 au début de l'époque Edo (1603 - 1868). Très attachés à ce dernier, les habitants gardent le nom pour baptiser alors les rues environnantes. Kichijoji aurait également des origines hippies, si l'on en croit les dires de certains locaux. Par ailleurs, à la fin des années '90, cette banlieue inspire le mangaka Toru Fujisawa qui publie Great Teacher Onizuka (GTO), l'une de ses œuvres cultes et critique de l’éducation nationale au Japon. Aujourd’hui, on qualifie le quartier de bourgeois-bohême ; ce qui séduit majoritairement les jeunes familles tokyoïtes aux revenus confortables.

Les environs de la gare marient harmonieusement petites boutiques et grandes enseignes de shopping. Au nord-ouest, à l'angle d'Uniqlo, les visiteurs arpentent une longue avenue commerçante qui abrite des artisans locaux quelques mètres plus loin. On conseille ainsi de passer par Bondo, une pépinière de plusieurs petits ateliers, dont des créations de bijoux originales. De plus, des échoppes comme Markus ou Kahahori proposent de la jolie vaisselle et autres objets du quotidien. On trouve également dans cette rue le café Kichijoji Petit Mura décoré selon l’univers du studio Ghibli.

De l’autre côté des voies ferrées, au sud-est cette fois-ci, on s'arrête découvrir le Mahika Mano Hammock Cafe. Berçé dans un hamac, on se détend entre amis autour d’une boisson chaude. Très cosy et au concept unique, il y a souvent beaucoup de monde le week-end. Outre ces enseignes typiques, Kichijoji offre également toutes les commodités d'un bon quartier de shopping avec ses grands magasins Yodobashi Camera, Loft et Muji, pour n'en citer que quelques-uns.

Plus populaire et chaleureuse, la fourmilière située au sous-sol et aux sorties de la gare se compose de plusieurs espaces de restauration :

  • La classique galerie piétonne couverte, baptisée Sun Road, où les locaux font leurs courses quotidiennes. Les touristes trouvent leur bonheur auprès de vendeurs de thé traditionnel, de kimonos ou bien de spécialités du coin comme les délicieuses petites boulettes de viande de chez Kichijoji Sato.
  • La partie Harmonica Yokocho, juste au nord de la gare et composée de ruelles collées à Sun Road, abrite des petits bistrots japonais typiques. Il est particulièrement agréable de s’y arrêter le soir pour boire un verre ou bien dîner à la lueur des traditionnelles lanternes allumées devant chaque établissement.
  • Pour les amateurs de nourriture à emporter, la partie traiteur en souterrain est un vrai paradis gustatif. On y trouve un choix varié de plats japonais : sushi, tempura, gyoza, tonkatsu, ragoût, salade composée, tsukemono, mochi et autres pâtisseries gluantes. Chaque enseigne est vraiment bonne, voire d’excellente qualité. C'est une adresse idéale pour ensuite aller pique-niquer au parc Inokashira, à moins d'un kilomètre au sud.

Inokashira Koen est l'autre point fort de Kichijoji, parfois si connu des touristes étrangers qu'il fait de l'ombre à la découverte complète du quartier. En effet, à son extrémité est et à cheval sur la ville voisine de Mitaka, le parc donne accès au fameux musée Ghibli qui déplace les foules.

Coloré au printemps puis en automne, on s’y promène agréablement le long des berges de l'étang principal puis en empruntant des sentiers forestiers à la recherche, par exemple, du temple vermillon Benzaiten. Poumon récréatif pour les familles et les jeunes adolescents, le parc s'anime particulièrement les week-ends lorsque les activités de plein air battent leur plein ; une belle façon d'assister à des scènes de vie quotidienne des Japonais.

Derrière, on retrouve une zone résidentielle composée de maisons spacieuses au design parfois atypique. C'est toujours une bonne idée d'aller se perdre dans ces rues calmes et d'admirer notamment le penchant des Japonais pour l'accumulation de plantes et de fleurs devant leur entrée, créant ainsi comme des forêts miniatures.

Notez cette destination
4.7/5 (10 votes)
L'avis Kanpai
Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Kichijoji et autour.

Galerie photos de Kichijoji

  • Restaurants autour de la gare Kichijoji
  • Commerces côté sud de la gare Kichijoji
  • parc Inokashira Kichijoji
  • parc Inokashira Kichijoji 2
  • Rue couverte shotengai Sun Road à Kichijoji
  • Boutique shopping autour de la gare Kichijoji
  • Restaurants autour de la gare Kichijoji 2
  • Devanture établissement à emporter autour gare Kichijoji
  • Harmonica Yokocho Kichijoji
  • Harmonica Yokocho Kichijoji 2

Informations pratiques

Utiliser Google Maps
Agrandir la carte
Voir toute la carte du Japon

Comment se rendre à Kichijoji

En train -- Station Kichijoji, via :

  • Ligne JR Chuo (~15 minutes depuis Shinjuku ou ~30 minutes depuis la gare de Tokyo)
  • Ligne Keio Inokashira (~20 minutes depuis Shibuya)

Destination accessible avec le JRP : commandez vos Japan Rail Pass (dès ~251€)

Tarif

Retirez vos Yens sans frais avant de partir

Durée / période de visite

Compter une demi-journée

En japonais

吉祥寺

Météo à Tokyo

Aujourd'hui
18 / 24°C
Demain
18 / 21°C
Consulter les prévisions météo pour Tokyo

Accompagnement privé

Connexion internet

Restez connectés avec un Pocket Wifi au Japon

Thématiques associées

Ressources

Page sur le site officiel du tourisme de Tokyo (en français)

Que visiter à Kichijoji

Questions-réponses

Kotaete

Poser une question

Compagnons de voyage

Isshoni

Chercher des compagnons

Blogs membres

Kakikomi

Publier votre article

Que voir depuis Kichijoji (Ouest de Tokyo)