Aeroport Haneda Tokyo 8

Le prix délirant des vols Japon post-Covid

⏱ 7 minutes

Cela n'a pu échapper à personne : alors que le monde économique ne semble parler que d'inflation depuis le début d'année 2022, la reprise touristique au Japon a mis en lumière des tarifs aériens comparativement beaucoup plus élevés qu'avant la crise du Covid 🦠, parfois jusqu'à se voir multipliés par 2 !

Alors qu'en 2019, il n'était pas rare de trouver un vol direct entre 800 et 900€, il faut aujourd'hui s'estimer chanceux d'en dégotter un au-dessous de 1.200€ aller-retour. Il est devenu de plus en plus fréquent, ainsi, de trouver des billets à 2.000€, un tarif qui correspondait auparavant à la classe Premium Economy.

À l'aune de cette reprise, les voyageurs au Japon se divisent désormais en 2 catégories :

  • celles et ceux qui, suivant nos conseils, avaient commandé ou reporté leurs vols avant les annonces successives de réouverture du Japon depuis le printemps, et souhaitent donc capitaliser sur d'excellents tarifs obtenus ;
  • les autres qui, et on peut également les comprendre, ont attendu le discours libérateur du Premier ministre Kishida le 22 septembre pour se ruer sur l'achat, avant de découvrir la nouvelle douloureuse.

💸 Pourquoi les billets d'avion sont-ils si chers ?

Il y a plusieurs raisons concomitantes que nous allons expliquer ci-après.

💣 Guerre en Ukraine

Peu de temps après le début du conflit russo-ukrainien fin février 2022, il est devenu impossible pour les avions de nombreux pays de survoler l'espace aérien russe.

Préalablement, puisque comme chacun sait la Terre est ronde, les avions survolaient notamment la Sibérie pour s'approcher du Pôle nord et profiter d'un trajet plus court. Depuis, il faut emprunter la route du sud et en conséquence, cela allonge significativement le temps de vol. Ainsi :

  • il fallait environ de 11h30 à 13h de vol aller depuis Paris, en fonction du sens de rotation de la Terre et de la direction / force des vents ;
  • il faut désormais 2 heures de plus, soit de 13h30 à 15 longues heures dans l'avion ✈️ pour se rendre à Tokyo.

Cela implique donc de prévoir du personnel de bord supplémentaire, dont la masse salariale augmente donc logiquement, ainsi qu'une dépense supplémentaire en carburant.

⛽️ Inflation du kérosène

Outre ces ~15% de carburant à payer en plus, celui-ci a fortement souffert de l'inflation.

Ainsi, le gallon de kérosène :

  • se monnayait un peu moins de 2$ entre fin 2017 et début 2020 (de très belles années touristiques pour le Japon) ;
  • a chuté à 0,6$ en avril 2020, au plus fort moment des confinements ;
  • a dépassé les 4$ en début d'été 2022 !

Soit une augmentation de 100% entre la période pré-Covid et la reprise touristique japonaise, que les compagnies refacturent évidemment à leurs clients.

🔥 Offre et demande explosive

Depuis l'annonce de réouverture complète du Japon le 11 octobre 2022, en mettant de côté la phase avec guide en permanence cet été, c'est l'ouragan : de très nombreuses personnes ont déjà ou sont en train de finaliser la (re)programmation de leur départ au Japon pour découvrir ou retrouver ce pays si attirant.

Il y a ainsi actuellement deux types de voyageurs :

  • les "dernière minute" qui sont partis :
    • dès le jour de réouverture (il y en a eu plus qu'on ne pouvait le prévoir !) ;
    • pendant les vacances scolaires de la Toussaint (c'est à dire la dernière semaine d'octobre et la première de novembre) ;
    • sur la seconde quinzaine de novembre et le début décembre, pour profiter des érables rougeoyants ;
    • ou pendant les vacances de Noël et du Nouvel an.
  • les "2023" qui visent les périodes les plus attractives :

Alors que la demande se montre explosive et que le nombre de vols disponibles reste encore faible, le yield management se met en place et les tarifs valsent.
Cela est d'autant plus vrai que sur le long courrier en général et la destination Japon en particulier, les compagnies aériennes ont connu plus de 2 ans de vaches maigres. Elles doivent donc se renflouer au maximum.

📊 Le tarif pour aller au Japon va-t-il baisser à l'avenir ?

Évidemment, personne n'a la réponse à cette question.

😥 Pas d'embellie en vue

C'est d'autant plus vrai que sur les 3 points critiques évoqués ci-dessus, peu d'axes d'améliorations ressortent.

