Nikko Aout 2020 1

Pourquoi 2020 est le bon moment pour réserver votre voyage au Japon

Derrière ce titre (que d'aucuns pourraient trouver un brin provocateur) se trouve sans doute l'un des meilleurs conseils que nous pouvons donner à nos lecteurs, en tant que site d'informations sur le voyage au Japon : celui d'aller à contre-courant de la foule touristique pour augmenter la valeur de votre séjour.

Si l'idée peut paraître contre-intuitive sur le papier, c'est également ce qui nous conduit à vous suggérer d'éviter le mois d'avril comme période de découverte du Japon. La raison est une équation très simple liée à l'économie de marché ou autrement dit, l'offre et la demande : si tout le monde voyage en même temps, non seulement le séjour est moins confortable (plus de monde, moins de disponibilités...) mais surtout les tarifs explosent (certains vols ou nuits d'hôtel voient leurs tarifs doubler voire tripler au moment des sakura 🌸).

Le raisonnement est le même dans le cadre de la crise du Coronavirus 🦠, mais cette fois en faveur des clients qui réservent : alors que personne ou presque ne se projette dans un voyage cette année, et pour cause, celles et ceux qui feront les meilleures affaires ont compris que c'était au contraire le meilleur moment pour cela.

Voici le détail de l'analyse et nos conseils pour en tirer le meilleur parti.

S'inspirer de la psychologie de l'investisseur

Beaucoup d'investisseurs en bourse avertis connaissent le graphique ci-dessous, imaginé par Thierry Béchu et Eric Bertrand dans leur ouvrage L'analyse technique - Théories et méthodes. Il décrit avec une pointe d'humour ce qui se passe dans la tête du boursicoteur individuel avant d'acheter et vendre des actions :

La psychologie de l'investisseur

Passant par différentes phases, l'investisseur béotien se laisse emporter par les évènements pour prendre des décisions irraisonnées dans un mauvais timing. En fin de compte, il achète trop cher et vend trop bas (il perd donc de l'argent) en faisant les mauvais choix.

Un dicton bien connu du monde de la finance explique au contraire qu'il faut "acheter au son du canon et vendre au son du clairon". Cette analogie militaire signifie qu'on doit acheter quand les mauvaises nouvelles tombent et vendre quand tout va mieux.

En substance, cela revient donc à exprimer : "ne nous laissons pas affoler par un avis de tempête, mais vendons quand tout le monde achète et surtout achetons quand tout le monde vend".

S'extraire de l'émotion contextuelle pour faire le bon choix

Le graphique ci-avant nous explique que se comporter comme la foule, ou comme un "mouton", conduit à prendre de mauvaises décisions. L'économie de marché est aussi simple que cela :

Quand tout le monde achète Quand personne n'achète
État du marché : demande > offre offre > demande
Position de force pour : le vendeur l'acheteur
Le prix est donc : plus cher 👎 plus intéressant 👍

Ce n'est pas parce que tout le monde pense comme vous que vous avez raison. En ce sens, ce raisonnement est à l'antithèse du point de vue japonais :

  • L'investisseur malin en bourse sait qu'il ne doit pas se laisser influencer par les aléas extérieurs pour avoir un bon rendement à terme ;
  • L'acheteur malin sait qu'il aura de meilleurs prix sur les produits :
    • lorsqu'il choisit ses vêtements d'hiver en février / mars ou d'été en août / septembre,
    • lorsque le marché est vide et que les commerçants remballent à 14h, plutôt qu'en pleine cohue à 11h,
    • lorsque les distributeurs bradent les salons et accessoires de jardin en fin d'été et non en avril ;
  • Et donc, le voyageur malin sait qu'il doit réserver son voyage au Japon, non pas lorsque les voyages touristiques internationaux reprendront, mais précisément lorsque le monde est en plein cœur de la pandémie (même si c'est cynique).

Voici donc ci-dessous les deux raisons principales qui font qu'avec la fermeture des frontières japonaises (actuellement reconduite de 30 jours tous les mois !), cette année 2020 est le meilleur moment pour non seulement préparer, mais surtout réserver son futur voyage au Japon.

C'est d'autant plus vrai que le Japon n'est plus en état d'urgence depuis déjà fin mai, et que toutes les attractions touristiques ont rouvert entre mai et juillet, y compris les parcs d'attractions 🎡 (seul le Musée Ghibli rouvre en septembre).

