Tokyo, Atago-jinja, vue du haut des marches

Atago-jinja

Le sanctuaire élevé de Tokyo

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Atago-jinja est un petit sanctuaire shinto perché à 26 mètres d’altitude sur une colline située dans l’arrondissement de Minato, au sud de Tokyo. Datant de 1603 puis reconstruit en 1958, il se distingue par ses hautes marches en pierre à gravir une par une pour accéder aux pavillons cachés dans une nature luxuriante.

Il existe plusieurs sanctuaires Atago disséminés au Japon : Fukuoka, Kameoka à Kyoto ou encore Minato à Tokyo. C'est ce dernier que nous abordons dans le présent article.

L'histoire d'Atago-jinja débute en 1603, avec sa construction demandée par le célèbre Tokugawa Ieyasu. Situé au sommet de la colline éponyme, à 26 mètres au-dessus du niveau de la mer, il offrait à l'époque une vue dégagée sur tout Edo, jusqu'au Mont Fuji 🗻. Aujourd'hui, les immeubles alentours obstruent ce panorama. À noter qu'il s'agit du plus haut point (naturel) des 23 arrondissements de Tokyo.

Par sa position et son horizon d'alors, l'observatoire permettait ainsi de surveiller les déclarations d'incendies, accidentelles ou belliqueuses, alors fréquentes et redoutées. L'esprit principal vénéré dans le sanctuaire est donc naturellement celui du feu : Homusubi no Mikoto.

L'histoire raconte qu'un jeune et ambitieux samouraï grimpa courageusement les 26 mètres d'escaliers raides sur le dos de son cheval, pour faire cadeau d'une branche de prunier au shogun. On dit que la descente lui prit quarante minutes. Par conséquent, l'escalier fut baptisé Shussei no Ishiden, littéralement "les marches en pierre du succès". Puisque Atago est situé au cœur d'un des quartiers d'affaires de la capitale, nombreux sont les employés à venir y prier pour leur succès professionnel, tout comme au sanctuaire Hie d'Akasaka.

Lorsque vous grimpez les escaliers, prenez bien les extérieurs car le centre des marches est considéré comme réservé aux dieux. Un ascenseur est accessible pour les personnes à mobilité réduite, à quelques mètres du bas des marches. En franchissant le petit torii ⛩️, on accède à une courte balade shinto charmante adossée à un étang où bullent des carpes koi.

La dernière reconstruction a beau dater de 1958, Atago-jinja n'a rien perdu de son charme !

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Atago-jinja et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 30 décembre 2019 Atago Jinja