Cimetière Aoyama

Le recueillement en plein cœur de Tokyo

Le cimetière d'Aoyama est un espace public géré par la ville de Tokyo et situé dans l'arrondissement de Minato, dans le centre de la capitale. Il s'agit du premier cimetière public inauguré en 1872 et accessible depuis 1979, qui regroupe des tombes japonaises et étrangères. Il est très couru au printemps pour son allée de cerisiers en fleur sous laquelle les Japonais fêtent Hanami.

À deux pas des quartiers très animés de Roppongi au sud et Harajuku à l'ouest, le cimetière d'Aoyama propose une parenthèse silencieuse aux curieux qui peuvent arpenter librement les allées de ce vaste espace de 26 hectares. On s'éloigne rapidement de la dimension funéraire pour découvrir en ces lieux une partie de l'histoire moderne de la capitale.

Divisé en plusieurs zones, le parc offre une remontée dans le temps, à la lecture des noms de familles japonaises et personnes étrangères qui ont construit petit à petit le Japon tel qu'on le vit aujourd'hui. En effet, la majorité des tombes datent de l'ère Meiji (1868 - 1912) et de la modernisation du pays. On y trouve ainsi le plus grand gaijin bochi ("cimetière aux étrangers") du territoire nippon, où bon nombre de nationalités sont représentées ; entre autres française, anglaise, allemande, américaine.

À l'image du Père Lachaise à Paris, de grandes personnalités japonaises reposent ici ; par exemple les écrivains Naoya Shiga et Kido Okamoto, le général Nogi Maresuke, les politiciens Okubo Toshimichi et Shigeru Yoshida, mais aussi le très populaire chien Hachiko et son maître Hidesaburo Ueno.

Oasis de verdure et de quiétude tout au long de l'année, le cimetière s'éveille au printemps et devient même l'espace de quelques semaines un véritable lieu de vie et de rencontres. En effet, les Japonais y installent à cette période leurs bâches bleues et autres couvertures pour pique-niquer agréablement sous les sakura en fleurs. Toujours dans le respect des sépultures mais de façon plus joyeuse, ils célèbrent la mémoire de leurs aînés tout en dégustant des bento arrosés de bière. Tout spot de cerisier s'avère bon à prendre en période de hanami ; même les plus décalés.

Aoyama est entouré d'immeubles d'affaires ainsi que de quartiers résidentiels assez huppés comme Akasaka. Pour les amateurs de la thématique, on peut citer trois autres cimetières à découvrir : Yanaka au nord-ouest, Zoshigaya au nord-est et celui de Tama, le plus vaste et le plus éloigné, situé dans la banlieue ouest de Tokyo.

Notez cette destination
4.88/5 (8 votes)
L'avis Kanpai

Galerie photos de Cimetière Aoyama

  • Cimetiere Aoyama 5
  • Cimetiere Aoyama 1
  • Cimetiere Aoyama 2
  • Cimetiere Aoyama 3
  • Cimetiere Aoyama 4

Informations pratiques

Voir toute la carte du Japon

Comment se rendre à Cimetière Aoyama

En métro ou train :

  • Station Gaienmae sur la ligne Ginza (G03) puis 5 minutes à pied
  • Station Nogizaka sur la ligne Chiyoda (C05) puis 7 minutes à pied
  • Station Aoyama-Itchome sur les lignes Hanzomon (Z03), Ginza (G04), et Toei Oedo (E24) puis 10 minutes à pied

Destination non accessible avec le JR Pass

Réservez une voiture de location au Japon

Tarif

Gratuit

Jours et horaires d'ouverture

Ouvert toute l'année

Bureau administratif :

  • Ouvert de 8h30 à 17h15
  • Fermeture annuelle du 29 décembre au 3 janvier

Durée / période de visite

Une à deux heures

En japonais

青山霊園 (Aoyama reien)

Météo à Tokyo

Aujourd'hui
7 / °C
Demain
6 / 12°C
Consulter les prévisions météo pour Tokyo

Accompagnement privé

Connexion internet

Restez connectés avec un Pocket Wifi (10% de réduction)

Thématiques associées

Ressources

Site officiel (en japonais)

Questions-réponses

Kotaete

Poser une question

Compagnons de voyage

Isshoni

Chercher des compagnons

Blogs membres

Kakikomi

Publier votre article

Que voir depuis Cimetière Aoyama (Minato)