Cimetière Aoyama à Tokyo en automne

Cimetière Aoyama

Le recueillement en plein cœur de Tokyo

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Le cimetière d'Aoyama est un espace public géré par la ville de Tokyo et situé dans l'arrondissement de Minato, dans le centre de la capitale. Il s'agit du premier cimetière public du Japon établit en 1872 et accessible depuis 1979 aux visiteurs, qui regroupe des tombes japonaises et étrangères. Il est très couru au printemps pour son allée de cerisiers en fleurs, sous laquelle les Japonais fêtent Hanami.

À deux pas des quartiers très animés de Roppongi au sud et Harajuku à l'ouest, le cimetière d'Aoyama propose une parenthèse silencieuse aux curieux qui peuvent arpenter librement les allées de ce vaste espace de 26 hectares. On s'éloigne rapidement de la dimension funéraire pour découvrir en ces lieux une partie de l'histoire moderne de la capitale.

De nombreuses tombes japonaises et étrangères

Divisé en plusieurs zones, le parc offre une remontée dans le temps, à la lecture des noms de familles japonaises et personnes étrangères qui ont construit petit à petit le Japon tel qu'on le vit aujourd'hui. En effet, la majorité des tombes datent de l'ère Meiji (1868 - 1912) et de la modernisation du pays. On y trouve ainsi le plus grand gaijin bochi ("cimetière aux étrangers") du territoire nippon, où bon nombre de nationalités sont représentées ; entre autres française, anglaise, allemande, américaine.

À l'image du Père Lachaise à Paris, de grandes personnalités japonaises reposent ici, par exemple :

  • les écrivains Naoya Shiga et Kido Okamoto ;
  • le général Nogi Maresuke ;
  • les politiciens Okubo Toshimichi et Shigeru Yoshida ;
  • mais aussi le très populaire chien Hachiko et son maître Hidesaburo Ueno.

Cimetière Aoyama à Tokyo en automne 2

Un bon spot pour la floraison des cerisiers au printemps

Oasis de verdure et de quiétude tout au long de l'année, le cimetière s'éveille au printemps et devient même l'espace de quelques semaines un véritable lieu de vie et de rencontres. En effet, les Japonais y installent à cette période leurs bâches bleues et autres couvertures pour pique-niquer agréablement sous les sakura 🌸 en fleurs. Toujours dans le respect des sépultures mais de façon plus joyeuse, ils célèbrent la mémoire de leurs aînés tout en dégustant des bento 🍱 arrosés de bière 🍺. Tout spot de cerisier s'avère bon à prendre en période de hanami ; même les plus décalés.

Le cimetière se montre également charmant à visiter en automne 🍁 lorsque les feuilles des cerisiers virent à l'orange.

L'un des plus importants cimetières de Tokyo

Aoyama est entouré d'immeubles d'affaires ainsi que de quartiers résidentiels assez huppés comme Akasaka. Pour les amateurs de la thématique, on peut citer trois autres cimetières public à découvrir :

  • Yanaka au nord-ouest ;
  • Zoshigaya au nord-est ;
  • et celui de Tama, le plus vaste et le plus éloigné, situé dans la banlieue ouest de Tokyo.
⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Cimetière Aoyama et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 30 novembre 2020 Aoyama Cemetery