Des tarifs au plus bas sur le marché du tourisme

Les prix des prestations touristiques sont actuellement peu élevés, et ce pour 2 raisons circonstancielles :

  • Comme nous l'avons vu plus tôt, il y a très peu de réservations actuellement effectuées par des clients, donc lorsque la demande baisse, les prix baissent également.
  • Par un effet conjoncturel, le cours du Yen 💴 est favorable : début mai on obtenait moins de 115¥ pour 1€, alors que mi-août on dépassait les 126¥, soit un gain de 10% !

La fermeture des frontières a un effet direct sur les prix

Prenez les compagnies aériennes, qui pour la plupart renâclent depuis bientôt six mois à effectuer les remboursements dûs (et se font logiquement attaquer par les associations de consommateurs)... Celui ou celle qui achète un billet d'avion ✈️ en ce moment est alors vu comme le messie : on lui déroule le tapis rouge !

La logique est la même pour les hébergements : tous les hôtels au Japon 🏨 sont actuellement vides ou presque. Les gérants préfèrent donc bloquer des chambres aux clients qui le demandent, même à des tarifs plus bas que d'habitude, pour se reconstituer de la trésorerie et rassurer leurs actionnaires sur le long-terme.

Et le principe vaut pour tous les acteurs du tourisme réceptif, d'autant qu'il est tout à fait possible de réserver une bonne partie de son voyage au Japon jusqu'à un an à l'avance, voire plus.

Trouver une agence de voyages raisonnable et souple

Évidemment, la période n'est pas facile pour un grand nombre d'entreprises du tourisme et, plus la crise dure, plus les faillites risquent de s'accumuler. Pour compenser, certaines agences de voyages ont donc dû licencier du personnel, choisi de fermer leur accueil physique ou même d'augmenter leurs tarifs. Pour des raisons évidentes, nous déconseillons ces-dernières.

D'autres (par exemple Keikaku) font le dos rond, avaient de la trésorerie pour voir venir et continuent d'accueillir les clients selon leurs souhaits pour préparer les séjours à venir. Leurs conseillères voyages spécialistes (comme les sages-femmes, il s'agit d'un métier très féminin), qui ont organisé tous les reports depuis fin mars, sont disponibles pour échanger, vous sécuriser avec un contrat et construire les futurs programmes.

Si vous prévoyez un voyage au Japon en 2021 ou même en 2022, il est malin de s'y prendre actuellement car ces équipes peuvent prendre plus de temps que d'habitude pour organiser les séjours et être à l'écoute des clients. Par exemple un guide francophone privatif, qui n'a aucune activité depuis plusieurs mois, pourra vous consacrer de longues heures pour échanger par e-mail ou en visioconférence.

Cela ne signifie pas que vous pourrez négocier le tarif des prestations "sèches" (par exemple un JR Pass ou un Pocket Wifi 📶), mais plutôt que vous êtes en meilleure position pour demander de la flexibilité sur des séjours tout inclus, par exemple des conditions de report du voyage sans frais, même hors période de couverture de l'ordonnance gouvernementale du 25 mars (qui encadre les départs jusqu'au 15 septembre).

Ne pas manquer l'opportunité

Pendant le covid Pré ou post-covid
Disponibilité des agences 🙇🙇 🙇
Flexibilité des conditions 💬💬💬 💬
Tarifs 💶 💶💶💶

Après coup, beaucoup de voyageurs se diront sans doute qu'ils auraient dû se consacrer à l'organisation de leur séjour au Japon lorsque les frontières étaient encore fermées. Mais plus tard, il sera sans doute trop tard pour faire de bonnes affaires, a fortiori puisque l'archipel s'accommode déjà assez mal de la dernière minute.

Car :

  • lorsque le vaccin sera trouvé (~200 seraient actuellement à l'étude et une trentaine ont déjà débuté la phase finale de tests sur les humains) ;
  • lorsque l'annonce de réouverture des frontières sera effectuée par le gouvernement japonais ;
  • lorsqu'on en aura tous marre d'avoir été frustrés pendant de longs mois de ne pas pouvoir quitter notre pays ;
  • lorsque conséquemment tous les amateurs du Japon se seront remis sur la route de la réservation de leur voyage...

... les professionnels du tourisme seront débordés et auront réaugmenté leurs prix !

Le capitalisme, c'est aussi simple que ça.
Alors, soyez les plus malins !

Dernière mise à jour le 09 septembre 2020 Why is 2020 a Good Time to Book your Trip in Japan