State Guest House du domaine impérial d'Akasaka

Akasaka

L'un des riches quartiers du centre de Tokyo

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Akasaka est un quartier chic et vallonné de l'arrondissement de Minato, au cœur de Tokyo. Centre d'affaires, lieu de résidence du pouvoir impérial et bonnes adresses pour le shopping de luxe caractérisent ce district où les revenus générés dépassent allègrement la moyenne nationale. Y flâner donne un aperçu des endroits fréquentés par les classes supérieures japonaises et étrangères.

Il fait bon vivre à Akasaka, pour peu que l'on ait les moyens financiers adéquats. Proche du pouvoir impérial et ancien poste 📮 de garde à l'époque du château 🏯 d'Edo, le quartier est aussi devenu l'un des terrains de jeux nocturnes préférés des hommes d'affaires et expatriés fortunés à la fin de la Seconde Guerre Mondiale. En journée, cette paisible zone résidentielle en plein centre de Tokyo offre une image sage et sophistiquée. Comme sa voisine Roppongi, le paysage d'Akasaka oscille entre les hauts immeubles des sièges sociaux aux vitres infinies et des centres commerciaux vastes à s'y perdre. Au milieu de cet enchevêtrement architectural, on déniche quelques appréciables oasis de tranquillité.

Le patrimoine au nord

Deux stations de métro 🚇 desservent idéalement cette destination. L'arrêt Akasaka-Mitsuke, qui se situe à la pointe nord-est du quartier, donne accès aux sites les plus historiques. On repère rapidement l'immense domaine impérial d'Akasaka qui abrite plusieurs résidences de la famille de l'Empereur, dont celle du prince héritier. Aux allures du Palais de Buckingham avec sa façade occidentale et ses hautes grilles de fer forgé, le reconnaissable State Guest House accueille les chefs d’États étrangers en visite au Japon. Une vaste allée piétonne permet de se poster devant son entrée principale ; des visites guidées sur réservation sont possibles hors évènement officiel.

À la frontière avec l'arrondissement de Chiyoda, on accède rapidement à deux autres visites chaudement recommandées. L'enceinte intérieure de l'hôtel 🏨 The New Otani héberge un superbe jardin japonais. Ouvert au public la journée, il ne faut pas hésiter à franchir le hall d'entrée de cet immeuble haut de gamme pour se retrouver au cœur d'un traditionnel paysage miniature avec son étang, sa cascade et son flamboyant petit pont rouge. Un peu plus au sud, on n'oublie pas le sanctuaire Hie-jinja, l'un des incontournables du quartier. Perché sur une colline, on y accède par un escalier encadré par de nombreux et petits torii ⛩️. Une deuxième grande entrée plus massive avec un escalator se trouve de l’autre côté du site. Fréquenté par le voisinage discret, le sanctuaire reste agréablement confidentiel toute l'année hormis lors du Sanno Matsuri, son festival annuel en juin.

En complément, on retient également le sanctuaire Toyokawa Inari Betsuin qui longe l'enceinte du palais d'Akasaka. Mélange de bouddhisme et shintoïsme, le site témoigne du syncrétisme japonais. Les innombrables statues renard de la divinité Inari et les drapeaux multicolores le long des allées assurent le spectacle visuel pour les visiteurs étrangers. D'autres temples et sanctuaires de quartier se dénichent au détour de la balade.

Les loisirs au sud

Vers midi, des vagues de salarymen viennent égayer les rues d'Akasaka à la recherche de petits et délicieux restaurants de quartier. L'offre est d'ailleurs pléthorique et accessible pour toutes les bourses. Il faut s'enfoncer dans les petites rues arborées où les voitures 🚙 se raréfient pour trouver son bonheur à prix raisonnables.

On atteint ensuite au cœur du quartier desservi par la gare d'Akasaka. À ses pieds, on entame la découverte de zones dédiées au shopping et aux activités de loisirs. Tout d'abord, on arpente le complexe d'Akasaka Sacas construit en 2008 autour du siège social de la chaîne de télévision tokyoïte TBS. En plus des magasins et restaurants, on trouve deux salles de concert et de spectacle. Puis, en direction de Roppongi en limite sud-ouest, on découvre Tokyo Midtown. Six bâtiments (dont le plus haut immeuble de Tokyo) composent cette "ville dans la ville", entourée par le parc Hinokicho pour la touche de verdure. Haut lieu artistique, plusieurs galeries et musées contemporains y ont élu domicile, comme l'original 21_21 Design Sight imaginé par Issey Miyake et Tadao Ando.

Akasaka ne comprend pas de site touristique majeur pour ceux qui découvrent la capitale pour la première fois. De plus, son paysage urbain sous influence européenne peut manquer de charme aux des yeux des voyageurs qui recherchent le patrimoine traditionnel du Japon. En revanche, y choisir son hébergement de luxe est une bonne solution si l'on considère sa localisation centrale très pratique et sa vaste palette de divertissements.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Akasaka et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 16 décembre 2019 Akasaka