Le conflit ukrainien dure voire s'enlise et la menace nucléaire semble hélas aujourd'hui presque plus crédible qu'une résolution à court ou même moyen terme.

Le cours du kérosène redescend depuis juillet, certes, mais nul ne sait comment il va évoluer, d'autant que d'autres menaces planent :

  • l'entrée en récession possible voire probable d'un certain nombre de grands États ;
  • le risque d'une crise immobilière aux États-Unis et en Chine, voire systémique selon les plus pessimistes ;
  • des conflits diplomatiques sont encore dans l'œuf et pourraient éclater : Taïwan face à la Chine, la Corée du nord et ses lancers de missiles...

Les rotations d'avions vont certainement augmenter entre le Japon et l'Occident mais il y a beaucoup d'inertie et les compagnies, en manque de trésorerie, risquent de se montrer prudentes.
Rien n'indique par ailleurs que, tant que leurs appareils enregistrent le plein de réservations, elles se sentent encouragées à baisser le prix des billets. Quant aux promotions, elles sont pour l'instant à classer au rang des souvenirs lointains.

🧑‍🏫 Conseils d'achat des vols Japon en 2022 et 2023

Il nous semble illusoire d'attendre en espérant que les tarifs reviennent à leurs niveaux préalables. Au mieux, ils devraient plutôt se stabiliser ou baisser très légèrement.

Certes, les Chinois (anciennement près du tiers des voyageurs étrangers au Japon) sont interdits de sortir de leur territoire pour voyager, au moins jusqu'au printemps 🌸 2023.
Certes, de nombreux autres pays asiatiques ne peuvent pas profiter du Yen 💴 faible puisque leur monnaie navigue elle aussi dans les limbes.
Pour autant les Occidentaux, eux, ont très promptement et largement retrouvé l'envie de repartir au Japon. La demande n'est donc pas prête de s'essouffler et il se pourrait même que l'on retrouve voire dépasse rapidement les statistiques touristiques de 2019, pour reprendre leur courbe ascendante.

Pour assouvir sa soif de Japon sans plomber son portefeuille sur le segment du transports, plusieurs solutions existent.

1️⃣ D'abord, évidemment, vérifier les quelques jours avant / après les périodes de voyage souhaitées. Certaines journées afficheront des tarifs beaucoup moins onéreux et permettront d'économiser fortement en ajoutant ou réduisant 1 ou 2 jours de voyage. Comme toujours, on essaiera d'éviter les week-ends et vacances scolaires, ainsi que les périodes les plus demandées pour le voyage au Japon.

2️⃣ Il faut ensuite perdre l'habitude de viser les vols multi-destinations : le fameux Paris-Tokyo / Osaka-Paris qui permettait jadis d'économiser un peu sur le prix des billets est aujourd'hui devenu souvent le choix le plus cher ! Il convient donc de privilégier l'aller-retour simple et de le combiner avec le décidément inévitable JR Pass.

3️⃣ Également, éviter la dernière minute apparaît comme une bonne idée tant les tarifs semblent avoir cette tendance à augmenter encore à mesure que l'on s'approche de la date de décollage. Puisque certains voyageurs craintifs restent attentistes par peur d'une refermeture du Japon (ce qui s'avère extrêmement peu probable), les compagnies tentent de capitaliser sur ce nouveau comportement.

4️⃣ Comme avant, les vols avec escale(s) permettent de réduire le coût du billet. Toutefois, du fait des nouvelles routes, le temps de trajet total s'en trouve encore allongé et il n'est pas rare de se voir proposer des vols de plus de 20 heures aller, auquel cas il va falloir s'armer de beaucoup de patience...

5️⃣ Vérifiez les options ! Le bagage en soute, traditionnellement inclus dans le prix du billet long-courrier, est devenu de plus en plus fréquemment une option payante, tout comme le choix des sièges dans l'appareil. Attention, donc, au moment de passer commande ! De la même manière, il convient de bien vérifier les conditions de modification / annulation des vols en fonction des circonstances.

6️⃣ Enfin, si les méta-moteurs / comparateurs de vols (de type Skyscanner) offrent une vue d'ensemble très efficace pour faire des recherches préliminaires, il sera souvent plus intéressant d'effectuer sa réservation finale directement sur le site de la compagnie visée, pour éviter les commissions et bénéficier des meilleures options.

Bons vols à tou(te)s !

Mis à jour le 09 novembre 2022 - Flights to Japan: The Crazy Post-Covid Prices